Le blog de Jean-François Fiorina

Enseignement supérieur : ma revue de tweets stratégiques

Cette nouvelle revue de tweets, dans le droit fil de mon post de la semaine dernière, « Internationalisation de l’Enseignement supérieur : les Nouvelles routes de la soie », confirme que le secteur est aujourd’hui un enjeu crucial d’influence, de développement tant social qu’économique. Négliger sa stratégie internationale pour un gouvernement serait une faute grave comme pour nous établissements du Supérieur. Si elle est une conviction partagée dans le monde de l’Enseignement supérieur à plus de 80% selon @TheEAIE, sa prise de conscience et son développement doivent être sans cesse encouragés.

L’Inde, un pays qui apparait dans les radars.

Pour une fois je ne commence pas par la Chine ! L’inde étant devenu le nouvel eldorado des écoles françaises, il attire les étudiants au vu des chiffres du nombre d’étudiants accueillis. C’est un pays importateur de talents.

Par son poids démographique, son influence politique, sa position géographie, la distribution de bourses universitaires, et son positionnement de pointe sur les secteurs technologiques et des services informatiques — deux secteurs qui intéressent au premier chef Grenoble Ecole de Management —, l’Inde n’en reste pas moins complexe et difficile à décrypter. Il faudra trouver la clé d’entrée au vu de ses ambitions et de son attractivité internationales. On ne peut l’écarter de notre stratégie d’internationalisation. D’autant que l’Inde est sensible à la reconnaissance internationale de ses b-schools.

  • India’s ambitions to attract more international students will face some stiff challenges ow.ly/Drrc30lNJ4h
  • « A survey conducted among foreign students in Kerala showed that 39% chose #India as a study dest. because they wanted to get int’l experience, and 25% were attracted by the availability of scholarships… » IDP Education USA https://twitter.com/IDPUSA/status/1039592929524936709

Et la Chine ? Toujours… oui mais.

Les projections démographiques montrent une baisse des flux d’étudiants chinois donc un marché peut-être moins intéressant à l’avenir, avec deux freins : les contraintes imposées sont de plus en plus importantes et une reprise en main idéologique sévère. Je vous renvoie à mon post sur les nouvelles routes de la soie.

  • United States : Report calls for universities to collaborate to counter growing Chinese government influence on US campuses which undermines academic freedom and promotes Beijing’s political views overseas.bit.ly/2xeExtL #highered #China #US #China #campuses

Tweet surprenant mais qui montre que l’Amérique latine est peut-être la prochaine cible des Chinois !

La dette étudiante américaine explose et les dépenses des Etats diminuent…

Avec son corolaire, faut-il ou non encore faire des études supérieures ? Quelle est son utilité si le coût élevé de la formation n’est pas en adéquation avec la qualité des jobs de sortie ? Si oui, dans quels établissements et dans quels formats ? La tendance va au raccourcissement des cursus  — formats courts ou undergraduate, type bachelor —, ce qui ne va pas sans poser de sérieux problèmes à ceux qui ne proposent que le format graduate.

Dernier point intéressant, les bourses. Doit on les accorder selon les besoins ou au mérite ?

Enseignement supérieur, bien public ou privé ?

Une question également d’actualité, le changement de perception de l’Enseignement supérieur : bien public ou privé ? Il faudra trouver le bon dosage, la réponse ne peut être manichéenne.

Les classements, toujours très présents.

Trop de classements tuent les classements en les rendant illisibles. La question va se poser de répondre ou non, ce travail nécessitant des équipes de plus en plus étoffées. Attention WARNING ! à ce que le système ne se retourne pas contre nous. La question de leur efficacité va également se poser. Nous avons besoin d’une réflexion sur leur utilité et d’un rapprochement classeurs/classés pour préparer l’avenir.

À noter celui du Financial Times et celui de Campus France : 25 écoles françaises présentes ! Un cocorico, résultat d’un énorme travail de fond.

  • 25 French #highered institutions ranked in the @ftbized top 100 Masters in Management 2018 ! https://t.co/7Vs2KwL9L4

#FT #FinancialTimes #MiM #Ranking #ChooseFrance https://t.co/DGDpHokpkZ

  • International #rankings cannot adequately assess #education quality and student #learning. Why is that so? Read @PhilipAltbach and Ellen Hazelkorn’s arguments in the latest edition of IHE https://t.co/lTbnJVjjay https://t.co/ZHEo5OMEf9

Original Tweet: https://twitter.com/BC_CIHE/status/1041674104103948288

One more ! Et un nouveau classement… Ne sommes-nous pas proches de la saturation ?

  • A new global university ranking holding universities to account for employment practices! Covering “decent work”, gender equality, good governance & more. Game changing. #theunirankings #thewas https://t.co/KFRPkmPBqz

Original Tweet: https://twitter.com/Phil_Baty/status/1041758940852363264

Quatre autres infos à noter…

Technologies et école du futur : grandeurs et… dérives des services de plagiat et de rédaction de devoirs pour les étudiants. Restons vigilants sur ces questions.

  • “I told the essay mill rep that I was actually an academic working on a paper about essay mills. His response? ‘Actually, we can write it for you. And it will be completely original. No plagiarism. Would you like me to check the price?’”

timeshighereducation.com/features/can-u…

  • Cheat sheets: students are increasingly paying web-based essay mills to do their work. @Annamckie investigates how technology, low standards and marketisation have fuelled this global trend and explores how universities are fighting it
TimesHigherEducation

timeshighereducation.com/features/can-u…

L’évolution des cursus : les crypto currencies s’apprennent.

Original Tweet: https://twitter.com/businessbecause/status/1041658425896263687

À quelle fréquence les plus grandes universités travaillent avec des chercheurs des pays les plus pauvres et cela bénéficie-t-il aux pays en voie de développement ?  

  • How often are the world’s top universities actually working with researchers in poorer countries? And when they do, is the nature of the relationship fair and set up in such a way that it will benefit the developing world? TimesHigherEducation

timeshighereducation.com/news/should-re…

Bonne nouvelle ! En cette période de WEI (Week-End d’Intégration), tous les étudiants ne boivent pas. Des voix contre l’alcool commencer à porter en témoigne ce tweet conclusif !

Original Tweet: https://twitter.com/THEUniAdvice/status/1041650724722008064

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.