Le blog de Jean-François Fiorina

Enseignement supérieur

En direct de l’école du futur ! Edtechs, oui… mais

Cette semaine ma revue de tweets Edtechs et quelques autres actualités fortes. Oui… les Edtechs se sont mondialisées. Elles sont devenues puissantes, occuperont une part importante de l’école du futur, de nos modes d’apprentissage et de notre quotidien. Elles ont pour elles, la souplesse, la proximité des générations les plus jeunes, l’oreille des investisseurs… Oui… il faut constituer une vraie filière française des Edtechs, nous en avons les talents et les moyens. Oui… mais voici quelques remarques qui vont dans le sens de ce que je propose depuis déjà cinq ou six ans… Pas si facile de les intégrer dans… Savoir plus >

Ambition et humilité d’un directeur d’école

Quatre situations, quatre événements qui montrent à la fois la complexité et les nouveaux enjeux auxquels sont confrontés les directeurs d’école. Le métier est en train de changer cela n’entame pas la passion qui m’anime mais quelques précisions et mises au point s’imposent !

2020 : quels défis pour l’Enseignement supérieur ?

En ce début d’année, sonne l’heure des bilans ou… des perspectives. Olivier Rollot s’attelle aux perspectives – avec talent – pour ces 20 défis que va devoir relever l’enseignement supérieur (je n’ose imaginer le nombre de défis en 2030 !). J’ai choisi de rebondir sur ces 20 thèmes en soulignant pourquoi certains sont plus prégnants pour les b-schools et immodestement d’en ajouter quelques-uns !

Démocratiser l’enseignement supérieur

Interview de M. Martin Andler, professeur émérite de mathématiques à l’Université Versailles Saint-Quentin et co-rédacteur du rapport “Viser plus haut” de Terra Nova. Le think tank a publié — en octobre 2019 — ce rapport sur la nécessaire démocratisation de l’enseignement supérieur. Dans les établissements les plus sélectifs, les classes supérieures dominent et les élèves les plus défavorisés sont majoritairement dans des filières courtes. Martin Andler revient sur les solutions possibles pour pallier les inégalités économiques mais aussi géographiques que subissent les élèves dès le collège et le lycée, afin que l’Enseignement supérieur soit le plus démocratique possible.

Nouvelles écoles, nouveaux modèles ?

Je suis surpris du nombre important de créations de nouvelles écoles. Tout le monde a forcément entendu parler de l’École 42 mais depuis, nombre d’établissements de ce type ont ouvert leurs portes et offrent une grande variété de programmes de formations. Qui sont-ils et quelles collaborations possibles ?

Les établissements éducatifs doivent rester des sanctuaires de la pensée et du respect  

J’ai souvent évoqué dans mes différentes publications ma joie d’exercer mon métier de directeur d’école, ses missions passionnantes et les très belles possibilités d’évolution. C’est ce qui me fait me lever chaque matin avec enthousiasme avec la très belle récompense de voir évoluer, s’épanouir et réussir mes étudiants. La question qui m’interpelle aujourd’hui, dans ce post plus personnel, concerne l’avenir de l’Enseignement supérieur et, plus particulièrement, le responsable d’établissement que je suis. Ces réflexions sont la conséquence d’un certain nombre d’événements dramatiques qui vont selon moi vont avoir un impact durable.

Ma revue de tweets Mondialisation de l’Enseignement supérieur

mondailsation, enseignement supérieur, chine

À qui « profite » cette mondialisation ? Aux Chinois encore et toujours ! Alors que les deux leaders du monde anglo-saxon (États-Unis et Grande-Bretagne) poursuivent leur cavalier seul fustigeant le multilatéralisme, la bascule géopolitique s’accélère en direction de l’Asie et de la Chine. Et le reste du monde, des plus « petits » (Grèce, Rwanda…) aux plus grands (Inde, Iran, Afrique…) suivent ce mouvement d’ouverture au monde et à ses jeunes élites internationales devenues totalement mobiles dans un monde globalisé. 

Business school, pas d’avenir sans international

International, études, business schools, réussite

Invité lors de la 5ème Conférence internationale organisée par RAPENA (Institut russe de l’économie nationale et de l’administration publique) avec le soutien de l’IAUPL – Association Internationale des professeurs d’Université et des professeurs associés de l’UNESCO, sur la question de « L’espace scientifique et éducatif Europe & Russie », le 31 octobre dernier, je partage avec vous les grandes lignes de mon intervention : L’ « internationalisation des business schools ». Un sujet qui m’est cher et que j’évoque régulièrement dans ce blog ou dans mes Notes de géopolitique. Aujourd’hui, une b-school ambitieuse se doit être d’internationale d’autant qu’elle évolue dans un marché mondial ultra compétitif. Une b-school… Savoir plus >

Comment relever le défi des compétences du XXIème siècle ?

nouvelles compétences, compétences du 21e siècle

Un congrès de la Conférence des Grandes Écoles – CGE, riche et instructif, la semaine dernière à Lyon. Beaucoup d’infos diffusées avec — entre autres — la publication d’un sondage commandé à IPSOS sur la perception des grandes écoles et de leurs diplômés par le grand public, les entreprises et les recruteurs. Et comme promis dans un précédent tweet, mon retour d’expérience avec au cœur des débats, l’acquisition des compétences du XXIème siècle.

Ma revue de tweets : École du futur et mondialisation

mondialisation de l'enseignement supérieur

Évidemment ces dernières semaines, toujours une multitude d’articles et de tweets passionnants qui remettent en cause un grand nombre de nos croyances et pratiques. De la pédagogie et ses innovations vers une école du futur bien… actuelle ! Et des projets ou mouvements stratégiques qui structurent / déstructurent la mondialisation de l’Enseignement supérieur, de la Chine au Brexit en passant par les États-Unis ou le Brésil, que de bouleversements ! Mais aussi — et surtout — des sujets matière à réflexion. C’est plutôt sous cet angle que s’inscrit ce post « École du futur et mondialisation ».