L’illégitimité des Idex et des Labex : quand le Président de l’université Paris 6 prend les élus pour son paillasson ?

Si ce n’était triste et même scandaleux, il serait amusant de constater que le Président de Paris 6, grand défendeur de la LRU et de l’autonomie, a une vision très personnelle de celle-ci. Et le cas n’est pas isolé !

Les faits

L’Idex concernant cette université n’a fait l’objet que d’une vague information au Conseil d’Administration. Ni le CA, ni le CS n’ont eu à exprimer un vote, à croire que ces conseils n’ont été constitués que pour discuter de l’emplacement des pots de fleurs ou de la couleur de la toge pour la remise des thèses. Mais un acte fondamental, déterminant toute l’orientation de l’université, peut se faire sans vote, voire même sans avis de son CA ou de son conseil scientifique. L’autonomie de l’université, fût-ce même au sens très contestable de la LRU, se résume donc à Paris 6 et ailleurs à l’autonomie du Président et son indépendance par rapport à ses conseils.

Mais il y a mieux, alors que l’Idex a été envoyée le 4 janvier, les élus ont demandé, poliment, avec le respect requis, si ce n’est pour l’homme du moins pour sa fonction, d’avoir une copie de la dite Idex. Il leur a été répondu : « La question fait partie de l’ordre du jour du CA du 31 janvier. Le document vous sera transmis dans les délais règlementaires ». Chacun peut mesurer le niveau de langue de bois et de mépris que recèle une telle réponse. On croirait du Ben Ali.

Les conséquences à tirer

– Il faudra que la LRU soit remplacée par une loi rétablissant la collégialité des décisions et qui fasse en sorte que les présidents d’université ne soient plus placés dans des fonctions d’aide de camp du ministère.

– Ce fait n’est pas isolé. Les élus de Paris-Est n’ont toujours pas le texte de leur Idex. Et si les textes de 12 des 17 Idex ont été mis sur le site du SNCS, l’obtention de ces textes a souvent fait l’objet de voies détournées. Souvent, même les élus ne les avaient pas. Si on ajoute que les Labex ont été élaborés sans avis des conseils de laboratoires, souvent sans informations des personnels, on doit conclure que toutes les procédures du Grand emprunt sont profondément illégitimes et devront être mise à plat, le moment venu.

Be Sociable, Share!

3 Responses to “L’illégitimité des Idex et des Labex : quand le Président de l’université Paris 6 prend les élus pour son paillasson ?”

  1. Dubois Says:

    « Aides de camp du ministère ». Ce n’est pas mal vu du tout.
    J’assistais ce midi à une conférence de presse des syndicats sur la question du développement de la précarité dans l’université de Strasbourg (UdS).

    Discutant avec un syndicaliste, élu au CA, celui-ci m’a dit qu’il avait fallu une haute lutte pour obtenir le projet IDEX de l’université… sous condition de confidentialité absolue !

    J’ai visionné la vidéo du Congrès de l’UdS (11 janvier) qui portait sur la démocratie dans l’université. Le président a eu une question sur l’IDEX ; on ne peut dire qu’il a été à l’aise pour répondre !

    J’attends avec impatience votre chronique sur les Equipex, dont la liste a été communiquée aujourd’hui.

    Je ferai pour ma part une chronique sur les 6 Equipex SHS : tous en Ile-de-france !

    Contre les IDEX, vive les InEx
    http://blog.educpros.fr/pierredubois/2011/01/18/e-et-d-initiatives-excellentes-1/

    Cordialement. Et vivement qu’on passe d’une plateforme de Blogs sur educPros à une communauté de blogueurs !

  2. Twitter Trackbacks for Le Blog d’Henri Audier» Blog Archive » L’illégitimité des Idex et des Labex : quand le Président de l’université Paris 6 prend les élus pour son paillasson ? [educpros.fr] on Topsy.com Says:

    […] Le Blog d’Henri Audier» Blog Archive » L’illégitimité des Idex et des Labex : quand le Prés… blog.educpros.fr/henriaudier/2011/01/19/l%E2%80%9…site-paris-6-prend-les-elus-pour-son-paillasson/ – view page – cached « Remettre à plat les Initiatives d’excellence. Prendre des mesures immédiates dès juin 2012 […]

  3. un prof Says:

    Merci au SNCS qui a mis un paquet d’IDEX en ligne !

    Certains textes sont bons, d’autres dégoulinent de mots-clés. On apprend que pour les étudiants des formations d’excellence portées par les idex, le menu de la cantine sera meilleure, il y aura un super accueil pour les étudiants internationaux – bref, un standard de luxe. On apprend aussi la manière dont ces formations pourraient être liées à des erasmus mundus à 6000 euros/an. On continue le dessin ?

Leave a Reply