De la créativité à l'innovation

Derniers billets

Qui sont les tiers-lieux ? Comment peut-on innover avec eux ?

Que sont les tiers-lieux ? Quelles sont leurs méthodes de travail ? Quelle valeur ajoutée ? Comment font-ils pour faire travailler ensemble et de manière efficace des personnes aux profils très différents ? Leurs méthodes peuvent-elles permettre à des entreprises et des équipes de recherche de travailler plus efficacement ensemble pour innover en Région HDF ? Un atelier collaboratif a été organisé le 12 octobre 2018 par HEMiSF4iRE Design School à l’Université Catholique de Lille pour répondre de manière collective à ces questions. Ci-dessous les éléments de réponse. Méthodologie proposées aux 60 participants de l’atelier Durée de l’atelier : 14h à 17h30 (vendredi 12 octobre 2018) Nombre de participants : 60 personnes (tiers-lieux, entreprises, laboratoires, universités, institution publiques…) Préparation de l’atelier : Jean-Charles CAILLIEZ, Fatma GÜNERI, Claude ROCHE, James BOYER, Jessica CALAUTTI pour HEMiSF4iRE Design School et Laurine HERREMAN, Manuelle MILHAU, Sandrine CHARLET pour HDFID et la Région des Hauts-de-France. Animation : Jean-Charles CAILLIEZ, Laurine HERREMAN, Jessica CALAUTTI, Fatma GÜNERI Objectifs de l’atelier : Répondre à ces questions : Que sont les tiers-lieux ? Quelles sont leurs méthodes de travail ? Quelle valeur ajoutée ? Comment font-ils pour faire travailler ensemble et de manière efficace des personnes aux profils très… Savoir plus >

C Week UP à Centrale Nantes,… naissance d’une nouvelle université d’été créative !

Comment « sortir de la boite » pour innover en pédagogie et faire de nouvelles rencontres toujours plus inspirantes ? Comment le faire à l’université, en facultés ou grandes écoles, quand on est sans cesse plongés dans le quotidien de son enseignement ou de sa recherche ? Quels lieux ? Quelles animations ? A l’image de ce qui se fait dans le réseau des Ecoles de Management de la Créativité et de l’Innovation (MOSAIC Montréal, Berlin, Barcelone, Strasbourg, Lille, Grenoble) ou de Creative Bangkok ou Melbourne, l’Ecole Centrale de Nantes a lancé C Week UP, sa première université d’été début juillet 2018. L’événement qui a réunit sur deux jours une petite trentaine de participants, du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche comme de celui de l’entreprise, a été pensé et organisé par ma collègue Carole MOREAU et son équipe en ingénierie pédagogique. Une belle rampe de lancement pour lancer une nouvelle dynamique d’innovation pédagogique en lien avec les entreprises ! Pour reprendre les termes du programme, il s’agit de sortir du flux quotidien et de prendre le temps d’un recul sur sa pratique professionnelle pour la réenchanter. C Week UP propose de rassembler des professionnels d’horizons divers et de puiser… Savoir plus >

L’élève invité !

Peut-on mélanger les niveaux dans une même classe ? Oui très certainement, dans les écoles aux très faibles effectifs, ce qui est le cas dans de petits villages ou certaines quartiers urbains. Mais peut-on le faire aussi quand les classes de chaque niveau sont bien remplies ? Et quel intérêt ?  Laissez-moi vous présenter l’expérience de ma collègue Josépha FABER BOITEL, rencontrée récemment à l’ESPE de Créteil lors d’une journée d’étude sur les inversions, et qu’elle nomme « L’élève invité« . Cette enseignante, Docteure en lettres, Professeure, auteure, conférencière et rédactrice contenus didactiques travailler sur différents projets avec Jean-Luc BERTHIER, ce qui explique la présence dans ses pratiques d’hybridation entre classe de type inversé/renversé et les principes des neurosciences-cognitives, l’un et l’autre se complémentant pour le meilleur selon elle.Aspects administratifs de l’expérience de « l’élève invité » 1) J’ai souvent un même niveau de classe, mais cette méthode fonctionne aussi sur différents niveaux. 2) J’ai aussi une salle de classe fixe pour que les élèves puissent me retrouver facilement. 3) J’indique sur la messagerie interne de l’établissement la présence de ces élèves pour des raisons administrative d’appel et de sécurité d’une part mais aussi pour enregistrer officiellement leur motivation à suivre des cours supplémentaires !… Savoir plus >

