Le blog de Jean-François Fiorina

Archives de mots clés: mondialisation de l’enseignement supérieur

Revue de tweets dans un monde de folie !

STOP ! Voici ma revue de tweets « Enseignement supérieur & stratégie », déconnexion obligatoire le temps de cette prise de recul nécessaire pour décider. L’actualité de l’Enseignement supérieur en France foisonne depuis quelques mois entre annonces et réformes, tribunes et prises de position. Questionnements salutaires mais pendant ce temps-là, le monde de s’arrête pas de tourner ! Innovations pédagogique et disruptive, mondialisation des flux, école du futur… Tout s’accélère. Alors, arrêtons-nous un instant ! 

IRAN, on a envie d’y croire !

Entre révolution islamique, terrorisme et nucléaire, l’ancienne Perse n’a pas donné d’elle-même une image très attractive depuis des décennies. Il y a cependant une face à (re)découvrir de cette grande nation dans tous les sens du terme — sa population dépasse, d’ailleurs, les 80 millions d’habitants. L’enseignement supérieur et la fougue de sa jeunesse en sont d’ardents porte-paroles. Contrairement à l’Arabie saoudite, l’Iran qui conclue cette trilogie, est porteuse d’une longue tradition universitaire et dépositaire d’une civilisation qui disputait à la Grèce — il y a 25 siècles — l’hégémonie sur le monde méditerranéen, l’Asie mineure et le monde tout court ! Relire à… Savoir plus >

Arabie saoudite : du soft au hard power ?

Suite de ma trilogie sur la mondialisation de l’Enseignement supérieur, après la Chine, j’aborde le modèle saoudien. Contrairement à son grand rival iranien, le leader du monde arabe ne possède aucune tradition universitaire ni stratégie d’ouverture comme celle du Qatar, de Dubaï ou d’Abu Dhabi. Il a cependant parfaitement intégré l’importance de développer un tel secteur, à la fois en interne pour préparer « l’après-pétrole » et en externe comme facteur d’influence religieuse et maintenant d’attractivité et de rayonnement. Au vu de l’actualité et des États en conflit dans la région, ce pays interpelle. Son jeune prince héritier Mohammed Ben Salman manie… Savoir plus >

Mondialisation, plus de tabou !

Cela se confirme, le mondialisation de l’Enseignement supérieur n’est plus un tabou ! Surtout pas pour les « anciens » et les nouveaux pays émergents. La vague de repli identitaire actuelle n’impacte pas leur volonté profonde d’ouverture, de coopération, d’influence voire de conquête ! Ce post – clin d’œil – en pleine montée du protectionnisme revendiquée par les tenants du Trumpisme et autres Brexit, balaie, en une trentaine de tweets et références, les grands enjeux de la mondialisation pour l’Enseignement supérieur. 

Nos élites ont-elles compris le rapport « Enseignement supérieur par-delà les frontières » ?

On l’attendait ce rapport stratégique pour un Enseignement supérieur international au-delà des frontières ! C’est à la fois un « ouf » de soulagement et une grande inspiration avant… l’effort : rien n’est irréversible mais il y a urgence ! Depuis plus de 10 ans la question d’une stratégie claire et ambitieuse à l’international se pose. Beaucoup de pays ont pris de l’avance… Ce rapport très complet (presque trop) éclaire parfaitement les enjeux et propose plusieurs scénarios. Coup de chapeau à Bernard Ramanantsoa et à son équipe pour ce document. Mon analyse et mes propositions.

De la mondialisation à la globalisation de l’Enseignement supérieur : 15 tweets pour s’en convaincre

Suite de mon analyse de la semaine dernière. Des réalités géopolitiques de la mondialisation de l’Enseignement supérieur, je bascule sur l’économique et l’émergence de nouveaux marchés, avec la folie des EdTechs/GAFA et le boom de l’Enseignement supérieur en Asie. La globalisation du secteur serait-elle en marche ? Réponse en 15 tweets.    

Mondialisation de l’Enseignement supérieur : une réalité en 20 tweets (Brexit, visas, attractivité, excellence)

En cette fin d’année académique, je consacre deux posts à l’analyse des dernières tendances de la mondialisation de l’Enseignement supérieur. Analyse basée sur mes déplacements, de Singapour à Londres en passant par le Kazakhstan…, et ma veille stratégique que je partage régulièrement. Cette semaine : conséquences du Brexit, visas, leaders de l’attractivité, impact géopolitique confirmé, cas d’excellence internationale. La semaine prochaine, une vision plus économique : Edtechs/GAFA, boom asiatique, coopérations Sud-Sud.

Accréditations et business schools : les dernières tendances

Il y a quelques jours se terminait la Conférence annuelle de l’EFMD à Rome, je saisis cette occasion pour faire le point sur les accréditations, l’un des facteurs de la réussite internationale des Business schools françaises. Sans elles, jamais GEM n’aurait pu atteindre son niveau. Comment fonctionnent-elles, à quelles conditions en faire des accélérateurs de changement et de développement, quelles tendances ? Fier également d’avoir reçu à Rome la nouvelle accréditation de l’EFMD pour notre Mooc « Penser global ».

« Comment l’argent dynamite le système éducatif »

Le sous-titre de School business, dernier livre d’Arnaud Parienty a fait un certain bruit dans le landernau éducatif ! Oui, le secteur privé est bien devenu une composante importante de l’écosystème. Que l’on soit pour ou contre, il joue un rôle grandissant surtout à l’international. Comment lire cette évolution sans chausser sa paire de lunettes idéologiques ? Risque ou opportunité ? Compétition ou coopération ?

L’Enseignement supérieur, secteur stratégique pour les pays émergents

L’actualité me donne l’occasion de revenir sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur, l’Enseignement supérieur dans les pays émergents. La conférence GBSN- Global Business School Network à Manille du 4 au 6 novembre à laquelle j’ai participé, mon voyage en Iran, toutes les conférences régionales AACSB ou EFMD, le programme EDAF (EFMD) participent de cette dynamique d’ouverture. Parce que ces pays sont désormais acteurs de l’écosystème mondial de l’Éducation, parce que leurs leaders déploient une énergie incroyable, je vous livre mes convictions sur le sujet.