Une nouvelle passerelle vers la diversité

La diversité ? Beaucoup en parlent, quelques uns agissent… Et en la matière, les écoles de commerce font figure de pionnières.

Seize d’entre elles avec le concours « Passerelle* » – ouvert du BTS au bac + 4 – témoignent de cet engagement depuis plus de vingt ans. Le 1er décembre, nous avons présenté, à Paris, une deuxième phase ambitieuse de notre développement : le dispositif diversité qui sera effectif dès la rentrée 2010.
Pourquoi amplifier notre action en faveur de la diversité ? Quatre raisons motivent ce choix.
Il s’agit d’une demande des pouvoirs publics engagés dans cette démarche par la création d’un commissariat à la Diversité et à l’Egalité des chances créé en décembre 2008. Yazid Sabeg pilote cette mission.
Les entreprises sont également motivées. La nécessité pour elles de vivre la diversité de la société dans leur effectif renforce leur potentiel de développement : « Pour vendre du 93, il faut être du 93 ! ». La pensée unique a fait long feu en matière de recrutement.
C’est également répondre à une demande sociale comme l’insertion du handicap ou une meilleure considération des seniors. Côté étudiant, nos écoles attirent certains profils universitaires qui considèrent que leur projet professionnel serait mieux pris en compte dans les ESC.
Dernier point, nous avons une réelle expérience en matière d’intégration de la diversité dans nos filières et nous souhaitons l’amplifier.

Sur quels principes le « dispositif diversité » est-il basé ? La sélection des meilleurs profils reste la valeur cardinale. Tous les étudiants admis doivent se regarder dans les yeux en se disant qu’ils sont tous passés par un processus de sélection exigeant. Deuxième principe : les critères de choix des candidats. Elément essentiel du dispositif, nous sommes appuyés sur des partenaires au contact permanent des populations ciblées. Aux côtés des « historiques » comme la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) et l’Association pour Favoriser l’Intégration Professionnelle (AFIP), deux nouveaux membres (« Nos quartiers ont du talent » et l’ « AFIJ ») participeront à la sélection des candidats les plus méritants et les plus motivés. L’idée est d’intégrer ces jeunes dans un parcours d’excellence le plus tôt possible avant le concours. Le dispositif se concentre, dans un premier, sur la diversité sociale.

Le plan d’action. Pour reprendre une métaphore sportive, certains athlètes ont la chance de préparer les J.O. dans de bonnes conditions, d’autres non. Notre ambition est de donner à tous les mêmes chances. Comment ? Par une préparation spécifique des candidats. Ils suivront de nouveaux modules pédagogiques pendant les vacances scolaires qui les prépareront à un concours aménagé. Pour palier les difficultés liées aux langues étrangères et à la culture générale, un accompagnement spécifique sera proposé. C’est une véritable « 3ème voie » que nous mettons en place, en parallèle aux concours « Prépas » et « Passerelle 1 et 2 ».

Pour que le dispositif soit complet, nos écoles et les entreprises d’accueil vont accentuer leur prise de conscience et les mesures d’accompagnement. A ce titre, un module « certificat diversité » sera proposé aux étudiants des ESC en partenariat avec le Club du 21ème siècle qui rassemble des professionnels à haut potentiel issus de l’immigration. Objectif : permettre aux étudiants de valider une démarche en faveur de la diversité. Le module comprend une partie e-learning, une validation de connaissances par QCM, la remise d’un rapport de stage sur la politique de diversité de l’entreprise d’accueil et l’obligation de réaliser une action personnelles en faveur de la diversité.

Pour les entreprises, nous leur proposons un accompagnement via les programmes des écoles en GRH, par exemple, mais également une nouveauté, celle de partager leurs expériences et leurs bonnes pratiques, grâce à un partenariat avec l’Association des managers de la diversité (AFMD).

Comme le concluait Emmanuel Davidenkoff, rédacteur en chef de L’Etudiant lors de cet événement du 1er décembre : « En matière de diversité, le verre est à moitié plein ou à moitié vide…». Beaucoup de chemin reste encore à parcourir. La solution que nous proposons à travers notre « dispositif diversité » est globale, non segmentée. C’est, pour nous, la seule voie possible. Dès la rentrée 2010, nous espérons intégrer entre 10 et 20 candidats par école via cette filière que nous aurons à cœur de développer. Yazid Sabeg, le commissaire à la Diversité a salué la démarche en demandant qu’une convention soit signée avec son administration, en rappelant toutefois que les filières technologiques ne devaient pas être les oubliées du dispositif.

*Le concours Passerelle permet aux bac + 2 ou bac +3 de postuler dans seize écoles de commerce en France via un concours spécifique. L’entrée se fait en 1ère année d’ESC (Passerelle 1) ou en 2ème année (Passerelle 2) selon le niveau académique des candidats (du BTS à la licence).
www.passerelle-esc.com

Partagez ce billet !

Tags:

Article du on Lundi, décembre 14th, 2009 at 12:55 dans la rubrique Grandes Ecoles, Handicap. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

2 commentaires “Une nouvelle passerelle vers la diversité”

  1. Dubois dit:

    Bonjour.

    Chronique signalée et commentée dans la Revue de Blogs n°7
    http://histoireuniversites.blog.lemonde.fr/2009/12/19/revue-de-blogs-n%c2%b07/

    Cordialement

  2. jffiorina dit:

    Ne seriez-vous pas un peu fâché avec les écoles de commerce ? Ou bien est-ce avec toutes les Grandes Ecoles ? Passez tout de même de bonnes fêtes !

Laisser un commentaire