Créer des contenus ludiques pour illustrer votre univers de marque


Sans doute un peu monomaniaque, je pense que toute stratégie de com doit comporter une part centrale qui soit éditoriale, centrée sur l’univers de la marque et non sur la marque elle-même. Ma conviction dans l’enseignement supérieur est d’offrir des contenus exigeants portant l’expertise voire l’engagement de l’établissement… ce qui ne nous empêche pas de produire des contenus plus légers, ludiques et amusants… du moment qu’ils portent, eux aussi, l’univers de marque, en pertinence avec le reste de la stratégie.

Ici, je vous présente notre parti pris à l’Inalco à travers des vidéos : « D’où vient le mot ? »

Ces mots français venus d’ailleurs

Si le mot tomate vient du nahualt (Mexique), le mot ketchup vient du chinois, tout comme le mot thé, quoiqu’il vienne aussi de l’indonésien.
La langue française regorge de ces surprises, l’anorak vient de l’inuktitut (les inuits) et kamikaze du japonais, faisant référence aux « vents divins » qui ont barré la route aux mongols… l’histoire des mots… et derrière les mots, l’histoire des civilisations.

L’idée est simplissime pour nous, et cohérente avec notre stratégie, notre terrain éditorial est toujours les langues et civilisations. Ici, nous choisissons la forme de l’anecdote pour attirer l’attention de notre public (captif ou désiré). Partir d’un mot, suivre ses origines, permet de raconter une histoire qui nous sort de notre milieu franco-français, pour faire découvrir, par un clin d’oeil, un lien avec une autre civilisation, par sa langue. La série vidéo « d’où vient le mot » porte une parole courte et ludique, comme une petite marche amusante menant vers Langues O’ (plateforme média consacrée aux langues et civilisations : mag print, mag tablette pour Androïd et iPad, et site Internet) et l’Inalco.

Un format facile à identifier

Nous utilisons une forme très simple : la craie et le tableau noir. Tout n’est que lettres et dessins. Nous pouvons ainsi instinctivement retrouver l’univers de l’éducation, voire de la salle de cours.

L’animation laisse imaginer un enseignant écrire et effacer à la main.

La scénarisation

Nous reprenons systématiquement le même déroulé :

– le nom de la série : « D’où vient le mout ? »
– le mot choisi (kamikaze, mikado, tomate, café, vampire…)
– l’origine du mot
– son histoire jusqu’au français
– la conclusion qui reprend invariablement la même signature « l’arabe (ou le chinois/le japonais/le yoruba…) est enseigné à l’Inalco… comme une centaine d’autres langues et civilisations » Toute la phrase est lue mais seulement la première partie est écrite

café01 café02 café03-histoire café04-histoirecafé04-arabeyoruba02

 

Proposer un contenu complémentaire à la vidéo sur langues-o.com

Le pari est que le lecteur/auditeur va chercher, consciemment ou inconsciemment des correspondances entre l’Inalco et le contenu éditorial qu’elle offre.

Au-delà de la vidéo, elle est accompagnée sur langues-o.com d’un texte plus fourni, ce qui permet une lecture rapide (vidéo) et plus longue avec un contenu enrichi (article)

cafe9

Valorisation des contenus en jouant de la complémentarité des sites et réseaux sociaux

dif3

 

4 réflexions au sujet de « Créer des contenus ludiques pour illustrer votre univers de marque »

  1. Ping : Être intéressant avant d’être intéressé ! Le cas Langues O’ | Sup, recherche et Com

  2. Ping : Communication, 5 voeux pour 2017 | Sup, recherche et Com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>