Le blog de Jean-François Fiorina

J29 – Paroles d’étudiants confinés

Etudiants confinés, seuls ou rentrés chez leurs parents. Témoignages.

«  Nouvelle école, nouvelle époque » / J29 – Paroles d’étudiants confinés

À la réflexion, il y a peu d’informations consacrées aux étudiants et à la façon dont ils vivent cette période de confinement. Elles portent le plus souvent sur la situation des étudiants étrangers qui n’ont pas pu ou voulu retourner dans leur pays. Le journal Le Parisien a proposé un article sur le retour des enfants chez leurs parents, pour le meilleur et pour le pire mais peu d’infos plus approfondies.

Pour en savoir un peu plus, j’ai posé la question aux Gémiens (étudiants à Grenoble Ecole de Management) sur les réseaux sociaux et ai parcouru quelques dossiers de candidats de Passerelle où nous avions également posé cette question. J’avoue que j’ai été très surpris par leurs réponses car ils n’ont pas l’air de vivre « négativement » cette situation, mettant plutôt à profit cette période pour prendre du recul, réfléchir, se former (l’intégration des Moocs et autres ressources pédagogiques numériques en ligne dans les cursus est un sujet sur lequel nous devons nous pencher – cf mon post « Apprendre autrement ») ou participer à des actions solidaires, le plus souvent en lançant ou participants à des hackathons / concours / initiatives… Il y a toujours ce souci d’apprendre différemment et d’être utile.

Témoignages d’étudiants confinés, mon verbatim :

 

« Ça ne fait pas de mal une période de temps suspendu, profitons-en pour ré-apprendre à profiter d’aujourd’hui au lieu de se faire du souci en se demandant de quoi demain sera fait ! Lire un livre ou faire du sport au soleil plutôt que s’inquiéter sur des choses qu’on ne maîtrise pas ! ».

 

« Cette période me permet de prendre du recul et de me ressourcer auprès de la nature. C’est extrêmement agréable de bouquiner au soleil en entendant le chant des oiseaux, de plus en plus nombreux grâce à la diminution de tout type de pollution (atmosphérique, lumineuse, sonore…). En tant que membre du bureau des sports, je mets également à profit cette période pour m’entraîner quotidiennement, cela me permet de garder un esprit sain dans un corps sain ».

 

« Ce confinement forcé est une opportunité pour se recentrer sur soi-même et sur ses priorités ! On en profite pour avancer sur nos projets personnels (recherche de stages, blog, entrepreneuriat…). Personnellement, j’ai la chance d’avoir une responsabilité dans mon asso qui me permet de continuer à contribuer même à distance. Enfin, c’est l’occasion d’avancer dans nos lectures, de nous former sur Internet ou par les livres pour préparer l’après et de s’initier à de nouvelles activités. Quand les choses reprendront, c’est ce que l’on aura fait pendant cette période qui fera la différence. Il faut savoir percevoir les opportunités dans chaque situation, aussi difficile soit-elle ».

 

Ce ne sont que quelques retours. Je pense que nous devrons faire des enquêtes plus approfondies et sur la durée.
Ces étudiants sont entrés à GEM dans un monde qui leur tendait les bras mais pour lequel ils avaient déjà des interrogations et des désirs de changement (cf les nombreuses initiatives et prises de position contre le réchauffement climatique).
Ce monde d’après sera différent. Je pense qu’ils en seront les acteurs engagés et attendront encore plus de leur école !

 

À demain !


POUR RAPPEL : INFOS CORONAVIRUS OFFICIELLES

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.