La classe renversée au lycée

Article avec illustrations en format PDF à télécharger sur : La classe renversée en lycée par Christelle CAUCHETEUX La pratique de classe renversée est-elle réduite à l’enseignement supérieur ? Tel n’est pas l’avis de ma collègue Christelle CAUCHETEUX qui a décidé de l’expérimenter en lycée, tout d’abord dans sa classe de terminales ES, puis en classe de première. Une expérience enrichissante,pour elle comme pour ses élèves, qu’elle nous détaille ci-dessous : Une expérience de classe renversée en lycée Alors qu’apprendre à mobiliser les savoir disponibles (à portée de clics) et stimuler la « pensée créatrice » (Serres, M., 2010) en situation d’apprentissage apparaissent comme essentiels à l’ère digitale, la formule « classe renversée » peut être une réponse. A la suite de ma participation à Ludovia en août 2017 où j’avais pu découvrir le principe de la classe renversée au cours de la conférence de Marcel Lebrun, je me suis lancée dans une première expérience en Sciences Economique et Sociale (SES) avec une classe de terminales ES sur le premier chapitre du programme (les sources de la croissance économique). J’ai ensuite visionné le Ted Talk et lu le livre de JC Cailliez (Cailliez, 2017). J’ai ainsi amélioré ma pratique forte de ses conseils…. Savoir plus >

Les crapauds fous à l’université !

Qui sont les crapauds fous ? Que viennent-ils faire à l’université ? Face aux grandes turbulences du monde dans lequel nous vivons, tel le dérèglement climatique, les menaces du terrorisme, les maladies de civilisation, le transhumanisme, les fake news,… nous commençons à être submergés par un tsunami d’angoisse. Que faire alors ? Peut-être tout simplement… un pas de côté ! C’est l’idée originale des Crapauds fous qui se sont invités l’espace de deux journées à l’Université Catholique de Lille pour des conférences interactives et un atelier de créativité réunissant universitaires et autres acteurs de la société pour imaginer ensemble de nouvelles échappatoires. Un reportage qui devrait vous en apprendre sur ces bizarres petits amphibiens que nous pouvons tous devenir un jour ! Pour en savoir davantage, une fois cette vidéo parcourue, je vous invite à lire le Manifeste du Crapaud fou.   Une façon innovante de se rendre compte qu’il existe de nombreux chemins en dehors de ceux bien tracés…

Le management de l’innovation est-il un module utile ? Qu’en pensent les Masters ?

Que vous a apporté ce module de « Management de la Créativité et de l’Innovation » qui puisse vous être utile à l’avenir dans votre travail ? Telle est la question que j’ai posée à mes étudiants à la fin de mon cours qui s’est terminé cette semaine (Mai 2018). Il a été dispensé à 48 étudiants en provenance de 3 masters différents (formations en alternance) de la Faculté de Gestion Economie et Sciences (FGES) de l’Université Catholique de Lille. Ces étudiants en Master 2 « Digital Commerce » (DICO), Management des Entreprises (ME) et Master 1″Ingénierie Informatique » (III) ont été mélangés lors des séances de cours. Ils ont travaillé en 8 équipes de 6 participants. Lors de ces 25 heures de cours les étudiants ont découvert les différentes étapes qui permettent de construire un atelier de codesign qui favorise l’intelligence co-élaborative par des exercices de divergence et de convergence. Ils se sont exercés à ces approches d’idéation par des temps de travail en 2D, 3D et 4D, allant de l’usage des post-its, cartes mentales, du dessin, des écritures, de la résolution d’énigmes, au maquettage en 3 dimensions et à la scénarisation et aux jeux de rôle. Ils ont appris aussi à construire par… Savoir plus >

Le management de la créativité en vidéo avec MOSAIC Lille 2018

Découvrez à travers cette courte et dynamique vidéo la 4ème édition de l’Ecole de Printemps en Management de la Créativité (MOSAIC Lille 2018) qui s’est tenue à l’Université Catholique de Lille du 15 au 18 mai 2018. Qu’elle vous donne envie d’y participer l’année prochaine. Bonne lecture !

MOSAIC Lille 2018,… une école créative et multicolore !

