Le blog de Jean-François Fiorina

Directeur Adjoint Grenoble Ecole de Management – Directeur de l'ESC Grenoble

Derniers billets

Masters de Management : La France domine mais attention à la marche…

Sans faire de triomphalisme, le dernier classement du Financial Times propulse les masters de management hexagonaux au sommet de la hiérarchie mondiale. La France est coutumière du fait, mais cette année, le phénomène s’est amplifié. Il salue un travail de fond et l’importance stratégique d’un enseignement supérieur en management de haut niveau. Comment expliquer cette réussite et comment ne pas chuter ? Des facteurs de succès croisés La sélection, d’abord, qui garantit la qualité des étudiants et leur motivation. Les écoles de management ont toujours misé sur cette politique tout en développant des filières ouvertes à la diversité. L’expérience, ensuite…. Savoir plus >

Comme vous l’avez certainement vu dans les médias…

…et sur Internet ces dernier jours, notre Ecole est au cœur de l’actualité suite à une plainte déposée par l’une de nos étudiantes lors du week-end d’intégration. Sur le fond de l’affaire, vous le comprendrez, je n’ai pas à me prononcer, sauf à dire que, si ce fait devait être avéré, il serait d’une extrême gravité. La seule certitude à ce jour est qu’une enquête de gendarmerie est en cours. Dans ce contexte, sachez que l’Ecole, en lien étroit avec l’enquête en cours, a déjà pris et prendra toutes ses responsabilités. Depuis le début, nos étudiants et notre personnel sont… Savoir plus >

Grandes écoles en manœuvre ?

Dans la cacophonie médiatique ambiante, l’enseignement supérieur a fait sa rentrée sans note trop discordante. Je parle du supérieur bien sûr… Beaucoup d’ouvrages et d’études ont été récemment publiés pour rappeler l’importance d’un enseignement supérieur de haut niveau. L’OCDE dans sa revue Regards*, sortie début septembre, expliquait qu’« avec une concurrence sur le marché mondial de l’éducation qui s’intensifie, les États doivent viser une qualité de niveau international pour leurs systèmes éducatifs afin d’assurer une croissance économique à long terme ». En France, la presse décerne plutôt un satisfécit à nos universités alors que le classement de Shanghaï les éloigne de bancs… Savoir plus >

Retraites : que dire à nos étudiants ?

Entre 40 et 50 ans de vie professionnelle C’est l’horizon qui s’ouvre aux étudiants de nos écoles. Comment leur expliquer qu’ils n’auront certainement plus les retraites de leurs aînés, voire plus de  retraite du tout… Même s’ils disposent de beaucoup d’atouts et de potentiel, ils ne vivront plus dans les mêmes conditions de confort. Faut-il pour autant asséner des messages de survie individuelle ? Non. La solution passera par le groupe, le collectif. Un message malheureusement peu audible sur fond d’affaire Bettencourt et de communication omniprésente qui masquent les réalités du pays. Nos jeunes ne semblent pas concernés par ce… Savoir plus >

Rentrée 2010…. : ce que je retiens de l’été !

Je déroge au traditionnel point de rentrée en vous proposant un retour sur les événements qui m’ont marqué cet été. Point de discours prospectif, je parlerai d’avenir dans mes prochains billets. De l’ombre… Sur la question des « affaires » en cours, n’attendez pas un surplus de polémique. J’ai décidé de ne pas en parler. A mon sens, elles reflètent surtout des dérives idéologiques, des parti pris et bien que tout cela soit complexe, il s’agit, pour nombre d’intervenants, de se donner bonne conscience en évitant de parler des vrais problèmes et de se poser les bonnes questions qui intéressent le pays…. Savoir plus >

2010, l’année des méduses ?

Je me rappelle du titre de ce film de 1984 dans lequel le grand public découvrit Bernard Giraudeau, cet artiste libre et attachant. Un titre qui décrit bien l’ambiance de l’année que nous venons de traverser, chaque jour apportant son lot de mauvaises nouvelles, d’incidents, de controverses incessantes ou stériles… Comment expliquer cette série noire ? Ne sommes-nous pas en train de vivre la fin d’un cycle ? La fin d’une forme de civilisation ? Je le crois sincèrement. Le monde a changé mais le logiciel de nos élites est resté bloqué. Plus de mise à jour disponible ! Conséquence… Savoir plus >

Ajoutons un « A » aux B-R-I-C !

A comme Afrique, une lettre qui n’a pas sa place dans le sigle qui désigne les nouvelles grandes puissances émergentes : Brésil – Russie – Inde – Chine. Dommage. Je crois à ce continent dont le potentiel économique équivaut à celui de l’Inde avec son corollaire, un cruel manque de cadres et de managers de haut niveau. L’une des réponses au problème consiste à créer des « hubs* » spécifiques pour l’enseignement supérieur. Celui de Casablanca (Maroc), nous l’avons lancé avec l’ESCA – école de management installée sur place depuis 18 ans. Qu’est-ce qu’un hub ? C’est une structure internationale… Savoir plus >

Ouf ! La bêtise est vertueuse…

Jusqu’où iront-ils ? Que nous portions le regard en direction des Bleus ou vers le plus méridional des Etats de l’Union européenne, un océan de bêtise nous submerge. L’équipe de France de foot déballe petitement ses aigreurs, d’une manière toute aussi pitoyable qu’elle avait commencée et après avoir été la risée médiatique de la planète ! Si la FIFA a sanctionné le Togo lors de la coupe d’Afrique en janvier dernier, je me demande ce qu’attend l’instance mondiale du foot pour statuer sur le cas français… Tout le monde ne jouerait pas dans la même cour ? Tout a été… Savoir plus >

Essentielle communication

Au risque d’agacer, notre école a toujours privilégié le fait de communiquer. Nous souhaitons faire savoir ce qui constitue notre ADN. Comment fonctionne cette communication ? Comment évolue-t-elle au fil du temps ? Pourquoi est-elle essentielle ? Quelques éléments de réflexion. Une histoire déjà riche. Nos campagnes de communication ont toujours affirmé notre identité et notre caractère. Du héros décalé « Tonton Marcel » et son fameux adage « Si tu veux réussir, il vaut mieux épouser la fille du patron ! », à l’actuelle campagne interactive et futuriste Time to anticipate, notre objectif est bien de marquer la différence… Savoir plus >

Power point n’est pas qu’un plat de spaghettis…

J’ai été frappé par un article du Figaro.fr d’il y a quelques semaines rapportant l’information suivante : le général en chef des forces US en Afghanistan s’est ému d’une présentation Power point de l’un de ses adjoints décrivant la situation du pays sous la forme d’un bol de spaghettis incompréhensible… Les généraux de l’armée US semblent pris d’une véritable powermania à tel point que certains d’entre eux passeraient 95% de leur temps à travailler sur ce logiciel en oubliant ainsi leur vocation première ! Le groupe TOTAL, pris dans la même spirale, a même réglementé l’usage du logiciel. Cette information me donne… Savoir plus >