Les semaines défilent et je n’ai guère eu le temps de vous tenir au courant de l’avancée du palmarès 2011 des écoles d’ingénieurs. Et je m’en excuse !!! Sur les critères, les mêmes questions reviennent d’année en année sur les salaires à trois ans, l’international ou les anciens, entre autres. Autant de sujets dont j’avais déjà parlé dans mon précédent blog « Palmarès, le making of » et qui restent le quotidien de l’élaboration d’un classement.

Mais à côté de ces questions, nous nous interrogeons fortement cette année sur la manière de présenter les résultats du palmarès.

Les anglo-saxons ont beaucoup plus de termes que nous pour exprimer les différentes possibilités qui s’offrent à nous. Jusqu’à présent, nous avions opté pour un ranking, à savoir un palmarès sous forme de rang (1,2, 3, etc).

Cette année, Jessica et Philippe ont choisi pour le palmarès des écoles de commerce post-bac un mapping, sous forme de nuages de points. Nous l’avons étudié pour le classement des écoles d’ingénieurs. Mais au regard du nombre d’écoles classées (plus de 160 cette année), il semble impossible de réaliser un nuage de points lisible.

Reste le rating (la présentation par groupes ou familles) sur lequel nous réfléchissons…

Chaque formule a ses avantages et ses inconvénients, évidemment. Le choix ne se fait donc pas à la légère. Mais ces différentes façons de présenter les résultats du classement n’ont rien d’anodines. Elles traduisent ce que nous voulons montrer, ce qui ressort de notre enquête et de l’expérience acquise lors des précédentes éditions, une ligne éditoriale si on veut employer les grands mots.

Réponse de nos cogitations dans un mois et demi.

Je reviendrai d’ici là. C’est promis !

Be Sociable, Share!

This entry was posted on mercredi, octobre 27th, 2010 at 10:37 and is filed under Analyse, Non classé, Palmarès. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

8 Responses to “Mapping, rating, ranking… quelle formule choisir ?”

  1. minimal on octobre 27th, 2010 at 18:17

    Le ‘grouping’ d’écoles existe depuis la nuit des temps puisque la plupart des taupins classent les écoles comme le feraient certaines entreprises … groupe A, B, C, D … EDF aurait même des sous-groupes par exemple.

    Le problème de cela est la proximité de certains établissements a être dans l’un ou l’autre groupe en fonction des spécialités du diplôme d’ingénieur.

    En ce qui me concerne et si je devais réaliser un palmarès, je retiendrais plusieurs choses:
    – la proportionnalité des résultats pour ne pas se retrouver face a un palmarès des plus ‘grosses’ en terme d’élèves ou d’allocations recherches (sachant que cela est proportionnel au nb d’élèves). Ceci enlèverait le caractère inégal, quand des écoles diplôment 150 ingénieurs face a d’autres qui en diplôment 1500 … qui ne veut en aucun cas dire que la première est moins bonne bien au contraire
    – le retrait ou l’étude approfondie des validations CTI, car on se retrouve avec des écoles déclassées car elles sont en phase de synchronisation CTI (la CTI impose parfois 3ans pour re-phaser toutes les écoles a être re-habilitées au même moment)
    – l’international devrait inclure la qualité des échanges proposées et non la multiplicité
    – les doubles diplômes disponibles avec une université
    – les notes des RHs ! (comme celles du Nouvel Économiste) ou on s’aperçoit que ce ne sont pas les écoles les plus ‘grosses’ qui sont les plus reconnues aussi

    Je suis d’accord que certains critères aurait mieux a faire d’une lettre A, B, C, D comme note plutôt que d’un chiffre.

    Et on s’abstiendrait du « oh la mienne est 9 devant la 11 alors que c’est pas mieux … c’est injuste »

    Je ferais aussi plusieurs classements et non pas la moyenne pour en faire 1. Car, professionnel et recherche c’est diffèrent 🙂

    Cdlmt

  2. ingenews on octobre 27th, 2010 at 18:20

    Comment vous dire ? Nous sommes à peu près en phase, même si vous ne serez pas forcément d’accord avec nos choix finaux.

    à bientôt pour en rediscuter.

  3. maximal on novembre 7th, 2010 at 22:06

    Bonjour
    pourquoi ne publiez vous pas un classement comparé Ecoles d’ingénieurs / Ecoles de commerce ? (comparaison de la difficulté d’intégrer sur des critères à définir)
    Je recherche cela et suis en train de faire mes propres estimations

  4. minimal on novembre 9th, 2010 at 18:17

    @maximal

    cela serait totalement frauduleux de produire une telle comparaison … les programmes, et les difficultés des deux formations sont totalement différents

    cependant vous pourrez trouver des classements par groupes déjà existants A, B, C … qui reflètent un peu cela

  5. maximal on novembre 11th, 2010 at 12:55

    Frauduleux ? … je ne pense pas … quand on regarde certains critères … la voie est ouverte pour des comparaisons tout à fait objectives … mais ce serait polémique car, justement, les classements A B C ne seraient plus vraiment respectés … :-))

  6. febthfzaff on décembre 17th, 2010 at 9:29

    2pLoKz yxmuzrvzwnzd, [url=http://srwxvgaglxpz.com/]srwxvgaglxpz[/url], [link=http://kpbgvayiqiyg.com/]kpbgvayiqiyg[/link], http://mnoqfarprboo.com/

  7. flopi on janvier 10th, 2011 at 17:21

    Bonjour,

    J’ai parcouru le classement 2011 des écoles sur l’étudiant.fr.

    J’aurais voulu connaitre la méthodologie d’analyse, notamment sur la performance de la recherche et l’analyse du niveau de recrutement.

    Merci,

    F

  8. Sylvie Lecherbonnier on janvier 11th, 2011 at 12:04

Leave a Reply