Article avec illustration en format PDF téléchargeable en cliquant sur : MOSAIC Lille 2018 La 4ème édition de l’Ecole de Printemps en Management de la Créativité (MOSAIC Lille 2018) s’est tenue à l’Université Catholique de Lille du 15 au 18 mai 2018. Elle a réuni une cinquantaine de participants provenant d’origines diverses, du monde de l’entreprise à celui des universités, et de cultures vraiment différentes. Jugez-en plutôt : une dizaine de nationalités… françaises, québécoises, américaines, australiennes, turques, moldaves, libanaises, belges, nicaraguayenne et nigériane. L’événement a été organisé dans les espaces collaboratifs de l’université par une vingtaine de collaborateurs, enseignants, chercheurs, cadres, administratifs, techniciens, vacataires, de la Design School HEMiSF4iRE de l’Institut Catholique de Lille (ICL) et des ADICODE (Ateliers de l’Innovation et du Codesign) du groupe YNCREA Nord de France. La thématique de cette édition a été centrée sur les problématiques de mobilité en milieu urbain et sur l’évolution des pratiques en la matière, sous le titre résumé : « Mobilité du futur. Tous acteurs ! ». Une plus grande diversité ! Une nouveauté cette année a été d’élargir la variété des participants à une dizaine d’étudiants de la formation ADIMAKERS et de créateurs d’entreprise de l’incubateur-accélérateur HEMiSF4iRE. Une ouverture de… Savoir plus >

Une classe inversée qui se renverse ! C’est à Paris… aux frontières du vivant !

Quel chemin parcouru depuis qu’Antoine TALY et moi nous sommes rencontrés à Lille, puis à Paris en 2014, pour échanger sur nos expériences de classes inversées et renversées en biologie cellulaire et moléculaire. Bravo à lui et ses remarquables étudiants de la Licence « Frontières du Vivant » de l’Université de Paris Descartes, hébergée par le Centre de Recherche Interdisciplinaire (CRI) de François TADDEI, pour avoir osé « renverser » en deuxième année de licence une classe déjà bien « inversée » l’année précédente. Comme vous le découvrirez dans ce reportage réalisé par Claude TRAN, journaliste de l’Education, pendant la semaine de la classe inversée CLISE 2018, tout le monde s’y retrouve et y prend même du plaisir : les étudiants qui apprennent à apprendre différemment et en groupe, qui prennent leurs responsabilités vis-à-vis de leurs collègues dans la construction de leurs chapitres, des enseignants visiteurs qui découvrent l’intérêt d’un « voyage apprenant » organisé à l’occasion de la CLISE, et le prof qui apprend de ses élèves… Ce partage d’expérience entre un enseignant lillois et son collègue parisien tel qu’il avait été présenté dans nos précédents posts : La classe inversée, une pédagogie innovante à benchmarker ! et  PédagoChti : un nouveau regard sur une pédagogie universitaire… Savoir plus >

De jeunes pédagogues challengent la classe renversée !

Quelle meilleure façon pour faire progresser une innovation pédagogique comme la « classe renversée » que celle de la challenger avec des professionnels ? Et pourquoi pas par de jeunes ingénieurs pédagogiques en formation, en l’occurrence les étudiants du Master Conception, Formation, Technologie (CFT) de l’Université de Strasbourg ? Le défi a été relevé le 8 décembre 2017 à l’invitation de Najoua MOHIB, Responsable de l’équipe Recherche Tech&Co et Responsable scientifique du DU en Pédagogie de l’Enseignement Supérieur de l’Université de Strasbourg. Une conférence interactive a d’abord été donnée de manière à présenter l’expérimentation de « classe renversée », telle qu’elle est menée à Lille depuis 5 ans. Les étudiants en master ont pu réagir individuellement avec le conférencier, juste avant le travail collectif. Un exercice de type « tableaux tournants » a ensuite été mené qui a permis aux étudiants de répondre successivement et en équipe à 4 questions : Ce que je retiens, ce qui m’interroge, ce que je conseille et ce que j’ai envie de mettre en œuvre. Ci-dessous le résultat en quelques lignes tracées sur de grandes feuilles, puis débattues ensemble. Ce que je retiens : un engagement fort des étudiants, des outils et méthodes mixés et hybrides (numériques et traditionnelles, ensemble), la place… Savoir plus >