Le blog de Jean-François FIORINA

Archives de mots clés: Grenoble Ecole de Management

J4 – Trop d’info tue l’info !

communication et coronavirus

Nouvelle École, nouvelle Époque / J4 – Trop d’info tue l’info !  Je suis impressionné par la réactivité des collaborateurs GEM. Tous les services se sont mis en ordre de marche et se réunissent désormais régulièrement pour assurer la continuité de service et la reprise des cours début avril. Nous avons eu raison de suspendre les cours et de laisser le laps de temps nécessaire à la mise en place des cours en ligne. Cela permet d’éviter de travailler dans l’urgence, d’avoir le recul pour analyser toutes les situations et leurs conséquences. Qu’aurions-nous fait si cette épidémie s’était déclarée avant le développement d’Internet, de toutes… Savoir plus >

J3 – Nouvelle époque, Nouvelle école : rituels d’organisation

gestion de crise coronavirus

Ça y est, nous sommes en phase de confinement (même si le terme n’est pas précisé par le président de la République !). Au-delà de sa dimension sanitaire, c’est une bonne décision. Elle permet d’éviter de vivre – comme nous le sommes depuis 15 jours – dans l’urgence permanente et les ajustements constants. Nous pouvons prendre le recul nécessaire et gagner en visibilité.

J2 – Nouvelle époque, Nouvelle école : contraintes et solutions 

Gem comment gérer le coronavirus ?

Crève coeur de partir de l’école hier soir, une école désertée par l’ensemble des acteurs. Là où résonnaient — il y a encore quelques jours — les rires et la joie de vivre de nos étudiants, le bâtiment est désormais fermé. Quand pourrons-nous le réouvrir ? Personne n’a la réponse mais vraisemblablement ce n’est pas pour tout de suite.

Jour 1 – Nouvelle époque, Nouvelle école

coronavirus, comment Grenoble Ecole de management s'organise ?

Premier jour d’une nouvelle époque totalement inédite dans une école déserte et silencieuse… Cela parait irréel. J’ai l’impression de vivre dans deux mondes parallèles. Un superbe soleil printanier illuminait Grenoble ce matin et la France s’apprête à être confinée… Je vais comme depuis deux semaines enchaîner réunions de crise sur réunions de crise, que ce soit pour GEM bien évidemment mais aussi pour Passerelle ou dans le cadre du conseil du Chapitre des écoles de management. Toutes nos activités sont impactées. Les décisions du Gouvernement étant quasiment quotidiennes, il faut s’adapter en permanence tout en sachant que vraisemblablement le scénario à… Savoir plus >

Coronavirus : décider et anticiper malgré tout 

gestion de crise coronavirus dans l'enseignement supérieur

Mon actualité, cette semaine, est bien sûr — comme vous avez pu le remarquer dans mon post de la semaine dernière — extrêmement chargée du fait du suivi/conséquences du Coronavirus pour la vie de l’école. Ceux qui lisent mon planning sur Linkedin voient bien que cela occupe tout l’agenda. Peu de temps pour penser à autre chose… C’est LA priorité. D’autant que la présidence de PASSERELLE me mobilise également en vue de l’organisation du concours.

« Expérimenter pour innover : l’ESR invente son futur »

Thème retenu par Newstank pour la 5ème édition de son colloque annuel. Un sujet pertinent d’autant que j’ai indiqué depuis 2012 que l’expérimentation serait l’une des clés de l’école du futur. Il est vrai que je ciblais plus particulièrement dans mes propos le volet pédagogique avec cette nécessité pour les étudiants de vivre différentes situations, avec une complexité croissante pour leur permettre d’être employables en entreprise en fin d’études. Quelques réflexions personnelles, fruits de mon expérience et de ce que nous avons réalisé à GEM.

Business school, pas d’avenir sans international

International, études, business schools, réussite

Invité lors de la 5ème Conférence internationale organisée par RAPENA (Institut russe de l’économie nationale et de l’administration publique) avec le soutien de l’IAUPL – Association Internationale des professeurs d’Université et des professeurs associés de l’UNESCO, sur la question de « L’espace scientifique et éducatif Europe & Russie », le 31 octobre dernier, je partage avec vous les grandes lignes de mon intervention : L’ « internationalisation des business schools ». Un sujet qui m’est cher et que j’évoque régulièrement dans ce blog ou dans mes Notes de géopolitique. Aujourd’hui, une b-school ambitieuse se doit être d’internationale d’autant qu’elle évolue dans un marché mondial ultra compétitif. Une b-school… Savoir plus >

Le rituel de la rentrée, j’adore !

Pourquoi ai-je toujours cette flamme alors que j’entame ma 19ème rentrée à Grenoble École de Management ? Parce que même après un été relativement calme sur le front de l’Enseignement supérieur, les défis de ce secteur restent passionnants et enthousiasmants. Ils conditionnent en grande partie le développement et l’avenir de notre pays. Nous devons aider cette jeunesse pleine d’énergie à relever ces challenges. Alors que s’est-il passé cet été ? Et qu’est-ce qui influence cette rentrée ?

Vivatech, retours d’expérience rafraichissants

500 étudiants, plus de 200 Alumni, 9 start-up valorisées, des dizaines de parties de serious games jouées, de multiples contacts entreprises noués, sans compter la visite de Cédric O (secrétaire d’État chargé du Numérique), notre premier stand à Vivatech a été incontestablement une vraie réussite. Certains ont été surpris que nous ayons un stand mais cela s’inscrit pour nous dans notre ADN et est tout à fait logique pour l’école du management technologique ! Comme de coutume pour tout salon que je visite, mon retour d’expérience de ce séjour rafraîchissant.

ALTIGLISS Challenge, quand l’événement étudiant tutoie les sommets

GEM Altigliss challenge, fête étudiante

Chaque année, l’équipe d’Altigliss organise le 2e plus grand événement étudiant de France. Et réussit l’exploit de mobiliser 1000 étudiants autour d’une semaine sportive et festive dans la station de Val d’Isère. Une véritable « entreprise » pilotée par des étudiants de GEM – Grenoble Ecole de Management —, membres de l’association GEM Altigliss dont le budget global est de 800 K€. Interview de Timothée et Bastien, respectivement président et vice-président de l’association qui organisent actuellement sa 20ème édition !