Le blog de Jean-François Fiorina

Archives de mots clés: géopolitique

Comment rater l’école du futur ?

Les 12 étapes essentielles Construire une stratégie d’Établissement en matière d’école du futur ne s’improvise pas. Je l’ai maintes fois répété. Au seuil de ces quelques semaines de repos bien méritées, je vous propose de méditer cette contre expertise tout à fait pertinente qui vous aidera à suivre le chemin inverse. Je vous le souhaite ! 

Grenoble décrypte l’échiquier mondial

Quand la géopolitique devient une compétence obligatoire pour le futur manager Pour son 6ème Festival de géopolitique, Grenoble École de Management (GEM)  a réussi son pari  en réunissant plus de 10 000 participants, physiques et connectés, du 3 au 6 avril 2014 ! Pour une fois, je fais un peu de publicité pour mon école ! GEM est devenue, en quelques années, un pôle de réflexion et de prospective géopolitique « opérationnelle » reconnu au plan national. C’est également l’occasion de voir dans cette discipline un champ d’application pertinent de l’école du futur.

De la géopolitique de l’enseignement supérieur (suite)

Je reviens sur les nombreux commentaires de mon billet centré sur la nouvelle carte géopolitique de l’enseignement supérieur. C’est un sujet qui interpelle ! Et je m’en réjouis. Je vous propose également de (re)lire sur cette thématique l’une de mes Notes d’analyse géopolitique hebdomadaires (n° 40). Voici quelques éléments de réponse et de discussion. Sur l’attitude des pays émergents Aujourd’hui, les émergents adoptent une posture d’attente vis-à-vis de l’Europe pour deux raisons : – Elle manque d’unité. Elle n’est ni visible, ni audible. Et donc plutôt perçue comme un risque. – La bataille est mondiale et la stratégie de développement… Savoir plus >

J’assume un « Vive la rentrée ! »

J’ai décidé de reprendre le cours de mon blog sur un ton volontairement positif. J’espère que vos vacances ont été meilleures que l’actualité économique estivale… Les marchés financiers ont imposé une fois de plus leur loi aux économies occidentales en s’appuyant sur des informations médiatiques à fiabilité variable ! Et la première puissance mondiale – à la merci de la dégradation de sa note de solvabilité – nous a donné le spectacle d’un colosse aux pieds d’argile. Des moments particuliers. Comme directeur d’école, je savoure cependant cette période de rentrée. A la fois rythmée par ses rituels et ponctuée de moments… Savoir plus >

Pause estivale en vue…

Quelques lignes pour vous annoncer la pause estivale de mon blog – et mes propres vacances dans quelques semaines… L’opportunité de vous donner mon point de vue sur une actualité encore riche et sur ses conséquences directes dans les champs de compétences d’un directeur d’ESC. Une année intense en émotions au rythme effréné. Une actu préoccupante. Le feu de l’Euro couve toujours… En tant que citoyen et directeur d’école, je vis deux conséquences de cette crise latente des dettes souveraines et d’une reprise économique au ralenti. D’abord une tension financière sur les étudiants et leurs familles. Nous sommes une école… Savoir plus >

Enseigner demain (2). L’intelligence économique.

Je fais suite à mon précédent billet sur les nouvelles manières d’enseigner avec une première application : l’intelligence économique (IS). De quoi s’agit-il ? D’abord beaucoup de bon sens lié à la question de la propriété intellectuelle et vu les commentaires suscités par le billet sur le plagiat, c’est un sujet sensible ! Comment l’enseigner ? L’intelligence économique interpelle quand l’expérience arrive. Il faut avoir vécu les règles de sécurité dans une grande entreprise, appréhendés les coûts exorbitants de recherche – un médicament coûte quelque 800 millions d’euros – pour en saisir toute la dimension. Difficile pour un jeune baigné dans la culture… Savoir plus >

Etre directeur = gérer les crises plurielles

La direction d’une grande école mobilise de multiples compétences, celles du chef d’entreprise (management, organisation, relations publiques, etc), celles du pédagogue, plus une… la gestion des crises géopolitiques. Depuis 3 ans, je suis, en effet, de plus en plus confronté à ce type de situations. Cendres de volcan islandais, grippe aviaire, révolutions arabes, catastrophes en série au Japon, il faut faire face, anticiper et communiquer de manière ciblée et organisée. L’environnement de l’enseignement supérieur et plus singulièrement celui des grandes écoles de management s’est internationalisé depuis ces vingt dernières années multipliant les publics avec lesquels nous sommes en contact. De… Savoir plus >

Sport et enseignement supérieur…

Passionné de sport et grand lecteur de l’Equipe, je souhaite aborder cette thématique dans mon blog qui traite plus volontiers de sujets académiques et d’actualité. Quelle place le sport doit-il occuper dans le cursus d’un étudiant ? Quels apports sur le plan pédagogique ? A l’heure où se jouent les phases finales des coupes sportives étudiantes et que vient de se terminer notre challenge Altigliss, je vous propose mes réponses. Tenir toute sa place. Le sport doit tenir toute sa place sans devenir un dogme ou une obligation. Il s’agit pour nous écoles d’offrir la possibilité au sportif de haut niveau ou… Savoir plus >

Jusqu’à dimanche, vivez Un monde d’urgences, 3ème édition du festival de géopolitique de Grenoble !

Exceptionnellement, je profite de ce blog pour relayer un événement co-organisé par mon institution, les PUF et Antéios : le Festival de Géopolitique et de Géoéconomie de Grenoble. Quatre jours pour parfaire sa culture générale du monde moderne. Quatre jours pour débattre de manière conviviale. Quatre jours pour mieux comprendre notre environnement en mutation dans une perspective historique, géographique, économique, sociologique… Le festival, c’est la possibilité de faire le point sur l’ensemble des problématiques qui agitent le monde en un seul lieu, en quelques jours. Notre ambition est d’ouvrir cet événement au plus grand nombre, en évitant académisme et formalisme…. Savoir plus >

Les enseignements de l’apocalypse

Cette année d’exception poursuit son chemin inexorable au gré des tragédies. J’en tire quatre enseignements en vue d’aider les futurs dirigeants que nous formons. D’abord et encore, la géopolitique. Passée du statut de matière académique à celle de compétence à acquérir, elle s’impose pour comprendre le connu, de la catastrophe japonaise à l’affaire Renault  et se préparer à l’inconnu, qui prend la forme d’événements, accélérés par la culture numérique de l’instant. En tant que pédagogue, la géopolitique, c’est donc la capacité à gérer le risque auquel on ne pense même pas. Les critiques qui se sont portées sur les exercices… Savoir plus >