Le blog de Jean-François Fiorina

Ecole du futur

Technologies de l’info : quels impacts sur l’école du futur ?

Après sa première édition en 2003, Mc Kinsey nous livre sa vision, dix ans après, d’un monde toujours plus numérique et dématérialisé. Ces 10 tendances clé  renforcent mes convictions sur l’école du futur. Quelle est ma lecture de cette étude ? Quelques données de cadrage sur cinq impacts stratégiques.   Le service aux étudiants J’imagine un nouveau mode de relation avec les étudiants. Ce « SRM », Student Relationship Management, va personnaliser la relation à l’étudiant quelle que soit sa localisation ou son cursus. Nous ne gérons plus une cohorte d’étudiants dans une école. Mais une multitude d’étudiants à travers le monde… Savoir plus >

L’école et l’entreprise : la fin d’une méprise ?

Considérée par les uns comme porteuse des seules valeurs du capitalisme, par les autres comme outil de lien social et de création de richesse, l’entreprise divise en France. C’est un fait. Mais je voudrais cependant saluer l’annonce faite, le 30 avril dernier, en clôture des Assises de l’Entrepreneuriat par le président de la République d’ouvrir officiellement les portes de l’école, à partir de la 3ème, aux entreprises. Pourquoi ? Parce que l’entreprise véhicule d’abord un esprit, celui d’un projet. L’aventure entrepreneuriale ne se conçoit qu’autour d’un projet partagé et construit seul ou en groupe, entre associés, partenaires ou futurs salariés. C’est… Savoir plus >

Ne manquons pas l’ouverture internationale de l’enseignement supérieur !

Alors que Geneviève Fioraso et Manuel Valls préparent une nouvelle mouture de la loi sur l’accueil des étudiants étrangers en France, nous pâtissons encore des conséquences calamiteuses de la circulaire Guéant. Pourquoi est-ce un sujet fondamental ? Massification. C’est une réalité historique, le nombre d’étudiants dans les BRIC dépasse maintenant celui de l’OCDE. L’internationalisation de l’enseignement supérieur s’est imposée comme un facteur de compétitivité incontournable. A la fois parce qu’elle constitue un élément d’appui au développement à l’étranger des entreprises françaises en leur fournissant des compétences souhaitées et parce qu’elle donne une dimension internationale à nos étudiants. Stratégie d’accueil. Cette massification… Savoir plus >

Grenoble et Stanford expérimentent le global work.

La question du global work était au cœur d’un cours transatlantique organisé par Stanford et Grenoble Ecole de Management. Retour sur ce partenariat d’excellence avec Grégoire Croidieu, professeur à GEM, pilote de l’opération au dernier trimestre 2012.   Jean-François Fiorina : en quoi consistait ce cours ? Grégoire Croidieu : Le thème du cours est le global work ou management d’équipes distribuées dans le monde.  Il concerne des salariés travaillant en différentes langues dans des fuseaux horaires différents et appartenant à différentes cultures. Le cours s’intéresse ainsi  à l’impact de la distance physique, temporelle et culturelle sur le management au sein des entreprises globalisées. Les… Savoir plus >

Rencontre // Universités d’entreprise, nouvelle concurrence pour les business schools ?

Les universités d’entreprise investissent de manière très innovante le champ de la formation et de la pédagogie. C’est une question à laquelle je suis très sensible comme directeur d’une grande école et initiateur d’une dynamique de réflexion et d’expérimentation autour de l’école du futur. J’ai invité sur mon blog, Denis CRISTOL*, co-auteur avec Eric Mellet, d’un ouvrage très intéressant sur ce thème, « Développer une université d’entreprise : créer un levier de business development ». Pierre Morlière, Président du consortium quaternaire en a rédigé la préface et Pierre-Julien Dubost, Président d’honneur du Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la… Savoir plus >

Le design, compétence stratégique de l’entreprise

Mon intérêt pour le design ne date pas d’hier et nous sommes, d’ailleurs, la seule Business School membre du réseau international Cumulus. Au-delà de cet engagement qui a également porté sur la création d’un double diplôme avec le Strate Collège, le design est une composante essentielle de la stratégie de l’entreprise et nous devons permettre à nos étudiants d’intégrer pleinement cette dimension dans le cadre de l’école du futur. Pourquoi s’intéresser au design ? C’est d’abord une façon de raisonner basée sur une méthode rigoureuse. Ce n’est pas une fin en soi mais un moyen bien loin des seules modes et… Savoir plus >

Formation professionnelle : rendez-vous manqué ?

Le calendrier de la réforme de la formation professionnelle qui glisse de 6 mois, n’est-ce pas une occasion manquée ? Celle de marquer les esprits en donnant, dans le contexte de l’accord compétitivité, un signal fort et rapide en direction des salariés et des entreprises ? Entre une offre de formations pléthorique et inégale, et le besoin impérieux d’augmenter l’employabilité de nombre de salariés et de demandeurs d’emploi, où en est la formation professionnelle ? Le besoin de réforme est bien réel. De multiples offres de formation qui proposent monts et merveilles et stages improbables… On le voit bien certains surfent sur… Savoir plus >

Le serious game hisse la grand’voile !

Quand participer à un serious game devient l’objet du mémoire de fin d’études d’étudiants en management… Retour avec Hélène Michel, professeur à Grenoble Ecole de Management, sur le suivi de Virtual Regatta (Vendée Globe Virtuel) qui a mobilisé pendant plus de trois mois une équipe de trois étudiants et leur enseignante. Jean-François Fiorina : pourquoi ce projet et pourquoi jouer avec le Vendée globe ? Hélène Michel : Dans le cadre de leur grand mémoire de recherche, ces trois étudiants intéressés par le web marketing ont voulu travailler sur l’un de mes thèmes de prédilection, les serious games. Et comme il est rare… Savoir plus >

Mes lectures

J’ai remarqué la parution récente de ces ouvrages. Bonne lecture ! « Pourquoi moi ? L’expérience des discriminations ». Une enquête de 
François Dubet (ouvrage collectif). Seuil.         « À quoi ressemblera le travail demain ? » : les mutations impliquées par les technologies numériques. Sandra Enlart et Olivier Charbonnier. Dunod.                 La professionnalisation. Pour une université « utile » ? De Catherine Agulhon, Bernard Convert, Francis Gugenheim, Sébastien Jakubowski. L’Harmattan. « Les universités françaises ont, plus que d’autres, des difficultés à concilier professionnalisation et recherche ».  

Positivons !

C’est avec beaucoup de plaisir que je reprends, après la trêve des fêtes, la rédaction de mon blog et son post du jeudi. J’entame la cinquième année de ma vie de blogueur avec le même enthousiasme ! J’ai terminé l’année 2012 sur « Ma lettre au Père Noël » qui n’a pas laissé indifférents nombre de lecteurs ! Merci pour vos commentaires. Vous retrouverez, cette année, mes rubriques habituelles et quelques surprises : – L’école du futur. Où tout n’est pas que technologique, où la pédagogie effectue son grand retour et où il est manifestement essentiel « d’apprendre à apprendre… Savoir plus >