Un petit monde

Politique ESR

Evolution des effectifs à l’Université: personnels et étudiants

J’avais dans un article précédent évoqué, sans rentrer dans le détail, l’évolution au fil des années du nombre de nouveaux postes de Maître de Conférences. Il me semble intéressant de creuser un peu proprement cette question et d’aller plus loin de façon « quantitative », car les débats sur ces questions sont souvent, je trouve, parasités par des idées préconçues pas toujours conformes à la réalité.   J’ai donc compilé (soigneusement j’espère) un certain nombre d’informations contenues dans les rapports annuels disponibles sur le site du Ministère, de 1998 à aujourd’hui. Il n’y a pas d’autre raison profonde à avoir choisi 1998… Savoir plus >

Elections canadiennes: et la science dans tout ça ?

Le Canada connaît l’alternance: après plus de 10 ans de gouvernement Harper, les libéraux canadiens reprennent le pouvoir via Justin Trudeau, fils de Trudeau (premier ministre légendaire qui a donné son nom à l’aéroport de Montreal). Une victoire qui a suscité de nombreuses réactions dans le milieu de la recherche scientifique. Car les relations entre Harper et ce petit monde qui nous est cher étaient parfois houleuses. L‘agence Science Presse (et l’émission « Je Vote pour La Science ») permettent de remonter l’historique des « contentieux » entre scientifiques canadiens et le précédent gouvernement. Le symbole fort, évoqué par le tweet ci-dessus, en est… Savoir plus >

Quel futur pour l’Université française ?

Suite au constat fait précédemment ici, on peut s’essayer à un peu de prospective. On ne cherchera pas d’ailleurs à déterminer si l’évolution est maîtrisée et souhaitée, ou simplement une conséquence inéluctable du fonctionnement actuel, car ainsi que l’a dit un ancien porte-parole de M. Thatcher: « Many journalists have fallen for the conspiracy theory of government. I do assure you that they would produce more accurate work if they adhered to the cock-up theory.” Bernard Ingham   Quelles conséquences peut-on anticiper de la chute drastique des moyens de financements des projets de recherche, et de la baisse du nombre recrutements… Savoir plus >

Qui fera la recherche dans les laboratoires français?

Les derniers résultats de l’ANR (environ 1000 projets financés en 2014, dont seulement 800 sur l’appel à projets générique, 667 projets sélectionnés pour l’instant en 2015 [1]), et les gels des ouvertures de poste pratiquées par bon nombre d’Universités sont alarmants. On ne peut en consultant ces chiffres s’empêcher de se demander quelles politiques de recrutement et de financement on envisage pour la recherche académique française. Et plus prosaïquement, qui fera la recherche en France dans les prochaines années si l’on continue dans cette voie .   Historiquement, le système français était plutôt fondé sur des crédits dits récurrents (attribués directement aux organismes… Savoir plus >

Par qui et pourquoi ce blog?

Présentation de G. Miquelard-Garnier (exercice pas facile d’auto-biographie « succincte »)   Qui suis-je ? J’ai 35 ans. Je suis Maître de Conférences depuis 5 ans exactement, au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) à Paris, dans le domaine de la Science des Matériaux et je travaille plus précisément sur les matériaux plastiques. Le CNAM est un établissement un peu atypique dans le paysage français: fondé pendant la révolution française, il s’agissait un peu du pendant du Collège de France pour les sciences appliquées et ce qu’on appelle communément le « génie ». Il reste extrêmement connu du milieu industriel, notamment parce qu’il fut… Savoir plus >