Le blog de Jean-François Fiorina

Comment relever le défi des compétences du XXIème siècle ?

nouvelles compétences, compétences du 21e siècle

Un congrès de la Conférence des Grandes Écoles – CGE, riche et instructif, la semaine dernière à Lyon. Beaucoup d’infos diffusées avec — entre autres — la publication d’un sondage commandé à IPSOS sur la perception des grandes écoles et de leurs diplômés par le grand public, les entreprises et les recruteurs. Et comme promis dans un précédent tweet, mon retour d’expérience avec au cœur des débats, l’acquisition des compétences du XXIème siècle.

Dans les informations à retenir sur ce sondage IPSOS-CGE intéressant même si nous ne découvrons pas de grandes surprises ni signaux faibles, à l’exception de quelques-unes que j’ai reprises plus bas. J’ai privilégié dans ce REX, une approche direction d’école avec 3 constats qui ont un impact (ou vont en avoir) sur la stratégie des établissements d’enseignement Supérieur.

Constats et réflexions :

La mission de l’enseignement supérieur se révèle de plus en plus impossible et compliquée. Il nous faut en 3 ou 4 ans, former nos étudiants :

  • sur les fondamentaux,
  • sur une spécialisation,
  • et leur faire acquérir les compétences suivantes qui pour moi se déclinent autour de 4 axes :
      • Soft-skills ou les compétences du XXIème siècle,
      • Éthique, responsabilité et géopolitique,
      • E-réputation et gestion des datas,
      • RSE et lutte contre le réchauffement climatique.

Mission compliquée car nous avons peu de temps (un de mes collègues l’a d’ailleurs mentionné « tout ça en si peu de temps », des profils — et donc des niveaux — de plus en plus hétérogènes (souhait à la fois des écoles et des entreprises) et des niveaux de maturité différents.

Pascal RAY @PascalRAY1

#CongresCGE les recruteurs demandent des capacités de changement et de la curiosité avec comme prérequis la science et la technologie

A ma grande surprise — et c’est tant mieux — la curiosité a été citée à plusieurs reprises. Comme toujours, comment éveiller la curiosité chez nos étudiants ?

Impact Campus @Impact_Campus Replying to @ConferenceDesGE

J’imagine que l’enseignement des enjeux climatiques fait partie des discussions du #CongresCGE pour continuer dans la lignée des récents engagements de tant d’établissements.

Tout cela suppose :

1. Pour nous, établissements d’enseignement supérieur une réflexion sur ce que sont ces compétences, comment les faire acquérir et certifier aux étudiants ?

Donc la nécessité :

      • D’une visibilité sur les référentiels de compétences pour éviter l’éclosion et le développement d’acteurs « non sérieux »,
      • De nouvelles approches pédagogiques

Conférence des GE @ConferenceDesGE

Co-construction et alliance sont les maîtres-mots pour @JulieJoly #CongresCGE

emlyon business school  @EMLYON

« Face aux transformations actuelles, on se dirige de plus en plus vers un écosystème apprenant, avec plus d’#interdisciplinarité, d’#hybridation » @nathector présente un nouveau livre blanc sur les écoles de commerce depuis le #CongresCGE. #earlymakers

  • De nouvelles coopération entre établissements :

Conférence des GE @ConferenceDesGE

#CongresCGE #Atelier « Il faut tendre vers des #diplômes co-construits, communs, pour répondre aux besoins de doubles compétences » Marc Vanhuele directeur délégué, programmes pré-expérience @HECParis

  • Une réflexion sur la diversité d’origine de nos étudiants

Olivier MAILLARD @OLMaillard

« Faire rentrer davantage de jeunes issus de lycées professionnels dans vos École » Sabine Piot-Prud’Homme @ESDES_Officiel #CongresCGE

  • La question du diplôme

Conférence des GE « La garantie d’un #diplôme d’un #candidat issu d’une #GrandeEcole est sa capacité à apprendre et à s’adapter » Isabelle Prévot DRH Adjointe @orangebusiness #CongrèsCGE

« Aujourd’hui le diplôme combine : -Les compétences techniques -La capacité d’être un apprenant sur la durée -Les #Softskills » @niblanc Global Account Manager de @LinkedInFrance #CongresCGE

J’ai été néanmoins surpris par les réponses du sondage Ipsos à cette question. Je pense que le diplôme a toujours de beaux jours devant lui, surtout s’il est issu d’une marque reconnue.

2. La nécessité de définir de nouveaux modes de relation avec les entreprises

Je l’ai évoqué à différentes reprises — à terme — l’entreprise va pouvoir se passer de nous, établissements d’enseignement supérieur. Comment ? En contactant directement nos étudiants. Un nouveau mode de fonctionnement basé sur la co-construction ou une réflexion commune sur les compétences (et leurs certifications). Également, une confirmation paradoxale : les entreprises sont peu au courant de tout ce que nous faisons… (cf tweet de Jérémy Ruet et sondage).

.@NRecapet, directeur de l’organisation et des RH de @talan_fr « Aujourd’hui nous avons basculé d’un candidat qui cherche une entreprise à une entreprise qui cherche un candidat » #CongrèsCGE

Sebastien Tran @sebtran

Les entreprises recherchent des profils #hybrides avec des passerelles et des doubles diplômes entre des formations complémentaires

Jérémy Ruet @JeremyRuet

seul 65% des recruteurs pensent que les grandes écoles mettent en place des politiques en faveur de la diversité. Je crois que de nombreuses initiatives des grandes écoles mériteraient d’être mieux valorisées #congresCGE #diversité #égalitédeschances

3. L’arrivée et l’émergence de nouveaux acteurs

L’intervention de Mathieu Nebra d’Openclassrooms était pertinente. Nous sommes confrontés à de nouveaux acteurs, pas tout à fait concurrents, quoi que…

Ces nouveaux acteurs sont en train de disrupter le marché et nous aurions tort de les sous-estimer, en particulier sur le marché de la certification de compétences.

La solution pour nous GE est-elle de collaborer ou d’envisager de créer nos propres écoles atypiques ?

En conclusion, un congrès très #ecoledufutur qui finalement pose plus de questions qu’il n’a apporté de réponses ! Mais de ces réponses dépend notre avenir et… notre pérennité !

 

 

 

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.