« Maîtriser le code à tout prix »

C’est la troisième édition de l’opération #SuperCodeurs, initiée par Orange à l’occasion de la semaine européenne du code. Patrice Brunet, Responsable du développement numérique pour tous chez ORANGE France, revient sur l’esprit de cette opération.

 

Photo Patrice BRUNET 102015

Le code, c’est quoi précisément ?

C’est tout simplement le langage informatique. Il nous semble nécessaire de sensibiliser et de préparer les plus jeunes à leur environnement numérique. Notre objectif est de les accompagner dans la découverte de la logique algorithmique. Depuis cette année nous enrichissons nos animations d’un apprentissage à la robotique  avec le robot Thymio que nous programmons avec les enfants. C’est notre façon de présenter le dialogue avec la machine.

Pourquoi est-ce important le code ?

L’ensemble de notre écosystème évolue vers une plus grande digitalisation, au travail comme dans nos usages quotidiens. Nous pensons qu’il faut appréhender le code au même titre que d’autres savoirs fondamentaux. L’Education Nationale a intégré l’enseignement du code au collège depuis septembre 2016, notre démarche responsable vise à participer à l’accélération de l’éducation numérique pour Tous.

Nous sommes tous destinés à devenir développeur?

Ce n’est pas l’esprit, mais l’usage d’un ordinateur ou d’objets connectés nous impose une bonne connaissance de ces outils. Nous travaillons sur les 9-13 ans aujourd’hui pour préparer la future génération à cette culture. Rendez-vous compte : selon la commission européenne, d’ici à 2020, le besoin en métiers numériques nécessitera 800 000 spécialistes qualifiés dans les nouvelles technologies. Il est donc parfaitement légitime qu’Orange s’engage.

Jusqu’où doit donc aller la maîtrise du codage ?

Aujourd’hui nous sensibilisons les jeunes mais il ne s’agit pas de préparer des supers experts. Nous voulons qu’ils ne soient pas soumis aux innovations mais qu’ils en soient acteurs. D’autant que pour les plus intéressés, il y aura des emplois à la clé. J’ajoute que les métiers du développement sont de formidables aspirateurs pour des talents qui sont sortis du système scolaire. Ces métiers permettent vraiment de s’épanouir, hors des cadres académiques parfois inadaptés pour ces profils.

Il y a un effet générationnel. Les plus jeunes n’ont aucun problème de compréhension. Ce n’est pas le cas des « plus » vieux ?

Sur la tranche d’âge 9-13 ans, c’est de la culture digitale qui leur permettra d’aller plus loin. Pour les collégiens, nous lancerons prochainement chez Orange des stages collectifs #SuperCodeurs avec nos communautés digitales. Mais, c’est vrai que pour les « plus » vieux, il faudra sans aucun doute travailler sur des programmes de rattrapage.

supercodeurs

La troisième édition de #SuperCodeurs en France, pour les 9-13 ans

Les 16 et 17 novembre, 29 ateliers Orange d’initiation au numérique se déploieront dans 21 villes participantes situées en métropole, Guadeloupe, Guyane et à La Réunion. Plus de 2500 enfants pourront ainsi découvrir de manière ludique que la maîtrise de l’univers numérique est accessible à tous et pas uniquement aux experts informatiques.

Les nouveautés pour cette 3ème édition :

En plus de l’initiation à l’outil Scratch, Orange introduit cette année l’apprentissage au robot pédagogique Thymio. Les enfants apprennent à programmer ce robot riche en capteurs avec le langage visuel Aseba. Ils découvrent ainsi la logique se cachant derrière la programmation et les caractéristiques de base de la robotique.

13 collèges sont associés à l’organisation d’ateliers, soit près de 1500 collégiens dont plusieurs appartiennent au Réseau Education Prioritaire (REP). Ces animations complètent ainsi les nouveaux programmes de mathématiques et de technologie du cycle 4 qui intègrent le codage depuis Septembre 2016. Des étudiants de l’école d’ingénieurs ECE (école d’ingénieurs généraliste et high tech) rejoindront les coachs Orange sur certains ateliers, ils ont été formés pour l’occasion Près de 650 coachs salariés volontaires d’Orange participent à ce dispositif et ont bénéficié pour l’occasion d’un dispositif de formations aux outils pédagogiques Scratch et Thymio. Le dispositif de volontariat est ouvert aux 97 000 salariés du périmètre France.

A partir de Janvier 2017, dans le cadre du stage d’observation réalisé par les collégiens en 3ème, Orange proposera des stages collectifs #SuperCodeurs sur l’ensemble des Directions Orange. Ces stages, d’une durée d’une semaine, seront composés à 50% de découverte de l’entreprise et de ses métiers et à 50% d’une formation au code et d’un apprentissage à la robotique. Les formations seront délivrées par les salariés appartenant aux communautés développeurs issus des Orange Labs et des code-rooms Orange.

Be Sociable, Share!

This entry was posted on lundi, novembre 21st, 2016 at 9:00 and is filed under Interview. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply