Et si la com se décomplexait sur sa légitimité

strategie

Un petit article pour faire peur à ceux qui pensent que la com n’est, au mieux, que fonctionnelle, au pire l’origine de tous les discrédits et trahisons. Mon envie est de partir à l’opposé complet de ce que nous avons tous connu, un jour ou l’autre et heureusement de moins en moins, la non-reconnaissance de notre métier de communicant (lire la com est-elle percue comme un métier à l’université ?) et donc au contraire, essayer d’imaginer quelles limites il peut bien exister à notre métier, quand il est reconnu. Ce sont des échanges avec un lecteur qui contestait un autre article (Quand la com construit la stratégie d’établissement), qui m’ont questionné. Je voyais la communication comme le bon intervenant pour poser les bonnes questions, particulièrement en cas de stratégie en panne… mais on peut penser plus loin… Lire la suite

Les communicants ennemis des journalistes ? Sérieux ?

journaliste-communicantsUne journaliste s’en prend à deux communicants médusés

Justine Brabant, a signé une chronique le 17 décembre dernier sur le site d’arrêt sur images. Suite à l’article du Monde signé par son service culture, fâché de ne pouvoir découvrir librement le dernier Star Wars avant le commun des mortels, Justine écrit un article présentant les journalistes comme des victimes de « l’empire des communicants« . Le titre est direct  » Surveillons les communicants« , accompagné d’une menace vertueuse (?) et visiblement nécessaire : la création d’un observatoire de la communication… consternant. Dans le métier, face à l’ignorance, nous sommes habitués, presque résignés face à ces attaques… elles sont quotidiennes, mais quand cela vient d’Arrêt sur Images, il n’est pas possible de laisser passer. Lire la suite

Qui a éteint la lumière aux pays… des lumières ?

remotiveTout le monde ou presque voyait venir la montée constante du FN, peu l’imaginait si forte. Ce vote s’est transformé, plus personne ne peut parler d’un vote contestataire de premier tour. Il faut admettre un vote d’adhésion voire de conviction bien avant de se contenter de vote sanction. Au delà des mots choisis par le FN « vote d’amour » là où ils sèment le rejet avec tant de constance, la question, malheureusement aussi constante nous hante : que faire où nous sommes ? Lire la suite

Pensez marque avant de penser offre

p01

Comme je l’ai déjà écrit ici et , l’offre n’est que la finalité de ce que vous faites mais pas ce que vous êtes. Si vous voulez ajouter de la valeur ajoutée, vous ne pourrez pas faire sans l’offre, mais vous ferez peu en vous en contentant. Une fois dit cela, le plus dur reste à faire afin d’échapper à la course au conformisme et aux grosses tartes à la crème (innovation, excellence, international, développement durable)… mais comment ?

Lire la suite

Com° : l’image est un message

 famous-artists-dissected4-550x276La campagne d’affiches de la MASP Art School (Brésil)

 

Nous sommes tous, souvent, confrontés au même problème : alors que partout l’image règne, nous souffrons d’un vrai déficit pour illustrer nos communications, sciences dures comme sciences humaines. Notre quête de l’image, pénible, transforme ce moyen en fin, comme si l’image était nécessaire car son absence serait préjudiciable et non car elle porte en elle une partie du message… et pourtant…

Lire la suite

ENS-SUP : notre rôle face à l’ignorance et la barbarie

je-suis-charlie

Nous sommes évidemment tous sous le choc des actes et l’incompréhension des motivations des folies perpétrées en France, mais aussi au Nigéria et au Moyen Orient. Au delà de la belle fraternité manifestée, chacun doit s’interroger sur ce qu’il peut et doit faire aujourd’hui. Mais pourquoi cela nous concerne-t-il particulièrement dans nos métiers ? Parce que notre rôle est de faire progresser la connaissance et la raison en une époque ou l’ignorance progresse à nouveau. Il ne s’agit pas, pour nous, universitaires, de faire de la politique, mais d’assumer notre rôle de porteur de savoirs, vulgarisés ou non. Le faisons-nous ? Insuffisamment certainement, mais de plus en plus.

Lire la suite

Entre le chercheur et le grand public : le médiateur

puzzle

Il existe quelques scientifiques qui ne brillent pas que par leurs recherches mais également par leur facilité à transmettre à tous les publics. Un vrai régal, mais un peu trop rare pour s’en contenter. Le plus souvent, chacun son métier, il faut un médiateur, un journaliste ou un chargé de communication éditoriale pour traduire et rendre compréhensible et abordable les recherches, problématiques et découvertes les plus complexes (Je ne rentre pas ici dans le périmètre de chacun de ces métiers).

La journaliste Cléo Schweyer est l’une d’eux. En parallèle de son travail pour la presse, elle anime Sciences pour Tous, un site dont l’objet est de « parler de la science avec ceux qui la font« , édité par l’Université Claude Bernard Lyon 1. Elle collabore également au magazine BABEL lancé prochainement par l’INALCO.

Lire la suite

Proposer des plateformes éditoriales pour fidéliser votre public

Grungy Text Abstract

Aujourd’hui, de multiples initiatives démontrent qu’un processus s’est engagé dans plusieurs établissements supérieurs en faveur d’une production éditoriale comme outil moderne de communication (softpower). Les projets se sont multipliés depuis mon dernier article sur ce sujet : Editorial, enfin les universités nous parlent (février 2013). Encore fragiles, ils représentent une nouvelle façon pour les établissements de se positionner.

Lire la suite

Comment les changements du Monde et de Libé nous questionnent

monde

Le monde du journalisme vit des soubresauts douloureux. En France, Libé souffre et licencie, Le Monde cherche toujours son modèle, France Soir a agonisé pendant des années avant de disparaître des kiosques , la presse magazine n’en finit plus de chuter… A l’étranger, Newsweek avait cessé d’imprimer avant d’y revenir, les grands groupes multiplient les tentatives alternants, les formats très courts (400 signes) et les dossiers très fournis, le payant et le gratuit… Pourquoi cela nous concerne-t-il ? Quelles leçons tirer pour nos propres initiatives ? Quelle serait notre mutation ?

Lire la suite