Les écoles d’ingénieurs ne l’avaient pas vu venir.  Avec des taux d’insertion professionnelle parmi les plus élevés de l’enseignement supérieur et leur respectée habilitation de la CTI (Commission des titres d’ingénieur), elles se croyaient à l’abri des critiques. Pourtant… Pourtant depuis le début de l’année, elles font l’objet d’attaques de toute part. Et si la proposition de l’AERES (Agence d’avaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) de labelliser les masters d’ingénierie ainsi que la tribune de Jean-Charles Pomerol pouvaient encore passer pour une reprise des hostilités entre universités et grandes écoles, il n’en va pas de même des préconisations de l’Institut Montaigne.

Ecrit par trois Polytechniciens, le rapport du think tank remet en cause la capacité des écoles à former les ingénieurs dont la France a besoin pour être compétitive face aux pays émergents. Frilosité face à l’entrepreneuriat, difficulté à faire naître l’innovation, manque d’aptitudes managériales, cursus trop cloisonnés… Le constat est sévère. Le tout étayé de chiffres (sur les dépôts de brevet notamment)  et de points de vue d’industriels et d’experts internationaux.

Face à ces critiques, les écoles d’ingénieurs ne vont plus pouvoir se reposer sur leurs réussites franco-françaises et rester de marbre très longtemps. Elles doivent désormais apporter des réponses collectives, mais aussi individuelles, aux défis qui leur sont lancés. Il n’est pas encore trop tard mais le compte à rebours est lancé…

Be Sociable, Share!

This entry was posted on lundi, février 14th, 2011 at 18:18 and is filed under Analyse. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Les écoles d’ingénieurs sommées de réagir”

  1. Twitter Trackbacks for Les écoles d’ingénieurs sommées de réagir - IngéNews [educpros.fr] on Topsy.com on février 14th, 2011 at 18:54

    […] Les écoles d’ingénieurs sommées de réagir – IngéNews blog.educpros.fr/ingenews/2011/02/14/les-ecoles-dingenieurs-sommees-de-reagir/ – view page – cached Les écoles d’ingénieurs ne l’avaient pas vu venir. Avec des taux d’insertion professionnelle parmi les plus élevés de l’enseignement supérieur et leur respectée habilitation de la CTI (Commission des titres d’ingénieur), elles se croyaient à l’abri des critiques. Pourtant… Pourtant depuis le début de l’année, elles font l’objet d’attaques de toute part. Et… Read moreLes écoles d’ingénieurs ne l’avaient pas vu venir. Avec des taux d’insertion professionnelle parmi les plus élevés de l’enseignement supérieur et leur respectée habilitation de la CTI (Commission des titres d’ingénieur), elles se croyaient à l’abri des critiques. Pourtant… Pourtant depuis le début de l’année, elles font l’objet d’attaques de toute part. Et si la proposition de l’AERES (Agence d’avaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) de labelliser les masters d’ingénierie ainsi que la tribune de Jean-Charles Pomerol pouvaient encore passer pour une reprise des hostilités entre universités et grandes écoles, il n’en va pas de même des préconisations de l’Institut Montaigne. View page […]

Leave a Reply