Le blog de Jean-François Fiorina

Archives de mots clés: Chine

Les établissements éducatifs doivent rester des sanctuaires de la pensée et du respect  

J’ai souvent évoqué dans mes différentes publications ma joie d’exercer mon métier de directeur d’école, ses missions passionnantes et les très belles possibilités d’évolution. C’est ce qui me fait me lever chaque matin avec enthousiasme avec la très belle récompense de voir évoluer, s’épanouir et réussir mes étudiants. La question qui m’interpelle aujourd’hui, dans ce post plus personnel, concerne l’avenir de l’Enseignement supérieur et, plus particulièrement, le responsable d’établissement que je suis. Ces réflexions sont la conséquence d’un certain nombre d’événements dramatiques qui vont selon moi vont avoir un impact durable.

Ma revue de tweets Mondialisation de l’Enseignement supérieur

mondailsation, enseignement supérieur, chine

À qui « profite » cette mondialisation ? Aux Chinois encore et toujours ! Alors que les deux leaders du monde anglo-saxon (États-Unis et Grande-Bretagne) poursuivent leur cavalier seul fustigeant le multilatéralisme, la bascule géopolitique s’accélère en direction de l’Asie et de la Chine. Et le reste du monde, des plus « petits » (Grèce, Rwanda…) aux plus grands (Inde, Iran, Afrique…) suivent ce mouvement d’ouverture au monde et à ses jeunes élites internationales devenues totalement mobiles dans un monde globalisé. 

« L’éducation et la connaissance vont remplacer les technologies »

Benjamin Vedrenne-Cloquet est un pionnier des Edtechs. Il est à la fois président et fondateur d’une entreprise d’investissement spécialisée dans l’éducation et l’information, EdtechX Holdings, et créateur d’EdtechX Europe, des conférences transversales où tous les acteurs de l’écosystème de la Edtech se rencontrent. Objectif : développer le secteur Edtech à l’échelle mondiale en y favorisant l’investissement. Point de vue pertinent et quelque peu iconoclaste sur le secteur des Edtechs et ses problématiques associées !

Avis de tempête géopolitique sur l’enseignement supérieur

Au-delà du basculement de l’enseignement supérieur vers l’Asie qui s’exprime, en autres, par l’envolée de leurs établissements — en particulier chinois —dans les classements, les changements géopolitiques impactent la vision et le management des institutions d’enseignements supérieurs de notre sphère d’influence. Pour Bernard Belloc (ancien président de Toulouse 1), « l’enseignement supérieur en France subit l’internationalisation plus qu’elle n’en tire parti », l’Etat ne jouant pas un rôle clair et moteur. Comment réagir ? À quelle échelle ? Et si l’Europe prenait (enfin) les choses en main ?

« Il faut démytifier la puissance chinoise »

Valérie Niquet, maître de recherche, spécialiste de l’Asie à la Fondation pour la recherche stratégique vient de publier, chez Tallandier, « La puissance chinoise en 100 questions. Un géant fragile ? ». Cet ouvrage très complet ausculte sans concession le géant asiatique qui fait l’objet d’une fascination quelquefois aveugle. Entre puissance et limites d’un modèle souvent paradoxal. Entretien.

Classements internationaux : basculement géopolitique avéré

  Trois signaux importants démontrent ce basculement et rappellent l’influence des classements internationaux — plus particulièrement celui de Shanghai — sur le secteur de l’Enseignement supérieur en pleine mondialisation : le Times Higher Education qui annonce le lancement de son classement mondial ; la bascule géopolitique vers l’Asie et la Chine qui se place à la 2e position mondiale en nombre de business schools accréditées (interview d’Erc Cornuel, directeur de l’EFMD sur le blog d’Olivier Rollot) ; les récents rachats d’écoles et groupes français (DEMOS, ESC Brest) par des fonds chinois. Quelle lecture, quelles conséquences et stratégies pour nos établissements ?

Chine : le dragon dans la bergerie

  À l’heure où le nouveau ministre de l’Éducation entre en fonction, je débute une trilogie sur la mondialisation de l’enseignement supérieur en présentant trois systèmes aux logiques d’influence différentes (Chine, Iran et Arabie Saoudite). Ce premier post concerne la Chine qui utilise efficacement son système d’Enseignement supérieur — en pleine expansion  — au service d’un soft power, à la fois à l’interne (la montée en gamme de ses universités d’élite) et à l’externe par l’envoi d’étudiants à l’étranger et le développement d’un réseau impressionnant d’Instituts Confucius. Concernant les étudiants de ces pays, je distingue deux catégories, les « fils de nantis » à… Savoir plus >

Shanghai en mode start-up

Loic Kobes et Florian Garrigues sont les deux fondateurs de la start-up Coolhobo – application originale de shopping en réalité virtuelle à destination des consommateurs chinois. Ils ont décidé de rester en Chine pour créer leur entreprise et coller à leur marché. Quels retours d’expérience de ces jeunes entrepreneurs ? En Chine, c’est la rapidité d’exécution qui prime pour ne pas avoir à lutter trop rapidement contre des dizaines de concurrents ! Et les différences culturelles parmi les jeunes s’estompent beaucoup plus vite qu’on ne le pense.

Le cœur de l’enseignement supérieur bascule-t-il vers d’autres horizons ?

Un indice d’abord, puis trois infos cette semaine ont attiré mon attention en tant que directeur d’une grande école et passionné de géopolitique. Avec comme questionnement : le cœur de l’enseignement supérieur mondial n’est-il pas en train de basculer vers l’extrême orient et le sud ? L’indice ! Les pays émergents n’ont pas levé le petit doigt pour sauver une Europe en plein marasme financier, lors du G2O à Cannes. Peu ou pas de candidat pour abonder le Fonds européen de stabilité financière (FESF), est-ce de l’indifférence, de la condescendance ou une stratégie de conquête ? En tous cas, les… Savoir plus >