Le blog de Jean-François Fiorina

Les littéraires ont la cote

Passé presque inaperçu l’accord qui élargit les débouchés offerts aux élèves des classes préparatoires littéraires est en fait une révolution. Cette brèche dans la muraille de la sélection par les mathématiques via la banque dite d’épreuves littéraires redonne ses lettres de noblesse à une filière bien mal considérée.

Des années de négociation.
La partie n’était pas gagnée. Il aura fallu que les établissements décident de mettre l’étudiant au cœur du dispositif pour offrir une réelle ouverture. Ce ne fut pas aussi compliqué que de construire l’Europe mais presque. Deux années de négociations tendues ont enfin abouti. L’alternative à la filière maths existe. Le résultat montre que des établissements et des cultures diverses peuvent s’entendre (des Instituts d’études politiques, des écoles de management, des écoles de communication, La Sorbonne…). Valérie Pécresse peut être fière de cette réussite puisqu’elle affirmait que lors de l’annonce de l’accord que « nous avions besoin de très bons littéraires partout ». Notre école applaudit également des deux mains. A la fois partie prenante via la BCE (Banque commune d’épreuves) à laquelle nous appartenons. Et grâce au double diplôme option littérature que nous avons mis en place avec l’Université Stendhal de Grenoble, il y a deux ans. Cette ouverture, nous la défendons depuis longtemps.

Diversité des parcours = richesse pour l’entreprise.
Le patron de KPMG l’affirmait dans Les Echos il y a peu : « J’aime les littéraires ». Il a raison. Dans un monde de complexité et d’instantanéité, les métiers de l’écriture et de la compréhension prennent toute leur dimension. Je suis convaincu du bien fondé de cette orientation. Elle désacralise l’entreprise souvent considérée comme monolithique et réfractaire à la diversité. C’est faux. La dynamique est lancée ! Je continuerai à militer pour une multiplication des chances d’accès aux grandes écoles à partir d’un concours commun.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.