Le blog de Jean-François Fiorina

Jeux olympiques, jeux d’émotion !

Même s’ils n’ont plus la même saveur d’antan, les J.O. véhiculent encore une ambiance, des émotions et des souvenirs intenses. Débutés par un drame terrible – la mort d’un athlète-, ils offrent, ensuite, à la France une entrée en matière historique… N’est-ce pas le théâtre du monde ?

Devenus de véritables machines de guerre politico-médiatiques, les olympiades s’arrachent, d’abord, dans des compétitions inter et intra états dont les rebondissements sont quelquefois plus médiatisés que les exploits des sportifs !  Nous avons vécu à Grenoble, il y a peu, cette fièvre et cette compétition effrénée pour tenter de revivre, quelque quarante après, ce qui donna à notre ville une notoriété planétaire qu’aucune campagne de communication n’aurait pu provoquer ! Sans parler de l’élan économique associé.

Des enjeux colossaux. Derrière les aspects sportifs, la géopolitique et l’économie pèsent de plus en plus lourdement sur les décisions du C.I.O. Qui peut, aujourd’hui, sortir de sa poche le ticket d’entrée aux Jeux ? Soit le milliard de dollars de dépenses pour des Jeux d’hiver et bien plus pour une édition estivale  Les villes et les états en mesure de le faire se situent immanquablement parmi les plus riches de la planète. Et encore. Certaines villes s’en souviennent douloureusement… Montréal et Atlanta avec leurs déficits abyssaux, Barcelone également, mais quel booster extraordinaire pour cette ville, Turin et la difficile reconversion de ses infrastructures… Les ambitions semblent se calmer. On vise maintenant plutôt des soft J.O. sans gigantisme et d’un impact environnemental limité comme à Vancouver, même si la noria de camions de neige organisée d’urgence pour pallier le manque d’or blanc a quelque peu fragilisé ce bel élan…

D’autres paramètres viennent ternir l’image de l’olympisme. Le dopage, où l’on craint l’arrivée insidieuse d’une nouvelle génération d’EPO indétectable. La manipulation patente des juges dans certaines disciplines comme le patinage artistique qui font que certaines « fautes » d’arbitrage garantissent à certaines nations une aura usurpée.

Un moment magique. Tout n’est pas rose au pays des Jeux mais la magie de l’événement perdure et la glorieuse incertitude du sport nous tient toujours en halène. Qui aurait prévu que la France décroche deux médailles d’or en 24h dans les premiers jours de la compétition à Vancouver ? Du jamais vu depuis 1924, date des premiers jeux d’hiver ! Et dans des disciplines peu connues du grand public comme le biathlon et le combiné nordique. Un coup de projecteur inédit sur des hommes et des femmes d’exception et l’opportunité de découvrir de nouvelles disciplines qui le méritent !

Pourvu que les Jeux se terminent pour la France comme ils ont commencé !

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.