Le blog de Jean-François FIORINA

GEM, une entreprise à mission. Pourquoi ? Et pour quoi faire ?

Ensemble

GEM est devenue cette semaine la 1ère grande Business School Française à devenir une entreprise à mission. Le Conseil d’Administration l’a voté à l’unanimité. C’est pour nous l’aboutissement de plusieurs dizaines d’années d’engagement sociétal et d’évolution de l’école commencée dès sa création en 1984. A cette idée qu’une école de management devait être ancrée dans son territoire et servir ses différentes communautés avec, par exemple, ses stages ou missions réalisés par les étudiants du MS Entrepreneurs de l’époque pour le compte porteurs de projets grenoblois.

 Ce fut ensuite l’ouverture à la diversité dans tous les sens du terme avec ce principe affirmé, être l’école de tous les talents, permettre à tous de pouvoir étudier à GEM et trouver la formation qui lui convient à seule condition d’avoir été sélectionné, gage de transparence, d’excellence et d’équité. Cette diversité se retrouve dans l’origine scolaire de nos étudiants via le concours diversité sociale et handicap qui permet à des bacheliers ayant réussi un concours spécifique d’effectuer leur première partie de scolarité au sein d’un établissement partenaire (sections de STS, prépa ou IUT). Nous en avons 25 en France à ce jour dont 3 outre-mer. Pour les aider et les accompagner, nous avons été les premiers à créer un poste de chargé de la diversité. Parmi ces étudiants, 80% sont boursiers.

Nos associations étudiantes jouent également joué un rôle très actif pour la vie de notre territoire que ce soient les 700 événements ouverts au public organisés par GEM en Débat, SOS pour l’aide aux enfants défavorisés, le journal Le Dahu ou la participation à des comédies musicales d’envergure.

Sur la question du handicap, nous avons décidé d’élargir notre dispositif — et après de longues réflexions — nous avons lancé une formation de Data Scientist à l’attention des personnes atteintes d’Asperger avec pour objectif de les amener sur le marché du travail.

Toutes ces actions fortement mobilisatrices pour les collaborateurs de l’école nous ont amené à définir notre propre école de pensée pour devenir bien plus qu’une B-school. C’est l’évolution vers ce que Loïck Roche définit comme une « School for Business for Society ». L’idée qu’une école de management doit avoir un impact positif sur la société, être une école « au cœur de la cité » et contribuer aux débats publics. La paix économique et la géopolitique sont notamment des causes pour lesquelles l’école s’engage.

Ce fut aussi la création de la chaire FERE (Entreprenariat au féminin) et la thématique de la parité. Nous avons été regardé un peu bizarrement au départ mais force est de constater que cette notion d’impact est devenue incontournable dans le monde des écoles de management. Elle sera bientôt intégrée dans les classements et les accréditations. Le challenge sera de trouver des critères « objectifs et partagés par tous ».

Entreprise à mission : comment nous y sommes parvenus ?

Notre dispositif a pris progressivement de l’ampleur. Il a fallu ensuite l’organiser pour bien se coordonner. La grande force de GEM fut d’intégrer tous les acteurs de l’école (dont les étudiants et les associations) dans un comité de pilotage sous l’égide de Jacklyn Rosebrook-Collignon permettant à toutes les parties prenantes de s’exprimer et de faire part d’idées et de projets.

L’étape suivante ne pouvait être que devenir une entreprise à mission, possibilité offerte par la récente loi Pacte. Concrètement, cela signifie que nous faisons état publiquement de notre volonté d’orienter notre activité vers la poursuite d’objectifs sociaux et/ou environnementaux en mobilisant nos parties prenantes et en adoptant une démarche de transparence qui s’inscrit dans le dispositif proposé par la Loi Pacte. Ce statut de Société à mission entraîne des responsabilités pour GEM qui sera auditée tous les 2 ans.

La raison d’être au cœur de la démarche et de la stratégie

Ce processus nous a aidé à définir notre raison d’être : « Apporter des réponses, par la formation et la recherche, aux grands défis de la transition écologique, sociétale et économique et contribuer à un monde plus résilient, plus juste, plus pacifique, plus responsable. » À noter que GEM pourra opposer sa raison d’être à des tiers qui ne partagent pas ses convictions. J’aime cette notion de raison d’être. Elle permet de décliner, ensuite, sa mission, sa vision et ses objectifs. Ccce n’est pas toujours évident mais je trouve qu’avec une raison d’être bien posée en amont, tout devient logique et cohérent. Lorsque je fais des audits d’accréditation ou en tant que mentor de ces accréditations, je prends le temps nécessaire pour définir la mission et ce n’est pas toujours évident, surtout de la contextualiser. A vécussiez cette raison d’être tout devient limpide. Après la raison d’être, la mission, on peut ensuite définir la vision et les valeurs.

Le parallèle avec les accréditations est intéressant. N’est-ce pas la même démarche ? Les écoles optant pour le statut d’entreprise à mission tout comme celles qui se sont engagées dans les accréditations s’inscriront dans un processus de progression et d’amélioration permanentes. On sait quand on commence et que ce sera en mode « évaluation pour la vie » ! Pour GEM, espérons que ce choix nous apportera autant que les accréditations internationales !

Encadré

5 objectifs stratégiques ont été fixés :

  • Agir avec éthique et défendre l’intégrité physique et morale des personnes : refuser tout comportement ou parole portant atteinte aux droits, à la santé et la dignité de chaque individu (ODD 3).
  • Défendre le droit à la différence, encourager la diversité et s’opposer à toute forme de discrimination en veillant notamment à l’égalité Femmes Hommes (ODD 5 et 10).
  • Favoriser l’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous, œuvrer pour l’inclusion et l’égalité des chances (ODD 4).
  • Promouvoir la solidarité et les principes de Paix économique et combattre toute forme de corruption et de violence (ODD 11, 16 et 17).
  • Reconnaître l’urgence écologique en luttant activement contre le réchauffement climatique en préservant les ressources naturelles et la biodiversité notamment par notre ambition Zero Waste (ODD 12 et 13).

Ces objectifs sont issus du GEM Manifesto for a Sustainable Future, fruit d’un travail commun entre l’école, ses collaboratrices, collaborateurs, étudiantes, étudiants et associations (dans le cadre du comité Sustainability), qui a défini les 5 causes pour lesquelles l’école s’est engagée

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.