En classe with Luki Bancher : prof d’anglais et dessinateur de BD

Couverture_en_classe_with_me_p1web_0A quoi ressemble la semaine d’un prof d’anglais en collège et lycée ?

Luki Bancher, dessinateur de BD et prof d’anglais (à moins que ce ne soit l’inverse… ?), se met en scène pour raconter, par exemple, la touchante naïveté des sixièmes – trop petits encore pour le second degré – ou la drague éhontée des filles de première aux tenues aguichantes, posant des questions plus ou moins personnelles après le cours. La justesse des situations – qui ne peuvent qu’avoir été vécues ! – prête à sourire.

Plusieurs planches sont parues sur le blog de Luki Bancher avant qu’un éditeur lui propose de les publier dans une BD : En classe with me (Emmanuel Proust éditions), qui est sortie au début de l’été 2013. Extraits.

De l’usage héroïque des TICE pour l’apprentissage des langues

Luc Chatel veut réinventer l’apprentissage de l’anglais et le développer dès l’âge de 3 ans. Il veut aussi réfléchir à l’usage des nouvelles technologies et d’Internet dans les écoles.

Princesse Soso est prof d’anglais dans un collège. Elle ne réfléchit pas à l’usage des nouvelles technologies, elle les utilise. Elle a créé une adresse MSN spéciale élèves pour les devoirs qui lui permet de constater que l’orthographe et la syntaxe des parents n’ont rien à envier à celles de leur progéniture. Elle tient un blog sur lequel elle a réagit aux propos du ministre. Elle vient aussi d’écrire Chroniques d’une prof qui en saigne (Editions Privé, octobre 2010).

Fidèle au ton très décalé (pour l’Education nationale !) de son blog, le livre raconte le déroulement de ses cours d’anglais. Les élèves de Princesse Soso sont âgés de 11 à 14 ans. La plupart pensent que « la vraie vie se trouve sur Facebook ».

Petite tranche de vie, en salle multimédia, avec les 6ème B dont elle est prof principale :

« 10h05 – Je demande aux élèves de se connecter avec leur code perso.

10 h 06 – Neuf élèves m’informent qu’ils ont oublié leur mot de passe et Kevvin me demande comment on fait pour allumer l’ordinateur.

10 h08 – Kevvin est formel. La lettre K n’est pas sur son clavier.

10h13 – ça-y-est… on peut commencer… tout le monde est connecté… sauf Kevvin qui a éteint l’ordinateur sans-faire-exprès-madame.

10h16 – Les élèves regardent un petit diaporama sur NYC. Sauf que Constance n’a pas de son. Sauf que Kevvin a débranché la souris sans-faire-exprès-madame. Sauf que l’ordinateur de Noah redémarre tout seul pour se mettre à jour. Sauf que Jean-Eudes n’a pas de casque.

10h22 – Kevvin m’informe qu’il a trouvé le K sur le clavier.

10h26 – ça-y-est… tout le monde a terminé la première activité. Sauf Kevvin qui se demande qui a bien pu planquer le F sur son clavier. »

Etc.