Le blog de Jean-François Fiorina

géopolitique

Les établissements éducatifs doivent rester des sanctuaires de la pensée et du respect  

J’ai souvent évoqué dans mes différentes publications ma joie d’exercer mon métier de directeur d’école, ses missions passionnantes et les très belles possibilités d’évolution. C’est ce qui me fait me lever chaque matin avec enthousiasme avec la très belle récompense de voir évoluer, s’épanouir et réussir mes étudiants. La question qui m’interpelle aujourd’hui, dans ce post plus personnel, concerne l’avenir de l’Enseignement supérieur et, plus particulièrement, le responsable d’établissement que je suis. Ces réflexions sont la conséquence d’un certain nombre d’événements dramatiques qui vont selon moi vont avoir un impact durable.

Ma revue de tweets Mondialisation de l’Enseignement supérieur

mondailsation, enseignement supérieur, chine

À qui « profite » cette mondialisation ? Aux Chinois encore et toujours ! Alors que les deux leaders du monde anglo-saxon (États-Unis et Grande-Bretagne) poursuivent leur cavalier seul fustigeant le multilatéralisme, la bascule géopolitique s’accélère en direction de l’Asie et de la Chine. Et le reste du monde, des plus « petits » (Grèce, Rwanda…) aux plus grands (Inde, Iran, Afrique…) suivent ce mouvement d’ouverture au monde et à ses jeunes élites internationales devenues totalement mobiles dans un monde globalisé. 

Enseignement supérieur et stratégie (1) : mes confirmations

Avant de parcourir — dans ce post — les confirmations que j’ai pu observer au cours de cette année académique riche d’événements et avant — la semaine prochaine —, d’en révéler les enjeux, je partage avec vous cette passion de faire de belles choses en équipes pour des projets portés avec les collaborateurs de GEM. Passion de continuer à faire PLUS qu’une business school pour un impact positif et global sur la société. Nous sommes fiers d’être des précurseurs en matière de paix économique avec la remise des premiers Trophées décernés en mai dernier, précurseurs en matière de « formation pour tous » pour les profils… Savoir plus >

L’Europe naît-elle par l’enseignement supérieur ?

Cette semaine, je vous propose la vidéo de mon intervention sur le thème de la construction européenne par l’enseignement supérieur, lors du récent Festival de géopolitique qui s’est tenu à GEM, du 13 au 16 mars. Encore une très belle édition et une fréquentation en hausse. L’Europe ne pourra pas se faire sans une culture commune européenne d’éducation supérieure et d’éducation. Évitant toute standardisation, il doit y avoir une formation commune à la citoyenneté et au-delà aux actions concrètes que l’Europe développe.  

La Géopolitique fête son 11ème Festival

Cette semaine, j’ai le plaisir de partager avec vous mon discours d’ouverture du 11ème Festival de Géopolitique «  (Dés)union européenne » que Grenoble Ecole de Management a fondé et organise avec toujours autant de passion et de… succès ! (13/3/2019).

Enseignement supérieur : ma revue de tweets stratégiques

Cette nouvelle revue de tweets, dans le droit fil de mon post de la semaine dernière, « Internationalisation de l’Enseignement supérieur : les Nouvelles routes de la soie », confirme que le secteur est aujourd’hui un enjeu crucial d’influence, de développement tant social qu’économique. Négliger sa stratégie internationale pour un gouvernement serait une faute grave comme pour nous établissements du Supérieur. Si elle est une conviction partagée dans le monde de l’Enseignement supérieur à plus de 80% selon @TheEAIE, sa prise de conscience et son développement doivent être sans cesse encouragés.

Avis de tempête géopolitique sur l’enseignement supérieur

Au-delà du basculement de l’enseignement supérieur vers l’Asie qui s’exprime, en autres, par l’envolée de leurs établissements — en particulier chinois —dans les classements, les changements géopolitiques impactent la vision et le management des institutions d’enseignements supérieurs de notre sphère d’influence. Pour Bernard Belloc (ancien président de Toulouse 1), « l’enseignement supérieur en France subit l’internationalisation plus qu’elle n’en tire parti », l’Etat ne jouant pas un rôle clair et moteur. Comment réagir ? À quelle échelle ? Et si l’Europe prenait (enfin) les choses en main ?

La Géopolitique, incontournable clé du monde

  Le pari était audacieux. Intégrer la géopolitique dans la pensée et les études de nos étudiants de grande école de management. Une matière transversale par excellence, qui se situe au carrefour de la stratégie, de la politique, de l’économie et de la géographie. Pari réussi, au vu de son évolution comme compétence et soft skill de l’école du futur mondialisée et comme nouvelle matière enseignée au lycée (cf l’annonce du ministre de l’Education nationale). Nous fêtons également avec fierté le 10ème anniversaire du Festival de Géopolitique de Grenoble ! Un événement à suivre sur place ou online dont l’affluence conforte nos… Savoir plus >

La carte de l’école du futur

La semaine dernière, je présentais l’action réalisée par les étudiants du MS Entrepreneurs de GEM pour le compte de start-up et d’entreprises du pôle de compétitivité MINALOGIC au CES de LAS-Vegas. Une préfiguration de l’école du futur où les étudiants vivent une multiplicité d’expériences et d’expérimentations, du service aux entreprises en passant par la veille stratégique sans oublier la notion d’impact auprès de nos différentes communautés. Je poursuis cette semaine avec ce nouveau projet pédagogique réalisé avec des Terminales de la Cité scolaire internationale de Grenoble. Ces élèves ont, en effet, réalisé, dans le cadre du Festival de géopolitique (Grenoble,… Savoir plus >

Influence : pourquoi et comment nous en avons ?

Existe-t-il encore un monde possible sans développer son impact et sa e-réputation au profit de son influence ? Pour ce qui est de l’Enseignement supérieur et du monde des business schools que je connais bien, c’est NON ! Mais pourquoi développer cette influence ? Dans quels buts et comment y parvenir dans le respect de nos audiences ? Ces questions sont notre quotidien à la fois parce que nous sommes convaincus de notre valeur intrinsèque, de notre valeur ajoutée aux Sciences de gestion et au monde en général. Parce que retenir l’attention devient un défi voire une économie comme j’ai pu le lire. Nous n’avons pas le… Savoir plus >