Et si la com se décomplexait sur sa légitimité

strategie

Un petit article pour faire peur à ceux qui pensent que la com n’est, au mieux, que fonctionnelle, au pire l’origine de tous les discrédits et trahisons. Mon envie est de partir à l’opposé complet de ce que nous avons tous connu, un jour ou l’autre et heureusement de moins en moins, la non-reconnaissance de notre métier de communicant (lire la com est-elle percue comme un métier à l’université ?) et donc au contraire, essayer d’imaginer quelles limites il peut bien exister à notre métier, quand il est reconnu. Ce sont des échanges avec un lecteur qui contestait un autre article (Quand la com construit la stratégie d’établissement), qui m’ont questionné. Je voyais la communication comme le bon intervenant pour poser les bonnes questions, particulièrement en cas de stratégie en panne… mais on peut penser plus loin…

La transition professionnelle de l’ESR

La LRU a rebattu les cartes de l’enseignement supérieur. Pour faire court, et après quelques années, nous pouvons mettre d’un côté une partie de ceux qui l’ont combattue et la combattent toujours même s’ils ont accédé aux responsabilités, ils vivent dans une forme de statut quo mêlée à la plainte dans une coupable inertie, et d’un autre côté, ceux qui, favorables ou non, ont compris qu’être aux responsabilités c’était assumer et surtout professionnaliser. A partir de ce constat, tout le monde doit se battre sur le pont, ce qui implique cette conséquence : unir les compétences, c’est unir les catégories de personnel, enseignant-chercheurs comme « administratifs » (si quelqu’un propose un meilleur mot qui allie dynamisme, expertise et responsabilité…). Bref, il s’agit de co-construire, avec les expertises de chacun, l’établissement, sa raison d’être, son ambition, son projet, ses singularités et bien sûr, in fine, son offre.

Et si la com influençait également l’offre ?

Les communicants ne sont pas que des médiateurs ; leur professionnalisme, leurs questions sur le sens et la stratégie, leurs connaissances multi-anglées des établissements et des cibles leur offre une légitimité qui dépasse la simple prestation pour atteindre la stratégie et même l’offre. La communication, vue ainsi, ne se limiterait plus au simple marketing (qui semble à la mode dans quelques recrutements récents).

Communicants : une légitimité hors normes

Qui a la meilleure connaissance des publics sinon les communicants ?

Ils  écrivent, décortiquent et utilisent les enquêtes… certains d’entre eux en sont d’ailleurs très familiers quant il s’agit de se soumettre, avec inquiétude et enthousiasme, à l’évaluation de leurs propres enseignements. Ils accompagnent à 360° les étudiants, dans le recrutement, la vie du campus, les orientations, les élections, les débouchés, les réseaux, la culture et servent de médiateur avec les autres acteurs de l’établissement. Les étudiants le leur rendent bien en se positionnant en relais, influenceurs et ambassadeurs mais aussi en participant à la co-construction de l’identité et de l’image de l’organisation, jusqu’aux événements et au brand content.

Les communicants ont, ainsi, une vraie légitimité pour proposer et influencer les programmes. Et ceci au même titre que la formation continue, directement confrontée aux attentes des aspirants candidats qui n’hésiteront pas à s’engager ailleurs si les réponses aux questions les plus simples ne sont pas à la hauteur : quelles compétences ? Quel travail avec cette formation ? Quelle valeur porte intrinsèquement le diplôme ?L’enseignement est chose trop complexe dans sa nature et ses fonctions pour être laissée dans les seules mains des enseignants, aussi bienveillantes et engagées qu’elles puissent l’être souvent. Il se doit d’être co-construit par tous les spécialistes au sein de l’établissement, en commençant, bien entendu, par les enseignants eux-même, détenteurs et créateurs des savoirs… et en associant tous les autres.

Une réflexion au sujet de « Et si la com se décomplexait sur sa légitimité »

  1. Ping : A quoi devrait ressembler notre prochain établissement ? | Sup, recherche et Com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>