Le blog de Jean-François Fiorina

J39 – Déconfinement : principes de réalité et de citoyenneté

réussir le déconfinement

J39 – Déconfinement : principes de réalité et de citoyenneté / Changement d’ère (n°9)

C’est aujourd’hui le grand jour, le D-day, après 56 jours passés en confinement. Un mélange de libération, d’interrogations et peut-être de peurs à affronter au sortir pour la plupart d’entre nous du « cocon », de la bulle dans laquelle nous étions. Il serait illusoire de penser que tout va recommencer comme dans le monde d’avant. Nous n’avons pas quitté nos lieux de travail le 16 mars dernier comme si nous étions partis en vacances… et en ce 11 mai, nous n’allons pas rallumer la lumière, et faire comme si rien ne s’était passé, comme si tout redémarrait automatiquement.

Déconfinement : rester vigilants

Contrairement à un « conflit classique », le pire n’est pas forcément derrière nous. Trop d’incertitudes demeurent, qu’elles soient directement liées au virus (qui reste très volatil si l’on en juge par l’apparition de nouveaux clusters en « zone verte » ou des nouvelles vagues à Wuhan ou en Corée du Sud), à nos modes de vie, à l’activité économique et aux spécificités de chaque secteur d’activité, y compris dans l’enseignement où cette crise aura permis au grand public de découvrir qu’il n’est pas facile de s’improviser enseignant !

Accepter pour se libérer

Il va nous falloir nous préparer à vivre avec ces incertitudes pendant de longs mois. Vivre avec ces incertitudes ne signifie pas pour autant tomber dans l’excès de précautions ou dans une paranoïa sécuritaire qui paralyserait toute activité, mais d’accepter cette situation et ses contraintes, d’accepter de nouvelles conditions de vie, de transport, de travail et d’apprentissage pour nos étudiants.

C’est l’acceptation par le plus grand nombre de cette nouvelle vie qui nous permettra de s’en sortir au plus vite. N’oublions pas ces principes de réalité et de citoyenneté !

Bon déconfinement à tous.


POUR RAPPEL : INFOS CORONAVIRUS OFFICIELLES

 

Be Sociable, Share!

Commentaire (1)

  1. HEGELMANN Thierry

    Pourquoi on ne parle absolument nulle part du taux de morts rapporté au nombre de cas ?
    La France est le 5ème pays ayant le plus de morts (30.000 !), mais rapporté au nombre de cas (157.000), ça nous fait 19% de mortalité. 19 morts pour 100 malades !
    Mais ce n’est encore rien sans comparer aux principaux pays du monde touchés par le virus : USA 5,5% Brésil 4,9% Angleterre 14%, Italie 14,3% pour les pays ayant le plus de morts, et Allemagne 4,8%, Mexique 11,6% Canada 8% Chine 5,5%. La Belgique est un cas à part, avec 16% (mais elle reste en-dessous de la France).

    La France est très largement au-dessus du lot.

    Il y a là quelque chose de grave. La citoyenneté voudrait être informée de cet aspect du problème. J’ai cherché… J’ai rien trouvé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.