Le blog de Jean-François Fiorina

Management

Manager la grande école du futur

Dans la lignée de mon précédent post sur les stratégies de développement ou de survie des grandes écoles et des universités, j’aborde les conséquences en termes de management. Pour nous, business schools — entreprises « par la force des choses »  — comme j’ai pu l’exprimer, que seront nous à l’aune de nos choix stratégiques ? Vision, missions, gouvernance… comment intégrer l’ensemble de ces paramètres sans bloquer et alourdir le fonctionnement de nos organisations ? Comment créer des écosystèmes vertueux au côté d’universités fortes parce que paradoxalement, nous avons besoin d’une université forte et reconnue. C’est ce que nous souhaitons.

L’école des nouveaux espaces

  À l’heure des Edtechs, de l’éducation online et de la puissance des GAFA, le bâtiment et ses espaces seront — paradoxalement ? — cruciaux dans l’école du futur. Point d’ancrage, lieu de tous les apprentissages et de la socialisation, lieu de vie et d’ouverture à la société, partie prenante de la marque, les espaces de l’école du futur vous structurer — déstructurer ! — la manière de penser l’éducation. Alors que vient de se terminer le 2ème Summit on innovative learning spaces, je ne pouvais que traiter ce sujet cette semaine !

Toqué ? Grandes écoles et restaurants étoilés : même combat !

Actualité gastronomique dense en ce mois de septembre, c’est la Fête de la gastronomie, la 8ème Édition de Tous au restaurant  (jusqu’au 1er octobre) et l’Isère Food Festival, du 22 au 24 septembre. J’ose un parallèle entre la culture de l’excellence de nos chefs étoilés et celle des grandes écoles. D’abord parce que je suis un gastronome, amoureux du bien manger. Ensuite, parce que la cuisine française comme les business schools en particulier, excellent en France et à l’étranger. En route pour cette comparaison inédite qui j’espère vous mettra l’eau à la bouche !

L’expérience étudiante : clé stratégique

La compétition qui anime le monde des grandes écoles et universités internationales doit tenir compte d’un élément stratégique de premier ordre : l’expérience étudiante. J’avais proposé dans l’un des mes posts en 2015 d’inaugurer le Student Relationship Management et interviewé fin 2016, un expert de la relation client en la qualité de Daniel Ray (L’étudiant, un client comme les autres ?). Il est maintenant d’actualité comme élément structurant de la marque et du bien-être étudiant que ce soit en matière de pédagogie ou non. À GEM, nous avons comptabilisé 700 événements auxquels est « exposé » un de nos étudiants ! Comment faire pour optimiser… Savoir plus >

Un directeur d’école fait-il de la politique ?

La fin de cette très longue séquence d’élections — débutée fin 2015 avec les Régionales — m’offre l’occasion de vous donner mon point de vue de directeur d’une grande école. Chose que je ne voulais pas faire « à chaud ». Quelles relations entretenir avec les politiques et la politique ? Comment travailler et communiquer avec les étudiants ? Ces questions deviennent de plus en plus aigües : les candidats souhaitent rencontrer nos étudiants et inversement… Entre mes convictions personnelles et celles du directeur d’école, comment vivre cet exercice délicat et gérer ces subtils équilibres ? D’abord tenir notre ligne : apolitique et œcuménique. Ce qui n’empêche pas… Savoir plus >

Do you speak french management ?

Frank Bournois, actuel Directeur général de ESCP Europe vient de publier La Prouesse française aux éditions Odile Jacob, avec deux collègues — Ezra Suleiman et Yasmina Jaïdi. Une très intéressante étude qui analyse le management des entreprises du CAC40 vu par les étrangers qui y travaillent. On découvre — avec bonheur et quelquefois surprise — que le manager français est perçu comme performant, humaniste, entrepreneur et innovant. Il pêche, par contre, en matière de communication par manque d’explication de ses décisions ou de partage des informations. Notre « culture de l’implicite » nous rapproche également plus de la culture chinoise que de celles des Allemands… Savoir plus >

«  35 millions d’actifs devront changer de métier. »

Godefroy de Bentzmann ne mâche pas ses mots, il y a urgence ! En matière de formations initiale et professionnelle, de transformation digitale et managériale des entreprises, « le chantier est immense ». Lui-même, à la tête d’une entreprise de plusieurs milliers de salariés qu’il a fondé et co-dirige avec son frère Stanislas, le patron de Devoteam est au cœur de la bataille des compétences et de compétitivité des entreprises et du pays. En témoigne son engagement actuel dans plusieurs structures telles que le syndicat professionnel Syntec Numérique, regroupant 2000 adhérents ou l’association Pascaline, dont l’objet est de retisser des liens entre le… Savoir plus >

« L’élément humain ne rentre pas dans une cellule Excel ! »

Que ce soit en matière d’éducation ou de management, c’est l’humain qu’il faut mettre au centre. L’humain pour donner sens, l’humain pour former et devenir un leader authentique. C’est ce que propose depuis plus de 20 ans Philippe Le Roux dans son cabinet Key People où comités de direction tout comme futurs entrepreneurs formés à HEC peuvent se ressourcer/révéler dans ce qu’il appelle les « humanités », culture générale de l’ouverture et de l’altérité souvent peu présente dans ces instances. Rencontre avec cet assembleur de personnalités improbables pour développer des « choses inutiles » mais essentielles dans « ce changement de civilisation » que nous traversons.  … Savoir plus >

Écoles de management : les 5 défis à relever

Si les Grandes Écoles exercent encore un vrai pouvoir d’attraction sur l’ensemble de leurs parties prenantes (entreprises, étudiants et familles, centres de recherche, etc), elles devront relever 5 grands défis à intégrer dans leur stratégie de développement : le financement, le numérique-ubérisation, la valorisation de la Recherche et de l’ensemble des contenus produits par les écoles, l’impact, le ROI (retour sur investissement). Avec à la clé, la mise en place de nouveaux écosystèmes agiles et complexes dont la gouvernance ne doit en aucun cas freiner leur développement, bien au contraire !

Business schools : ce qui a changé

Après ce post à succès sur les idées reçues qui « collent » aux grandes écoles et qui a suscité l’adhésion de nombreux lecteurs, je me penche aujourd’hui sur les éléments objectifs de leur réussite et en particulier, celles que je connais le mieux, les grandes écoles de management, secteur dans lequel je travaille depuis plusieurs décennies.