Le blog de Jean-François Fiorina

Archives de mots clés: étudiants étrangers

Enseignement supérieur : ma revue de tweets stratégiques

Cette nouvelle revue de tweets, dans le droit fil de mon post de la semaine dernière, « Internationalisation de l’Enseignement supérieur : les Nouvelles routes de la soie », confirme que le secteur est aujourd’hui un enjeu crucial d’influence, de développement tant social qu’économique. Négliger sa stratégie internationale pour un gouvernement serait une faute grave comme pour nous établissements du Supérieur. Si elle est une conviction partagée dans le monde de l’Enseignement supérieur à plus de 80% selon @TheEAIE, sa prise de conscience et son développement doivent être sans cesse encouragés.

Mondialisation, plus de tabou !

Cela se confirme, le mondialisation de l’Enseignement supérieur n’est plus un tabou ! Surtout pas pour les « anciens » et les nouveaux pays émergents. La vague de repli identitaire actuelle n’impacte pas leur volonté profonde d’ouverture, de coopération, d’influence voire de conquête ! Ce post – clin d’œil – en pleine montée du protectionnisme revendiquée par les tenants du Trumpisme et autres Brexit, balaie, en une trentaine de tweets et références, les grands enjeux de la mondialisation pour l’Enseignement supérieur. 

Nos élites ont-elles compris le rapport « Enseignement supérieur par-delà les frontières » ?

On l’attendait ce rapport stratégique pour un Enseignement supérieur international au-delà des frontières ! C’est à la fois un « ouf » de soulagement et une grande inspiration avant… l’effort : rien n’est irréversible mais il y a urgence ! Depuis plus de 10 ans la question d’une stratégie claire et ambitieuse à l’international se pose. Beaucoup de pays ont pris de l’avance… Ce rapport très complet (presque trop) éclaire parfaitement les enjeux et propose plusieurs scénarios. Coup de chapeau à Bernard Ramanantsoa et à son équipe pour ce document. Mon analyse et mes propositions.

Mondialisation de l’Enseignement supérieur : une réalité en 20 tweets (Brexit, visas, attractivité, excellence)

En cette fin d’année académique, je consacre deux posts à l’analyse des dernières tendances de la mondialisation de l’Enseignement supérieur. Analyse basée sur mes déplacements, de Singapour à Londres en passant par le Kazakhstan…, et ma veille stratégique que je partage régulièrement. Cette semaine : conséquences du Brexit, visas, leaders de l’attractivité, impact géopolitique confirmé, cas d’excellence internationale. La semaine prochaine, une vision plus économique : Edtechs/GAFA, boom asiatique, coopérations Sud-Sud.

Mondialisation : bascules et mutations. Ma revue de presse médias et réseaux.

Tout juste de retour de Casablanca, après avoir fêté les 15 ans de notre alliance stratégique avec l’ESCA ! Vous avez pu suivre en direct toutes les festivités et discussions si vous êtes fan de la tweetosphère et des réseaux. Je souhaite revenir sur cette mondialisation de l’Enseignement supérieur sous l’angle – un peu moins classique – d’une revue de presse de ces dernières semaines.

Agents de recrutement international : incontournables pour se lancer

Je me suis beaucoup exprimé sur l’école du futur ces derniers temps avec, si j’en crois vos réactions et les débats suscités sur les réseaux sociaux, beaucoup de succès. L’ensemble de l’écosystème réagit et nous partageons les mêmes idées, nous sommes sur la bonne voie ! L’école du futur, c’est également l’international, notre avenir en dépend. Aujourd’hui, je reviens sur un élément politique : comment un établissement de l’Enseignement supérieur peut-il développer efficacement le volet « recrutement d’étudiants étrangers » ?

Mondialisation de l’Enseignement supérieur

Expatriation : et si le problème c’était la France ? Nos jeunes diplômés s’expatrient, c’est un fait. Des médias comme Le Monde organisent leur salon de l’expatriation (ForumExpat), les collections thématiques « Travailler à l’étranger » fusent… Mais pousser des cris d’orfraie en annonçant une crise dramatique, la fuite des cerveaux me paraît bien surjoué. À mon sens, deux questions fondamentales se posent : notre vision n’était-elle pas troublée par l’analyse ambiguë que nous faisons de la mondialisation ? Et surtout, ces jeunes vont-ils revenir dans l’hexagone, à l’issue de leur séjour ou emploi à l’étranger ?

Ne manquons pas l’ouverture internationale de l’enseignement supérieur !

Alors que Geneviève Fioraso et Manuel Valls préparent une nouvelle mouture de la loi sur l’accueil des étudiants étrangers en France, nous pâtissons encore des conséquences calamiteuses de la circulaire Guéant. Pourquoi est-ce un sujet fondamental ? Massification. C’est une réalité historique, le nombre d’étudiants dans les BRIC dépasse maintenant celui de l’OCDE. L’internationalisation de l’enseignement supérieur s’est imposée comme un facteur de compétitivité incontournable. A la fois parce qu’elle constitue un élément d’appui au développement à l’étranger des entreprises françaises en leur fournissant des compétences souhaitées et parce qu’elle donne une dimension internationale à nos étudiants. Stratégie d’accueil. Cette massification… Savoir plus >

Vers une géopolitique des talents ?

Comme je l’ai déjà affirmé, le challenge des grandes écoles est d’accueillir dans leurs murs non seulement toute la diversité sociale et culturelle de notre pays mais également celle d’un monde globalisé. Cette dynamique, animée par le même souci de sélectionner les meilleurs profils, doit se baser sur des modes de recrutements diversifiés, partagés et compris par tous. Cette exigence d’ouverture est également un service rendu à notre pays et à ses entreprises dont les marchés domestiques et internationaux appellent des compétences et des savoir-être de plus en plus variés. Pour accueillir les meilleurs étudiants étrangers, nos écoles doivent se… Savoir plus >