Le blog de Jean-François Fiorina

Coronavirus : décider et anticiper malgré tout 

gestion de crise coronavirus dans l'enseignement supérieur

Mon actualité, cette semaine, est bien sûr — comme vous avez pu le remarquer dans mon post de la semaine dernière — extrêmement chargée du fait du suivi/conséquences du Coronavirus pour la vie de l’école. Ceux qui lisent mon planning sur Linkedin voient bien que cela occupe tout l’agenda. Peu de temps pour penser à autre chose… C’est LA priorité. D’autant que la présidence de PASSERELLE me mobilise également en vue de l’organisation du concours.

Gérer et décider dans l’incertitude 

Nous découvrons tous les jours de nouvelles conséquences qu’il faut gérer dans l’incertitude pour prendre des décisions. Nous restons dans notre logique à GEM :

1/ sauvegarder l’intégrité physique de nos étudiants, 

2/ permettre le bon déroulement de leur scolarité, dans la mesure du possible.  

Le tout en suivant au pied de la lettre les directives du gouvernement, en ayant, comme demandé, un lien quotidien avec les autorités.

Rappel des sites et numéros à disposition :

Le site d’information du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Les conseils aux voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/

La FAQ de l’OMS : https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

Un numéro vert (0 800 130 000) à destination du grand public a été mis en place par le ministère des solidarités et de la santé, ouvert de 09h00 à 19h00 sept jours sur sept. Cette plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux qui sont assurés par les SAMU-Centres 15.

 

Une préoccupation de tous les acteurs 

C’est aussi la préoccupation des entreprises. J’ai d’ailleurs aimé le billet d’Edouard Tetreau (Medaifin) des Echos du 3 mars sur les nécessaires transparence et optimisme en situation de crise. Nous vivons une actualité inédite entre mondialisation, globalisation, Interdépendance des économies, des chaînes logistiques et de transports avec, cette fois-ci, de nouvelles formes de virus non numériques. Quant aux réseaux sociaux, leur impact est à la fois positif et négatif. Le manager d’aujourd’hui doit gérer cette multitude de niveaux d’information et jauger rapidement de la crédibilité ou non des sources d’information pour décider. Comment anticiper face à la multiplicité des situations ? La réponse est, chez nous, multiple. Pour les étudiants : elle diffère selon les groupes, étudiants en apprentissage, en stage ou sur nos différents campus.

C’est la première crise sanitaire du XXIème siècle pour laquelle nous devons inventer les solutions.

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.