« Un contenu sérieux, une approche interactive »

« Une révolution pédagogique et technologique majeure où c’est le contenu qui s’adapte à l’apprenant et plus le contraire ! », explique Caroline Maitrot-Feugeas, co-fondatrice de NOMAD EDUCATION, pour décrire l’évolution des applis aujourd’hui autour du concept d’Adaptive Learning. Comment cela devrait faire bouger les lignes dans le scolaire comme dans le supérieur ? Eléments de réponses avec Caroline Maitrot-Feugeas.

Portrait de Caroline MAITROT

Vous évoquez l’Adaptive Learning comme concept révolutionnaire. Que mettez-vous derrière cette notion ?

Aujourd’hui, nous considérons qu’avant de délivrer du contenu, il faut d’abord  poser un certain nombre de questions à l’apprenant afin d’adapter le contenu au profil de ce dernier pour ne pas le polluer avec des éléments inutiles,  qui ne le concernent pas. C’est ce que permettent les nouveaux outils tels que les applications Nomad Education. En fonction des réponses collectées auprès de nos membres, l’application s’adapte en temps réél dans le but de favoriser l’acquisition des connaissances. Ces apps ont, de plus, pour objectif de motiver l’élève à réviser et à s’impliquer davantage, en corrélant son temps de révision à son niveau de membre, plus il révise, plus il débloque de contenu.

Un système de points permet en effet de passer au niveau supérieur. Nous utilisons les codes du jeu vidéo et la gamification pour favoriser la progression des apprenants. Si le contenu est sérieux, l’approche doit être quant à elle beaucoup plus interactive. Dans un pays où le bachotage est souvent la norme, cela permet de gagner en efficacité.

La pédagogie et l’enseignement doivent donc évoluer ?

Bien sûr. Les nouveaux outils ont pour conséquence de faire évoluer fortement l’enseignement. En individualisant les parcours via des solutions digitales, les enseignants pourront travailler mieux avec chaque élève. L’enseignement ne peut plus être linéaire et doit s’adapter à chaque personnalité. Si le cours traditionnel doit demeurer, une nouvelle approche complémentaire doit s’imposer.

En complément des contenus personnalisés, proposés par Nomad Education,  nous  matchons les données concernant les écoles et les multiples filières qu’elles proposent avec le profil du jeune, pour une orientation ou une réorientation réussie. Chacun doit trouver sa voie quelle que soit sa filière d’origine, et pouvoir rebondir d’une filière à l’autre, sans notion d’échec. Il est inconcevable de parler d’erreur ou d’échec à un jeune.

Afficher l'image d'origine

Selon vous, ces outils sont donc indispensables mais pour autant personne ne pousse réellement à leur usage. Pourquoi ?

On préfère souvent réinventer des solutions, que d’utiliser celles imaginées par des structures privées.

Rendez-vous compte : un élève de 3e sur deux prépare le brevet avec son smartphone. Mais au lieu d’écouter les usages,  les institutions font comme si cela n’existait pas. Il serait temps d’associer ces outils digitaux gratuits aux enseignements classiques. A l’heure où l’on parle d’égalité des chances, nous pourrions être  plus efficaces en utilisant le smartphone des jeunes, qui  est sans doute l’outil le plus partagé quel que soit le niveau social et  donne accès à des ressources fabuleuses. On essaye au contraire d’équiper les écoles à tout prix avec des solutions qui n’ont pas forcément fait leur preuve. Selon moi, l’Education Nationale a besoin de faire évoluer la pédagogie, mais également la formation des enseignants au digital, ces derniers sont demandeurs, nous le voyons clairement avec nos 150 professeurs auteurs, mais en manque de ressources pédagogiques.

Selon vous la gratuité de ces applis est un élément clé pour les déployer massivement?

Oui. Nos applications sont gratuites, c’est la clé de la réussite.

Si la qualité et l’utilité sont au rendez-vous, avec la gratuité nous jouons à fond la carte de la viralité.

Le modèle économique repose sur les partenariats et la collecte de datas. L’usager ne paye donc pas et la mise en relation est notre unique source de rétribution. C’est d’ailleurs affiché de manière transparente et ne pose aucun problème dans la mesure où cela fournit un service de qualité, et pour le plus grand  nombre.

Je souhaite aujourd’hui que l’Etat nous ouvre ses portes et labellise les acteurs privés qui privilégient l’usage et l’utilité de leurs produits au service de l’Education. Nous sommes plusieurs acteurs à nous engager et avoir un vrai  rôle d’acteur social, il serait temps que cela soit reconnu.

 

 

Créée en 2011, NOMAD EDUCATION est aujourd’hui le leader de l’éducation mobile en France avec une gamme d’applications entièrement gratuites à destination des collégiens, des lycéens et des étudiants. Sous forme de quiz et de mini-cours, intégrant un contenu de qualité (rédigé par des professeurs de l’Education nationale) et actualisé en temps réel, les applis de NOMAD EDUCATION permettent de réviser n’importe où (online et offline) et n’importe quand, à toutes les étapes de la scolarité (entrainement, examen…), de la classe de 6ème à Bac +5.

  • Plus de 100 diplômes et concours proposés
  • 100 clients partenaires
  • CA : 1 500 000 euros (prévisionnel juin 2017)

 

Be Sociable, Share!

This entry was posted on lundi, janvier 16th, 2017 at 9:00 and is filed under Interview. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply