Le blog de Jean-François Fiorina

Le Tour du monde en 80 clics…

GEM Digital day - 29 novembre 2012

GEM Digital day - 29 novembre 2012

Le numérique modifie en profondeur notre environnement. Ne pas en prendre la pleine mesure en tant que directeur d’école serait une faute grave. Ces bouleversements touchent la pédagogie, la vie scolaire, la vie professionnelle et privée… Tout se dit, partout, tout le temps comme ce tweet d’un élève (pas de chez nous !) qui déclare : « nous ne sommes que 3 sur 50 en cours aujourd’hui avec la photo d’un professeur esseulé… ». Créer une journée spéciale numérique qui embrasse la totalité de cette révolution pour sensibiliser nos étudiants, c’est l’ambition du premier GEM Digital Day qui se déroule demain dans nos locaux.

Accepter la vague. Notre responsabilité est d’accepter, d’accueillir cette vague numérique. Une révolution « petite poucette » comme le dit si bien le philosophe Michel Serres A cette génération qui parle avec ses pouces sur les écrans tactiles des smartphones et autres tablettes, le pédagogue a pour mission de lui apprendre à optimiser ces outils, et pourquoi pas, à refaire le chemin inverse de la séparation de la vie publique et privée, de la distance critique…

Je vois plusieurs niveaux d’intervention pour une école engagée dans cette mutation.

Le niveau personnel

Paradoxalement les étudiants ont des connaissances et de niveaux hétérogènes quant aux outils numériques. Par goût, par leur formation, ils deviennent hyper spécialistes de Twitter ou de Facebook. Certains gardent leur distance. Pourquoi ?

o Leur formation initiale, les a plus ou moins baigné dans la sphère numérique. Pour les élèves de classes prépas, c’est moins leur tasse de thé, par exemple,

o Leur expérience personnelle dans le domaine, en fait des acteurs confirmés ou des spectateurs quelque fois un peu velléitaires.

Notre mission est donc de leur donner une base commune de connaissances.

Le niveau professionnel

Ce deuxième niveau de connaissances que je dois leur transmettre, concerne le passage des usages aux techniques de management : comment réfléchir ces outils ? Leurs impacts dans la sphère pro ? C’est un vaste chantier, de la connaissance à l’e-réputation. Vous n’imaginez pas le nombre d’étudiants qui reviennent en pleurs d’entreprises avec cette photo d’une soirée bien arrosée sur Facebook qui a déclenché l’ire d’un recruteur. Nous devons également former ces jeunes à l’usage de ces outils dans l’entreprise. Et accepter le fait que l’étudiant peut, aussi, en savoir plus que le prof ou que son hiérarchique ! Ce sont des éléments dont il faut tenir compte.

Le numérique comme secteur d’activité

Je le vis comme une vraie opportunité. De nouveaux métiers émergent dans le web marketing, les contenus, la publicité, les softs, les serveurs… Tout comme ces nouveaux facteurs de croissance que sont la création de son propre emploi ou d’une entreprise. Nous fournissons, là aussi, à nos étudiants les outils pour développer leurs idées et leurs talents. Notre réflexion est permanente. La multiplication des outils et des cibles engendre de nouvelles pratiques quelque fois éphémères. Il est d’autant plus difficile de s’y adapter que demain ces nouveaux usages ne seront peut-être plus pertinents… Apprendre l’agilité est au cœur de la stratégie d’une école de management pour toutes ses populations, étudiantes ou non.

Un mode de vie et de gestion

La communication que j’ai abordée dans mon dernier post peut s’apparenter à une fuite en avant : en plus de nos cibles traditionnelles, de nouvelles communautés émergent, de nouveaux canaux de diffusion également… Je l’assume : nous devons maintenir une image forte sur ces territoires numériques. C’est un travail chronophage car nous ne savons pas clairement quelle est la part d’influence de chacun dans le processus de communication globale d’une école. Nous pouvons nous rassurer en affirmant que, sans cette communication numérique, nous serions relégués aux confins de la galaxie éducative…

Nous pouvons répondre à ces enjeux par la cohésion et une organisation efficace et réactive. Nos étudiants en tout cas passe par plusieurs filtres qui leur donneront un viatique numérique pour faire le Tour du monde en 80 clics ! Il s’agit chez nous :

du certificat 2.0 (identité numérique),

du master internet stratégie/web management,

de nos incubateurs d’entreprises,

de notre Chaire Information et Convergences numériques (avec Sciences Po Grenoble et Supcréa),

de notre premier GEM Digital Day, c’est demain !

Be Sociable, Share!

Commentaire (1)

  1. Pingback: Le Tour du monde en 80 clics… | M&eacute...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.