Le blog de Jean-François Fiorina

Grandes Ecoles

Ecole du futur : entre réflexion, enthousiasme et inquiétudes

Actualité intense côté école du futur si j’en juge par le nombre d’annonces et d’inaugurations ces derniers jours, sans compter notre Journée de l’innovation pédagogique qui s’est tenue mardi. Si vous me lisez régulièrement, vous avez certainement pu découvrir mon enthousiasme par rapport à tout ce qui est en train de se passer et qui ne fait que confirmer l’une de mes phrases fétiches : « il n’y a plus aucune limite à la salle de classe ». Mais, attention, au-delà des aspects pédagogiques, il y a des signaux forts qui sont en train d’apparaître et qui nécessitent de notre part – à… Savoir plus >

Learning effectiveness : pour mieux enseigner au XXIème siècle

Comme speaker de la récente conférence internationale EMEA/AACSB (avril 2018), je suis intervenu sur le thème du Learning Effectiveness (efficacité/efficience de l’apprentissage) : standard n°12 AACSB. Au vu des échanges nombreux qui ont suivi, la question interpelle. Le critère porte sur les dispositifs d’évaluation des cours mais également sur les activités proposées par l’école pour qu’il développe ses aptitudes pédagogiques (accompagnement, formations, événements, incentives, etc). Ce critère doit tenir compte de la diversité des populations formées, des parcours et des niveaux adressés. Une approche globale de la pédagogie qui la place au centre du dispositif d’enseignement pour en faire une expérience… Savoir plus >

La fin des alumni ?

À la suite de cette conférence de Tom Robinson lors de l’AACSB ICAM 2018, au mois d’avril, je souhaite rebondir sur son titre un peu provocateur. Il reflète bien la réflexion que nous, B-schools, devons avoir et que je développerai lors de ma « battle » avec une représentante de Linkedin lors du colloque sur les alumni à la CGE le 5 juin ! La question mérite d’être posée si l’on s’en tient à la définition traditionnelle que nous donnons à un alumni.

Pour des salariés joyeux, philosophes et… freelances ?

  Billet d’humeur en cette période de jours fériés et de ponts. J’ai évoqué dans un post précédent l’émergence de nouveaux métiers liés à l’école du futur mais l’entreprise n’est pas en reste. J’ai vu apparaître de nouvelles fonctions dans mes différentes lectures. Bien évidemment, ce ne sont que des postes de chef ! On peut sourire à leur évocation mais finalement avec un peu de recul, ils correspondent certainement à un besoin des entreprises qui cherchent à donner du sens ou à réfléchir à de nouveaux modèles de management. Focus sur 3 d’entre eux.

Avis de tempête géopolitique sur l’enseignement supérieur

Au-delà du basculement de l’enseignement supérieur vers l’Asie qui s’exprime, en autres, par l’envolée de leurs établissements — en particulier chinois —dans les classements, les changements géopolitiques impactent la vision et le management des institutions d’enseignements supérieurs de notre sphère d’influence. Pour Bernard Belloc (ancien président de Toulouse 1), « l’enseignement supérieur en France subit l’internationalisation plus qu’elle n’en tire parti », l’Etat ne jouant pas un rôle clair et moteur. Comment réagir ? À quelle échelle ? Et si l’Europe prenait (enfin) les choses en main ?

L’école des nouveaux espaces (les meilleurs exemples)

J’ai évoqué dans un précédent post le rôle indispensable que jouera le campus de l’école du futur. Ce post a été l’un des plus consultés depuis que je tiens mon blog, signe que le sujet interpelle tous les acteurs de l’éducation. La question du campus — lieu du savoir et lieu de vie — fait partie d’ailleurs de la stratégie d’un grand nombre d’établissements, en France ou à l’étranger, que ce soit dans le cadre de la création de nouveaux campus (Toulouse Business School, Montpellier, EM Lyon, Nova Business-school), de la rénovation de campus existants (EM Normandie, Kellog’s) ou de la création… Savoir plus >

La Géopolitique, incontournable clé du monde

  Le pari était audacieux. Intégrer la géopolitique dans la pensée et les études de nos étudiants de grande école de management. Une matière transversale par excellence, qui se situe au carrefour de la stratégie, de la politique, de l’économie et de la géographie. Pari réussi, au vu de son évolution comme compétence et soft skill de l’école du futur mondialisée et comme nouvelle matière enseignée au lycée (cf l’annonce du ministre de l’Education nationale). Nous fêtons également avec fierté le 10ème anniversaire du Festival de Géopolitique de Grenoble ! Un événement à suivre sur place ou online dont l’affluence conforte nos… Savoir plus >

La carte de l’école du futur

La semaine dernière, je présentais l’action réalisée par les étudiants du MS Entrepreneurs de GEM pour le compte de start-up et d’entreprises du pôle de compétitivité MINALOGIC au CES de LAS-Vegas. Une préfiguration de l’école du futur où les étudiants vivent une multiplicité d’expériences et d’expérimentations, du service aux entreprises en passant par la veille stratégique sans oublier la notion d’impact auprès de nos différentes communautés. Je poursuis cette semaine avec ce nouveau projet pédagogique réalisé avec des Terminales de la Cité scolaire internationale de Grenoble. Ces élèves ont, en effet, réalisé, dans le cadre du Festival de géopolitique (Grenoble,… Savoir plus >

À l’épicentre de l’innovation mondiale (et de l’école du futur !)

Le Consumer Electronics Show — CES de Las Vegas s’est déroulé du 9 au 12 janvier 2018. Épicentre des nouvelles tendances technologiques mondiales, it’s the place to bepour les start-up, investisseurs et grandes entreprises. Mais aussi pour… les étudiants du Mastère Spécialisé Entrepreneurs de GEM partis en mission spéciale pour ses entreprises partenaires via le pôle de compétitivité MINALOGIC. Ils ont réalisé pendant le salon un travail de veille, de communication/valorisation et d’accompagnement des entreprises. Des Gemiens enthousiastes, des entreprises séduites par la démarche et avides d’informations. Une réussite parce qu’il s’agit à la fois d’une démarche pédagogique encadrée et d’un service rendu aux entreprises et à… Savoir plus >

Influence : pourquoi et comment nous en avons ?

Existe-t-il encore un monde possible sans développer son impact et sa e-réputation au profit de son influence ? Pour ce qui est de l’Enseignement supérieur et du monde des business schools que je connais bien, c’est NON ! Mais pourquoi développer cette influence ? Dans quels buts et comment y parvenir dans le respect de nos audiences ? Ces questions sont notre quotidien à la fois parce que nous sommes convaincus de notre valeur intrinsèque, de notre valeur ajoutée aux Sciences de gestion et au monde en général. Parce que retenir l’attention devient un défi voire une économie comme j’ai pu le lire. Nous n’avons pas le… Savoir plus >