Le blog de Jean-François Fiorina

Actualité de l’Enseignement supérieur

Rétroviseur, rétroviseur… que vois-tu ?

Au seuil des vacances, jetons un coup d’œil dans le rétroviseur… Pour nous, GEM, c’est une belle année qui s’achève avec de bons résultats et beaucoup de projets stimulants. Sur mon blog, là aussi, des succès, de belles rencontres. Je pense, entre autres, à Martine Depas (FINANCIÈRE DE COURCELLES) et son interview « Comment l’éducation devient un marché » ou celle de Godefroy de Bentzmann (DEVOTEAM), «  35 millions d’actifs devront changer de métier » sur l’impact du digitalisation sur les organisations et les compétences. La question de l’école est également revenue sur le devant de la scène médiatique. Plusieurs Unes du Parisien ont… Savoir plus >

Un directeur d’école fait-il de la politique ?

La fin de cette très longue séquence d’élections — débutée fin 2015 avec les Régionales — m’offre l’occasion de vous donner mon point de vue de directeur d’une grande école. Chose que je ne voulais pas faire « à chaud ». Quelles relations entretenir avec les politiques et la politique ? Comment travailler et communiquer avec les étudiants ? Ces questions deviennent de plus en plus aigües : les candidats souhaitent rencontrer nos étudiants et inversement… Entre mes convictions personnelles et celles du directeur d’école, comment vivre cet exercice délicat et gérer ces subtils équilibres ? D’abord tenir notre ligne : apolitique et œcuménique. Ce qui n’empêche pas… Savoir plus >

Classements : Et si le subjectif devenait objectif ?

Comme chaque année, l’approche de la fin de l’année académique et l’ouverture des concours d’accès aux grandes écoles donnent lieu à des prises de position souvent tranchées sur la question des classements et des évaluations en général. J’ai noté récemment deux tribunes, l’une de Jean-Michel Huet dans Les Echos stigmatisant les critères actuels d’évaluation des écoles de commerce et celle d’Hervé Monier, « tops en toc ». Etat des lieux et réflexion sur ces outils à la fois utiles, stressants, en entropie permanente (le Times Higher Education va d’ailleurs lancer en 2018 son propre classement). Comment les appréhender, les lire et les… Savoir plus >

« Sup de cons » : quand les écoles exploitent la misère éducative

Passé par différentes écoles françaises, américaines et canadiennes en tant qu’étudiant et surtout en tant qu’enseignant-chercheur, Zeil  — il s’agit de son nom d’artiste — explique les raisons qui l’ont poussé à écrire la bande dessinée Sup de Cons : une exaspération face au dévoiement d’un modèle de fonctionnement d’établissement pratiqué par des écoles de commerce peu scrupuleuses dont les premières victimes sont les écoles les plus renommées et surtout les étudiants eux-mêmes.

Chine : le dragon dans la bergerie

  À l’heure où le nouveau ministre de l’Éducation entre en fonction, je débute une trilogie sur la mondialisation de l’enseignement supérieur en présentant trois systèmes aux logiques d’influence différentes (Chine, Iran et Arabie Saoudite). Ce premier post concerne la Chine qui utilise efficacement son système d’Enseignement supérieur — en pleine expansion  — au service d’un soft power, à la fois à l’interne (la montée en gamme de ses universités d’élite) et à l’externe par l’envoi d’étudiants à l’étranger et le développement d’un réseau impressionnant d’Instituts Confucius. Concernant les étudiants de ces pays, je distingue deux catégories, les « fils de nantis » à… Savoir plus >

Innovation pédagogique : l’essentiel du #colloqueCGE

  Jour d’affluence lors du récent colloque de la CGE (11 mai) sur le thème de l’innovation au service de la pédagogie. Tant mieux ! Le sujet est d’actualité : articles, tweets, conférences internationales (EdTech X Europe) bousculent sur cette question le monde de l’éducation et de la formation. Comment l’intégrer dans nos établissements, avec quels moyens et avec qui ? Pour quelles finalités ? Sera-t-elle portée par le nouveau ministre de l’Education nationale qui est un fan d’innovation pédagogique et d’expérimentation ? Retours sur ce que je retiens de cette journée. Et ma sélection des nouveaux acteurs/EdTechs qui montent. 

Le « Ni Ni » désespérément au 3ème tour ?

C’est fait. Le nouveau président de la République est élu. Cette longue et pénible campagne prend fin pour en démarrer une autre ! En espérant   que le « Ni Ni » ne sera pas une nouvelle fois au rendez-vous de la campagne des législatives. Je veux dire, le Ni Enseignement supérieur/recherche (encore moins Grandes Ecoles), Ni Entrepreneuriat. Vivement que le pays se remette en mode « action » !

Edtechs et stratégie, faites le point en 10 minutes  !

  Ma Revue de Tweets et d’autres sources pour faire le point sur l’avancée des Edtechs, l’innovation pédagogique et leurs impacts sur la stratégie des établissements de l’Enseignement supérieur. Une sélection d’informations pour réfléchir ET agir dans un monde en mutation.  

Business schools : ce qui a changé

Après ce post à succès sur les idées reçues qui « collent » aux grandes écoles et qui a suscité l’adhésion de nombreux lecteurs, je me penche aujourd’hui sur les éléments objectifs de leur réussite et en particulier, celles que je connais le mieux, les grandes écoles de management, secteur dans lequel je travaille depuis plusieurs décennies.

Ecoles de Management : tordre le cou aux idées reçues !

Le temps de l’orientation post bac est arrivé. Bien des questions se posent aux étudiants et à leur famille. J’ai décidé de tordre le cou à un certain nombre d’idées reçues à propos des grandes écoles et, en particulier, sur les écoles de commerce ou plutôt de management. Vous comprendrez par la suite… Alors pourquoi donc faire une grande école et comment bien la choisir ?