Cracking the management code

Réinventer le dialogue

Lors de l’Université du MEDEF en Alsace qui s’est tenue à l’EM Strasbourg le 4 Septembre, il a été débattu du « dialogue » dans tous ses états. Vues et entendues, les citations et situations ci-dessous vous donneront un aperçu de cette Université d’été 2015.

ENTENDU  « Le top down n’existe pas sur Internet, c’est le grand changement du dialogue ! »
VU: les frères Bogdanoff acceptant avec une immense gentillesse d’être pris en photo avec l’université entière
ENTENDU  « On peut apprendre des choses par les syndicalistes dans le dialogue social »
ENTENDU  « Bien dialoguer nécessite des accords de méthodes »
ENTENDU  « Il n’y a  plus de dialogue entre ceux qui font les lois (la technostructure) et ceux qui les appliquent (les entrepreneurs) »
VU : des managers dialoguer avec des professeurs et des professeurs dialoguer avec des professeurs
ENTENDU : « Le code du travail porte en lui les germes d’un dialogue conflictuel »
ENTENDU : « La publicité ne colle pas avec Internet »
VU : un rabbin, un musulman et un protestant échanger longuement sur la blanquette de veau
ENTENDU  « Le dialogue social s’est cristallisé, il faut changer de modèle et arrêter avec les rustines »
ENTENDU  « Nous devons acquérir une maturité numérique : nos données qui sont vendues fort chères nous appartiennent »
ENTENDU  « Il faut proposer de réfléchir à l’intérêt supérieur de l’entreprise plutôt que supposer l’affrontement salariés/direction »
ENTENDU «  Il y a un moment en management où on renonce à l’intérêt individuel pour aller vers l’intérêt collectif »
VU : l’ex-assistante d’un grand humoriste dire qu’elle cherchait du travail à un amphi de chefs d’entreprise
ENTENDU : « L’entreprise n’est plus motivante, les gens vivent chez eux avec la télé couleur haute définition, ils se retrouvent en entreprise avec la télé noir et blanc »
ENTENDU : « Les leaders savent se connecter aux besoins de la société »
ENTENDU : « Le dialogue social peut être une véritable richesse si on écoute »
VU : des gens rire, se lever, interpeller …
ENTENDU : « L’émotion prépare l’action : s’émouvoir, c’est se mouvoir »
ENTENDU : « L’idée du patron, c’est jamais la vôtre »
ENTENDU : « Avoir de la gratitude pour le passé, de l’engagement pour le présent, être motivé pour le futur »
VU : des élus politiques de gauche, du centre et de droite dialoguer avec des patrons
ENTENDU : « Laissez-nous bosser ! »
ENTENDU : « L’excès d’information appauvrit la communication »
ENTENDU : « Avec des parents sourds, il n’y a pas de dialogue, mais on se comprend »
ENTENDU : « Dans le dialogue, l’écoute est fondamentale »
ENTENDU : « Les SMS, en négociation, c’est très compliqué, car c’est du dialogue différé »
VU : deux femmes sur l’ensemble des intervenants
ENTENDU : « La maladie de la petite phrase ! »
ENTENDU : « Le vrai langage universel, ce sont les mathématiques »
ENTENDU : « Les entrepreneurs sont les héros des temps modernes »
ENTENDU : « Quand vous avez réussi en France,
vous pouvez réussir partout ! »

ENTENDU : « C’est quand on a réussi en Russie qu’on peut réussir partout ! »
ENTENDU : « L’entreprise n’est pas à gauche, l’entreprise n’est pas à droite »
ENTENDU : « Sortir du cercle : contrôle-contrainte-inspecteur-sanction-démotivation »
ENTENDU : Verlaine a dit : « Si on jugeait les gens à leurs amis, Judas serait un type très bien »
ENTENDU : « Dans le dialogue social, on a que ce qu’on mérite ! »
VU : un patron des patrons hyper-motivé
ENTENDU : « Ceux qui définissent les normes sociales n’ont jamais pris de risques personnels »
ENTENDU : « Les lois religieuses passent après l’intérêt vital des personnes »
ENTENDU : « Choisir le dialogue, cela veut dire aussi éviter les deux extrêmes que sont le monologue et la guerre » citation de Todorov
ENTENDU : « Nous nous interdisons de prendre des décisions importantes par mail »
VU : plus de 600 chefs d’entreprise à l’EM Strasbourg !

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.