Petit lexique des idées reçues sur le management

Aujourd’hui comme hier, nous avons tendance à appliquer toujours les mêmes bonnes vieilles recettes. Comme si s’y opposer pouvait nous mettre potentiellement en danger, faute d’avoir un modèle alternatif à proposer. Or il est bien possible de tuer l’entreprise avec les meilleures idées du monde… Et si on osait prendre le temps de penser autrement ?

1/ « Il faut parier sur une économie d’échelle »

On entend souvent dire que plus une entreprise grandit, mieux elle peut répartir ses coûts… et donc croître en retour de façon automatique. Certes, a priori, le raisonnement peut se tenir… mais il peut aussi conduire tout droit à la faillite ! Tout simplement parce que l’accroissement d’activité induit des coûts et des charges qui ne sont pas nécessairement absorbés par l’augmentation attendue du chiffre d’affaires.

2/ « Le contrôleur de gestion doit être un manager opérationnel »

Certes, si le contrôleur de gestion est un homme de terrain il a le net avantage de très bien connaître les enjeux de l’entreprise. Mais en partant de ce présupposé, on a tendance à recruter en priorité des non-professionnels pour occuper cette fonction. Or le contrôle de gestion est un vrai métier, avec ses codes spécifiques, son langage, ses logiques. Imposer un homme de terrain à la fonction de contrôle est donc en soi une absurdité… qui peut conduire à la catastrophe !

3/« Il faut reconstituer le cochon à partir de la saucisse » 

Derrière ce dicton, il y a la croyance qu’il est possible de reproduire, par extrapolation, l’ensemble de l’image de la société à partir de l’analyse d’un simple tableau de bord. Or un tel outil ne produit qu’un modèle simplificateur du système extrêmement complexe qu’est une organisation. Si une représentation simplificatrice de la réalité peut être rassurante, elle n’est pas suffisante pour rendre compte des vraies problématiques auxquelles est confrontée l’entreprise.

4/ « Soyons pragmatiques ! »

Ce mot d’ordre qui encourage à l’action coûte que coûte engage souvent à prendre des décisions alors que les problèmes ne sont même pas posés. A l’inverse, dès que la pensée devient un peu complexe, elle est facilement qualifiée « d’usine à gaz ». Résultat, tout le monde applique la politique de l’autruche et se contente d’agir quitte (surtout) à reproduire les erreurs des voisins !

5/ « On va challenger les assomptions ! »

Encore une fois, l’intention est bonne, mais le programme qu’elle sous-tend est en réalité très ambitieux si on le prend au sérieux. Remettre en cause les allant-de-soi suppose, en effet, que l’ensemble de l’équipe s’engage dans un véritable travail réflexif. Or, au sein des organisations, les espaces qui permettent vraiment d’échanger en toute liberté autour de ses pratiques sont quasi-inexistants. Résultat, on se contente du slogan sans transformer en profondeur l’organisation.

Et vous, quels seraient vos dictons à abattre ?

Be Sociable, Share!

1 Comment

Filed under management

One Response to Petit lexique des idées reçues sur le management

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *