Le blog de Jean-François Fiorina

J23 – Examens académiques & surveillance

«  Nouvelle école, nouvelle époque »  – J23 / Examens académiques & surveillance

L’ensemble des établissements d’enseignement supérieur a basculé en ligne tous ces enseignements, et nombre de « verrous » ont été, de fait, levés. Celui du distanciel d’abord, et ensuite, celui du partage des connaissances. Le monde académique accepte désormais l’idée d’incorporer dans ses enseignements des contenus créés par des tiers.

Ce mouvement dicté par les circonstances a été facilité par une certaine solidarité des Edtechs qui se sont toutes mobilisées pour offrir – le plus souvent gracieusement – leurs outils, solutions et autres plateformes. Il y a néanmoins un énorme point d’interrogation qui revient régulièrement, tant en France qu’à l’étranger, c’est la question des examens et des évaluations.

Examens et évaluations : La presse consacre de nombreux articles sur ce sujet

Cette digitalisation des examens et des cours n’est cependant pas nouvelle et différentes actions ont déjà été mises en place. Citons la digitalisation des copies d’examens, ce sera le cas, cette année, pour le concours de la BCE pour les prépas, ou du concours en lui-même pour le concours Passerelle. La plateforme Moodle permet également de faire passer des examens à distance.

Examens et évaluations à distance : un véritable casse-tête car il faut prendre en compte :

  • Le libre accès au numérique pour tous les étudiants,
  • La fiabilité du réseau internet (que faire en cas de coupure ?),
  • La triche possible (impensable et inimaginable bien évidemment pour les Gémiens !),
  • Les problèmes éventuels de sujets et de consignes de dernière minute,
  • L’information et l’explication aux étudiants (Le Mesri donne pour consigne un délai de 15 jours),
  • Les modalités d’évaluation : plus facile d’évaluer des connaissances que des compétences. Peu évident quand il y a de la rédaction de textes ou des problèmes de maths (ou de matières scientifiques),
  • Les différents tests en amont pour vérifier que cela fonctionne,
  • L’équité de traitement et le traitement des recours.

Cela suppose donc de penser l’évaluation dans sa globalité, y compris le back-office avec la surveillance et l’assistance ainsi que l’évaluation.

Examens et évaluations en ligne : Les Edtdchs sur le pont

Il n’y a pas à l’heure actuelle de edtech qui soit capable de proposer ce service global. Le marché est plutôt segmenté sur des services spécifiques et je vois apparaitre une offre de qualité pour faire passer des exams.

Ce n’est pas encore tout à fait le cas pour la surveillance même si certains ont mis les bouchées doubles avec le Coronavirus. C’est l’élément clé dans l’ensemble du dispositif mais ce sera certainement le plus cher. C’est celui où j’espère qu’il y aura le plus de progrès et de fiabilité (y compris sur le nombre d’étudiants à surveiller) car c’est ce qui nous permettra de développer ces examens, évaluations et concours en ligne.

Nous aurons également besoin de solutions, certainement à base d’IA pour aider dans la correction et l’analyse ensuite de données. Certains acteurs sont en train de réfléchir sur ce point.

Je suis également preneur de solutions qui permettrait à nos étudiants de répondre en ligne à des études de cas « personnalisées » où chaque étudiant en fonction des réponses qu’il peut faire se verrait proposer différents cas de figures ou d’autres alternatives. Cela permettrait de tester et évaluer nos étudiants sur des situations complexes.

De beaux enjeux et de belles perspectives finalement pour le monde de la Edtech qui, il faut le reconnaître, a su fortement se mobiliser en un temps record. Je tenais à le souligner et à les féliciter.

Il faudra également que nous formions nos étudiants à ces nouvelles pratiques.

Je crois bien que les Japonais viennent de trouver un nouveau débouché pour leurs robots. J’espère que ce n’est pas ça l’#écoledufutur quand même !

 

À demain ! 


POUR RAPPEL : INFOS CORONAVIRUS OFFICIELLES

 

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.