Le blog de Jean-François Fiorina

J33 – Réenchanter, le management / Changement d’ère (n°3)

Nouveau management reenchanté, un changement d'ère. Le nouveau pacte social.

J33 – Réenchanter, le management / Changement d’ère (n°3)

J’apprécie le titre de cet article publié récemment dans l’Argus de la presse, Télétravail : « On a besoin de managers empathiques et bienveillants ». Le manager sera celui qui donnera sens à ce nouveau pacte social que j’abordais dans mon post Que seront devenues les entreprises post covid-19 ?, celui accompagnera et s’inquiétera pour ces équipes et non plus pour la machine de transmission dans les 2 sens d’infos souvent trop importantes et d’injonctions contradictoires.

Vision & Raison d’être post Covid-19

Le leader sera celui qui a la vision. J’insiste beaucoup depuis le début de cette crise sur ce mot. Il me semble que c’est une compétence qui manque aussi bien dans l’entreprise que chez nos politiques. La vision, c’est ce qui permet de voir loin, de faire rêver et de pouvoir porter un projet. C’est le cap défini et accepté par tous. La vision sert de ligne directrice claire pour choisir ses actions actuelles et futures. La vision et la raison d’être constituent les fondements de la définition de la stratégie.

Confiance

Il leur faudra aussi (aux managers et dirigeants) inspirer confiance à tous les niveaux de la hiérarchie. Une confiance aussi dans le sens Direction / Collaborateur : j’ai confiance dans mes équipes même si elles travaillent à distance, par exemple. Dans tous les cas, il faudra être capable de prendre des décisions. C’est pour moi une autre leçon de cette crise, cette incapacité de nos élites à prendre des décisions, les accepter et les assumer.

Expérimentation

Cela ne doit pas se limiter à du bon sens mais être le point de départ de la transformation du management. C’est ici que le rôle d’une école de management prend toute son importante. D’abord avec la recherche pour travailler avec les entreprises sur les éléments constitutifs de ce nouveau pacte social, propre à l’identité/ complexité de chaque organisation. Ensuite dans les enseignements que nous donnerons à nos étudiants. Il ne suffira pas de décréter d’avoir telle ou telle attitude mais de les préparer réellement à ces changements. Cela nécessite, du temps, de l’expérience et de l’expérimentation.

 

À suivre…

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.