Université Paris-Saclay, campus numérique ?

La future COMUE Paris-Saclay sera-t-elle digitale ? C’est l’ambition de Claude Chappert, directeur général de la fondation de coopération scientifique qui entend bien faire du campus une vitrine… mondiale.

Le campus de Saclay a-t-il toujours placé le digital au cœur de ses préoccupations ?

Oui. Avec une nouvelle approche et donc une nouvelle pédagogie nous sommes en mesure d’aborder des sujets comme l’échec scolaire, la coopération entre des sites distants, l’amélioration de la qualité, l’ouverture internationale, etc.  Nous considérons qu’une révolution est en marche et il faut donc s’équiper pour y faire face. Nous avons dédié un budget de 3 M€ pour nous organiser en conséquence. Notre campus a une vocation mondiale et nous entendons nous positionner face aux organisations privées ou aux prestigieuses institutions.

D’où votre implication dans les MOOC ?

Tous nos établissements disposeront effectivement de moyens de tournage, très simples à manipuler pour l’enseignant afin de développer notre offre de cours en ligne. Plus largement, nous nous sommes associés au consortium candidat pour la reprise du portail de diffusion FUN-MOOC. Nous nous mobilisons pour devenir un acteur à vocation internationale.

Vous avez un modèle économique associé ?

Tous les opérateurs du secteur qui changent de business model tous les 6 mois.  Nous sommes comme eux, nous cherchons notre modèle économique qui nous permettra de disposer d’un projet encore plus ambitieux. Mais en tout état de cause, je souhaite que Paris-Saclay s’impose également pour son sens de  l’innovation avec par exemple un service de formation continue reconnu. Je suis convaincu que cette dimension sera à l’avenir cruciale dans nos établissements.

Pour commencer « modestement » vous avez décidé d’offrir aux étudiants 5000 heures de cours de vidéos en M1. Pourquoi et comment ?

C’est une manière d’initier quelque chose de significatif au sein de notre maison. Dans ce cadre, une grande partie du socle commun de 49 mentions de Master 1 sera accompagnée de 5000 heures vidéo. Nous ne nous cantonnons pas au symbole, nous investissons et agissons concrètement ! De même que nous aurons un LMS commun pour renforcer la cohérence entre nous et collaborer encore plus facilement.

 

Au revoir la Fondation de coopération scientifique Paris Saclay, bonjour la ComUE Université Paris-Saclay

  • La ComUE Paris-Saclay prendra le pilotage de l’IDEX Paris-Saclay après la publication du décret  de création de la structure.
  • Infrastructures du plateau de Saclay  dans le cadre de l’OIN Grand Paris: gérées par l’Etablissement Public Paris-Saclay.
  • Entre avril 2012 au 30 juin 2016 : 155 M€  seront versées par l’ANR (représentants les intérêts d’une dotation de 950 M€).

 

 

 

Be Sociable, Share!

This entry was posted on lundi, janvier 5th, 2015 at 9:00 and is filed under Interview. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply