Le blog de Jean-François Fiorina

Directeur Adjoint Grenoble Ecole de Management – Directeur de l'ESC Grenoble

Derniers billets

Sport de haut niveau = terrain de management hors pair.

Les J.O. de Vancouver ont encore montré l’importance de la préparation physique et psychologique des athlètes. Etre prêt le jour J représente une somme de travail extraordinaire mais le résultat tient à peu de choses… Finalement, préparer un sportif de haut niveau ou un étudiant d’école de management au monde de demain pose des questions similaires : nous le savons bien à Grenoble… car nous faisons le deux * !  Comment gérer des hauts potentiels ? Comment repérer les individus capables de supporter la pression ? Comment les former et les accompagner pour leur permettre de réaliser leur rêve ou de vivre un échec… Savoir plus >

Jeux olympiques, jeux d’émotion !

Même s’ils n’ont plus la même saveur d’antan, les J.O. véhiculent encore une ambiance, des émotions et des souvenirs intenses. Débutés par un drame terrible – la mort d’un athlète-, ils offrent, ensuite, à la France une entrée en matière historique… N’est-ce pas le théâtre du monde ? Devenus de véritables machines de guerre politico-médiatiques, les olympiades s’arrachent, d’abord, dans des compétitions inter et intra états dont les rebondissements sont quelquefois plus médiatisés que les exploits des sportifs !  Nous avons vécu à Grenoble, il y a peu, cette fièvre et cette compétition effrénée pour tenter de revivre, quelque quarante après, ce… Savoir plus >

L’entrepreneuriat, un état d’esprit

Alors que notre école vient d’être saluée par l’hebdo le Point d’hier comme 3ème meilleure école en France en entrepreneuriat, quelques réflexions sur cet état d’esprit si particulier… Créer sa propre entreprise n’est pas la seule forme concrète que peut prendre l’entrepreneuriat. Il recouvre de multiples réalités, du créateur d’entreprise au chef de service d’une collectivité locale, même si les objectifs divergent, c’est l’esprit d’entreprise qui prévaut. Comment se décline l’entrepreneuriat ? Comment l’accompagner ? Pourquoi n’est-il pas plus fort dans notre pays ? Quelques questions à débattre… Une typologie variée. Deux catégories d’entrepreneurs sont bien identifiées, le créateur d’entreprise… Savoir plus >

France-Russie : match nul ?

Géant énergétique et militaire, sans pour autant l’être politiquement et économiquement , la Russie qui se remet difficilement de la chute de son empire, n’en reste pas moins un partenaire essentiel pour l’Europe et la France. Si nombre de reproches justifiés lui ont été faits à l’ère soviétique, la Russie a cependant conservé un modèle d’enseignement supérieur de qualité. J’ai pu le vérifier, même après la chute du mur en 1989, lors de nombreuses missions effectuées dans les pays de sa sphère d’influence. Notre école d’ailleurs s’y est même implantée il y a une dizaine d’années et dispense chaque année… Savoir plus >

Vous avez dit régionales ?

La région administrative constitue une échelle d’administration pertinente pour nos écoles. Elle est suffisamment étendue territorialement pour impulser d’intéressantes rencontres entre établissements – quelquefois concurrents (!)  – tout en gardant une réelle proximité géographique bien utile. Ses compétences obligatoires[1], de la formation professionnelle à l’éducation (lycées en particulier), en passant par le développement économique ou les transports, décident d’un travail commun et régulier. Et les prochaines élections des 14 et 21 mars 2010 devraient permettre de mettre en lumière une collectivité territoriale peu connue des citoyens. A moins que les querelles politiques nationales ne brouillent le nécessaire message d’explication et… Savoir plus >

Quotas de boursiers ? Vrai débat, faux procès

L‘année 2009 s’est terminée sur fond de polémiques et de débats en tous genres : taxe carbone/taxe professionnelle, identité nationale, grippe aviaire… 2010 démarre en fanfare sur la question du blocage de l’ascenseur social et de l’éventuelle imposition de quotas de boursiers dans l’enseignement supérieur[1]. Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur, estime qu’un quota de 30% serait souhaitable, un chiffre qui n’a pas fait du tout écho au sein de la Conférence des grandes écoles… Il s’agit là pourtant d’une vraie question mais également d’un faux procès intenté aux Grandes Ecoles de la République qui ne sont pas les plus frileuses… Savoir plus >

Partenariat / fusion entre écoles : mode d’emploi

Concurrence, ouverture internationale, développement de filières de plus en plus pointues, l’essor des grandes écoles requiert des moyens humains et financiers toujours plus conséquents. La fusion entres établissements et surtout les collaborations multilatérales permettent de se projeter dans l’avenir de manière plus pertinente. Que ce soit dans une logique de territoire, de marketing-communication ou de stratégie, les écoles sont condamnées à nouer des alliances pour exister. Pourquoi et comment parvenir à ses fins dans de bonnes conditions ? De multiples objectifs La variété des objectifs poursuivis détermine ensuite les formes de partenariats et leur intensité. Tous ont leur utilité comme… Savoir plus >

Une nouvelle passerelle vers la diversité

La diversité ? Beaucoup en parlent, quelques uns agissent… Et en la matière, les écoles de commerce font figure de pionnières. Seize d’entre elles avec le concours « Passerelle* » – ouvert du BTS au bac + 4 – témoignent de cet engagement depuis plus de vingt ans. Le 1er décembre, nous avons présenté, à Paris, une deuxième phase ambitieuse de notre développement : le dispositif diversité qui sera effectif dès la rentrée 2010. Pourquoi amplifier notre action en faveur de la diversité ? Quatre raisons motivent ce choix. Il s’agit d’une demande des pouvoirs publics engagés dans cette démarche… Savoir plus >

Copenhague, faire la part de l’idéologie et de la science.

A la veille d’un sommet qui devrait décider de nouvelles mesures pour enrayer le réchauffement du climat, j’ai souhaité, faire le point sur cet enjeu. En tant que directeur d’une grande école de commerce, cette question impacte nos façons de vivre et de consommer, d’étudier, nos modèles économiques. Une clarification me paraît nécessaire pour mobiliser toute les parties prenantes. Quel constat ? Avant de proposer des vraies solutions aux problèmes environnementaux, il me semble essentiel de se mettre d’accord sur le constat. Quelle est la part de la responsabilité humaine dans ces dérèglements ?  Y a-t-il un réel danger climatique ? De quelle… Savoir plus >