Le blog de Jean-François Fiorina

Learning Technologies France : mon retour d’expérience sur ce salon 

Le monde de l’éducation va de plus en plus vite notamment par le développement du numérique. Afin de nourrir ma réflexion sur l’école du futur et pour me tenir au courant de ces évolutions, je participe à différents salons ou événements dans ce domaine. Une découverte, cette année, celle de l’édition parisienne du salon Learning Technologies, un retour sur OEB Berlin et le rappel de mon passage à Educause, fin 2018. 

Cette année, je me suis donc rendu à Educause qui m’avait impressionné et pour lequel j’avais d’ailleurs rédigé deux posts (Educause, mon rapport d’étonnement / Educause, questionnements et enjeux). Par la suite, le hasard faisant bien les choses, une visite à notre campus de Berlin m’a permis d’aller à OEB Berlin qui se tenait le même jour. J’avais été un peu déçu par le manque de changement depuis ma dernière visite en 2015 (voir mon post compte rendu de visite à OEB Berlin). Après Educause comme la barre me semblait déjà haute, je ne m’attendais pas à grand-chose de cette édition parisienne du Learning Technologies. Finalement, pas déçu !

«Learning Technologies »un salon représentatif des évolutions du secteur : montée en gamme, segmentation et maturité des Ed-techs.

  • Un salon haut de gamme avec visiblement des investissements conséquents dans les stands et en marketing, tant de la part des « poids lourds » du secteur (mais pas aussi nombreux que cela) que des Ed-techs.
  • On sent une grande maturité de ces Ed-techs. Nous ne sommes plus dans le lancement « youplapla » d’idées révolutionnaires ou pseudo disruptives mais réellement dans des offres segmentées pour les entreprises. J’ai d’ailleurs été surpris du nombre d’infographies ou images présentant ces offres très précises (cf photos).
  • Ces offres de toute façon tournent autour des mêmes lots clefs ou concepts : « serious games », « parcours de formation », « compétences » et « expériences d’apprentissage ».
  • La vidéo est en train de s’imposer comme LE format de diffusion.
  • Des conférences présentant des cas complets dans tous les domaines et qui illustrent bien toutes ces (r)évolutions.
  • Bref, un salon qui montre que ce secteur des Ed-techs (au sens large du terme) a gagné en maturité. La question du « quoi » ou du « pourquoi » (de l’utilisation des technologies dans l’apprentissage) ne se pose plus. Nous sommes dans le « comment ».

Des conséquences pour les établissements du supérieur à traiter rapidement

Les entreprises ont pris conscience de l’importance de l’acquisition et de la gestion des compétences pour l’employabilité de leurs collaborateurs. Le terme « entreprise apprenante » apparait également de plus en plus. C’est un des éléments d’attraction des jeunes diplômés.

Si l’entreprise traite des compétences et de leurs certifications au moyen de solutions de plus sophistiquées — associant IA et réalité augmentée — permettant des parcours totalement personnalisés et adaptés, quelle sera notre mission et notre rôle, nous, établissements de l’Enseignement supérieur ? (Simple) outil de la transmission des savoirs ? Dans ce cas de figure, les étudiants, leurs familles ou les entreprises accepteront-ils de continuer à payer des frais de scolarité ?

On en revient à des questions que j’ai déjà évoquées à différentes reprises et qui vont nécessiter de rapides réponses :

  • L’importance de la marque pour nos établissements (impact et influence au-delà du seul secteur de l’éducation et de la connaissance),
  • Notre positionnement vis-à-vis de ces nouveaux acteurs technologiques. Sont-ils nos concurrents ou non ? nos alliés ? ou les 2 ?

À suivre …

 

Rappels des posts de visites de salons :(1) http://blog.educpros.fr/fiorina/2018/11/08/educause-it-and-higher-ed-saison1-mon-rapport-detonnement/

(2) http://blog.educpros.fr/fiorina/2018/11/15/educause-it-and-higher-ed-saison-2-questionnements-et-enjeux/

(3) http://blog.educpros.fr/fiorina/2015/12/17/online-education-berlin-15-idees-pour-reussir-lecole-du-futur/

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.