Et hop ! Un prix de com en plus pour l'Université de Poitiers

Je la joue relax mais je n’oublie pas que c’est peut-être le dernier. En attendant, nous savourons le prix européen remis par Euprio (European Association of public relations and press officers), après les deux remis par l’Arces, en juin dernier.

Le plaisir vient aussi conforter la stratégie globale puisqu’il s’agit du 1er prix de la Communication Corporate (1st Prize – Best corporate communication: Université de Potiers for the ”Logo Launching Campaign”). Cependant au delà de l’auto-satisfaction de la récompense d’une de nos opérations majeures, dans le fond, ça veut dire quoi ?

Corporate c’est l’institution

La communication corporate est un de ces trop nombreux anglicismes en communication. Cela révèle bien d’une culture de l’infériorité française, sinon pourquoi se cacher derrière des mots dont nous ne faisons même pas l’effort de la francisation… là, c’est un prix international donc l’anglais dominant… c’est logique. La communication corporate est la traduction de Corporate communication. Si on traduit l’esprit il s’agit de « communication institutionnelle » ou « communication d’entreprise » et comme l’université n’est pas vraiment une entreprise nous retiendrons « communication d’organisation ».

Une institution, des missions et des valeurs

Sans revenir sur le contexte de profondes mutations du monde de l’enseignement supérieur, l’Université de Poitiers, comme beaucoup d’autres, travaille depuis 18 mois sur une nouvelle stratégie de communication. Quand on regarde le nombre d’universités qui ont changé de nom ou simplement de logo et renforcé leurs directions de la communication (jusqu’à 15 à 19 personnes dans plusieurs cas), on comprend immédiatement les enjeux et le besoin d’y répondre vite mais surtout de manière ordonnée voire en ordre de bataille.

Incarner

De notre côté, le point de départ était d’incarner l’université et lui attribuer un contenu éditorial affirmé et cohérent. Nous avons donc commencer par un nouveau logo, soumis au vote à la communauté de l’université. Il s’agit d’ailleurs d’un point crucial trop souvent oublié : construire une identité doit toujours commencer par la communication interne. Séparer communication interne et externe est une faute trop souvent commise. De nombreuses actions de communication ont ensuite été menées de façon à favoriser son appropriation par cette communauté : lancement des réseaux sociaux, concours photo, vidéo et de visuel de t-shirt, campagne d’affichage, mise en scène du lion, comme nouvel emblème incarné dans tous les nouveaux outils de communication, etc… Tout ce travail visait et vise toujours à installer une identité mais aussi à développer le sentiment d’appartenance, souvent trop étranger aux priorités des décideurs.

Oser l’éditorial

Au-delà, le prix récompense un acte fondateur qui a été poursuivi par une communication éditoriale nouvelle. Elle s’appuie autant sur la valorisation des savoirs que des talents qui les conçoivent, les confrontent et les partagent. Le cœur de la démarche est de faire la part belle à la communauté, de renforcer et mettre en valeur les relations humaines et de favoriser la prise de parole… loin des belles tours d’ivoire, images dépassées des universités mais pourtant tenaces dans la société.

Les universités françaises à la ramasse ?

Ce prix prouve enfin que les universités françaises, souvent décriées, n’ont rien à envier à leurs consœurs anglo-saxonnes. Modernes, innovantes et pleinement actrices de leur temps, elles savent définir qui elles sont et construire une relation cohérente avec le monde qui les entoure.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *