Le prof d’université : héros du grand écran

Après avoir visionné quelque 650 films de campus, Emmanuel Ethis, professeur des universités en sociologie et président de l’université d’Avignon et son comparse, Damien Malinas, maître de conférences, dressent le portrait robot des profs d’université dans les films dont ils sont les héros.

« Les films de campus accentuent volontairement la description des comportements éthiques et moraux des professeurs exceptionnels qu’ils dépeignent. Et pour cause, ces professeurs de fiction – même lorsqu’ils sont inspirés de personnages réels – sont censés susciter en nous une certaine admiration« , écrivent-ils dans Les films de campus, l’université au cinéma (Armand Colin, octobre 2012).

Le héros est alors, soit très compétent mais totalement immoral (Cf. Le Silence des Agneaux), soit très positif, en ce sens où ses recherches vont l’amener à la découverte de la vérité (Docteur Kinsey, Un Homme d’Exception…) sans pour autant être parfait car son « héroïsme a souvent pour contre-partie un caractère monomaniaque hypertrophique qui trouve dans la cité savante qu’est l’université un lieu de prédilection pour s’exprimer et s’épanouir socialement« .

Que nous apprennent les films de campus ? Que « l’université est censée être le lieu de tous les possibles » et que, donc, les films de campus « sont les révélateurs des représentations les plus utopiques ou les plus dystopiques de notre relation aux savoirs et au progrès, ce ce que vers quoi l’on est susceptible de tendre suivant les choix individuels ou collectifs que l’on est amené à faire« .

Finalement, « si l’on s’amusait à ranger dans l’odre chronologique tous les films de campus tournés depuis les origines du cinéma, on apercevrait en creux l’histoire de notre relation à la connaissance, et avec elle, l’évolution des enjeux éthiques que nous plaçons dans la science depuis plus d’un siècle« , soulignent Emmanuel Ethis et Damien Malinas.

Vous vous demandez… A qui reviendrait le « César du meilleur rôle » d’enseignant-chercheur dans un film de campus ? Quels films de campus américains pourraient faire l’objet d’un « remake » français ? Quels romans de campus mériteraient leur « adaptation cinématographique » ? Quelle université française serait la mieux placée pour servir de « décor » à un film de campus ? Pour le savoir, lisez les réponses d’Emmanuel Ethis sur educpros.fr.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.