De la créativité à l'innovation

Comment faire son cours de biologie moléculaire en DIY ?

Dans un message précédent, je vous ai décrit un projet de cours de biologie moléculaire par méthode de DIY et serious game : http://blog.educpros.fr/jean-charles-cailliez/2013/11/25/do-it-yourself-et-serious-game-pour-une-pedagogie-innovante-a-luniversite.

Découvrez ci-dessous les consignes relatives à ce cours et la méthodologie plus en détail.

Consignes aux groupes et règles de bonne conduite

Afin de réussir au mieux la construction des chapitres et satisfaire ainsi aux attendus du module, il est impératif de tenir compte des remarques, consignes et règles suivantes :

  • Dans chaque groupe, les étudiants sont de niveaux scientifiques, voire d’intérêts pour la matière, différents. Ils ne sont pas tous non plus, à niveau égal, capables d’aller chercher efficacement de l’information ou des ressources sur le web. Ils ne manipulent pas tous avec la même aisance les outils de communication numériques et informatiques. Ils n’ont pas tous de grandes capacités managériales et sont plus ou moins habitués au travail en groupe. Certains sont plutôt des leaders, d’autres des suiveurs (voire souvent entre les deux) et avec les qualités et défauts qui en découlent pour chaque profil. Enfin, ils n’ont pas choisi celles et ceux avec qui ils vont travailler pendant ces 12 séances puisque le casting a été fait par l’équipe pédagogique. On peut donc imaginer que pour certains, le manque d’affinités avec d’autres puisse être un élément défavorable à la bonne entente et au travail collectif. Tout cela constitue néanmoins un écosystème naturel, celui qui sera leur quotidien une fois en activité professionnelle. Un des buts de la méthodologie en DIY est bien de les habituer à rendre un travail de très grande qualité dans un environnement non choisi. C’est le groupe qui travaille et c’est lui qui est évalué pour ce qu’il produit. Le challenge au-delà de ce qui est demandé en priorité, c’est à dire la production des 2 chapitres, est donc aussi d’inciter les participant au module à constituer une « équipe de collaborateurs » plutôt qu’un simple « groupe d’étudiants » !
  • La ponctualité et la présence en cours sont exigées. Tout retard, même d’une minute, ou absence injustifiée, même d’une partie d’une séance, donnera lieu à un « malus » individuel. La note de contrôle continu étant la même pour tous les membres du groupe, il est donc impératif que chacun y participe à niveau égal, ne serait-ce que par sa présence au minimum et au mieux par son implication. C’est sur cette dernière que les « bonus » individuels viendront majorer la note.
  • Au début de chaque séance, de petites questions ou exercices seront demandées ou donnés à chaque groupe. Il s’agira d’y répondre ou de les résoudre en un temps imparti plutôt court, soit de 10 à 15 minutes. Tous les documents ou connections à internet seront autorisés. C’est la manière de s’organiser pour « rendre sa copie » qui sera évaluée. Une seule réponse et par conséquent une seule évaluation par groupe seront faites.
  • A la fin de chaque séance, il est obligatoire de publier sur la plateforme collaborative le travail effectué même s’il est incomplet (ce qui sera le cas, la majorité du temps). Rien n’empêche et c’est même plutôt conseillé que chaque groupe puisse compléter ce qu’il a produit entre deux séances (travail à la maison ou en salle de travail). Chaque étudiant doit avoir accès au contenu des autres groupes pour commencer à s’approprier le contenu des 10 autres chapitres. Les corrections et le contrôle des productions seront faits en ligne par l’enseignant entre les séances et pendant celles-ci, essentiellement pour des mises au point sur les fondamentaux. Un forum sera accessible aux étudiants pour toutes questions à l’enseignant avec accès à tous.
  • Serious game : Au sujet de la procédure de vote pondéré pour le « TOP 5 », chaque étudiant possède un pool de 5 voix. Il ne peut pas mettre plus de 3 points par chapitre, mais aucun sur l’un des chapitres de son groupe. Cela revient à dire qu’il ne peut voter que de la manière suivante : 1-1-1-1-1, 2-1-1-1, 2-2-1, 3-1-1, 3-2, dans le cas où il utilise ses 5 voix, ce qui n’est pas obligatoire. L’étudiant peut changer la répartition de ses voix comme il le souhaite et à tout moment du semestre. Le critère choisi pour mettre le maximum de points à un chapitre est celui de sa bonne compréhension du contenu. En conséquence, un étudiant qui met 3 points à un chapitre s’engage à en avoir compris le contenu bien plus que celui des autres. Il pourra donc être interrogé par l’enseignant sur ce chapitre de manière plus régulière et par des questions plus pointues. Le vote de complaisance avec un collègue ou de négociation avec un autre groupe est donc particulièrement déconseillé.

Mode d’organisation

En ce qui concerne son mode d’organisation, chaque groupe doit répartir les rôles à partager entre ses membres. Il s’agira de désigner :

  • Un responsable du groupe (RG) : il ne s’agit pas du chef, mais de celui qui s’assure que le travail avance bien et que la publication des chapitres sur la plateforme est régulière. C’est lui qui interpelle l’enseignant en cas de dysfonctionnement dans le groupe ou de tout autre problème (accès à la plateforme, par exemple). Il participe aux mises au point régulières qui seront faites avec les autres responsables de groupe et l’enseignant.
  • Un responsable de la publication (RP) : c’est lui qui publie sur la plateforme collaborative le travail du groupe en fin de séance. Il peut aussi servir de référent aux autres membres du groupe quand des réactualisations du travail se font entre les séances.
  • Un (ou des) responsable(s) de la collecte d’information (RCI) : ce sont eux qui recherchent les ressources bibliographiques les plus pertinentes, celles qui seront triées puis utilisées par le groupe pour le montage des chapitres. Le nombre de ces responsables n’est pas fixe et chacun dans le groupe peut cumuler cette responsabilité avec une autre. Chaque groupe a la liberté d’en désigner autant qu’il lui semble bon. Une bonne méthode en la matière est de faire cette recherche aussi à la maison, de manière individuelle, pour pouvoir travailler sur le tri et les choix en groupe lors des séances.
  • Un responsable du montage des iconographies (RMI): afin que les chapitres puissent être assimilables facilement par l’ensemble des étudiants de la promotion, il est nécessaire que leur présentation soit claire et nette. Un cahier des charges précis sera donné à chaque groupe avec notamment des consignes quant à la présentation des figures, schémas, et films éventuels. Ces illustrations devront être de nature à faciliter la compréhension des textes qui constitueront le corps du chapitre.
  • Un responsable du montage du texte (RMT) : les consignes relatives à la longueur des textes seront données à chaque groupe. Le « copier-coller » est non seulement permis, mais plutôt conseillé. Il s’agira alors de bien choisir les textes à publier de manière à ce qu’ils soient courts, aérés et faciles à comprendre. C’est le rôle du responsable du montage du texte. Il est conseillé que ce soit l’étudiant le plus à l’aise dans la matière.
  • Un responsable de la production de questions (RPQ) : c’est lui qui organise en les collectant auprès de ses collègues les questions que le groupe va produire en lien avec le contenu des 2 chapitres qu’il construit. Ces questions, pouvant être sous la forme de QCM, pourront être utilisées par les étudiants des autres groupes pour contrôler leurs propres connaissances ou par l’enseignant pour les interrogations en séance et l’examen final.   

Remarque : si un groupe en éprouve l’envie et décide de s’organiser différemment, il devra le proposer à l’enseignant dès la première séance. Tout autre mode d’organisation est permis à condition qu’il soit efficace et accepté par l’ensemble des membres du groupe.

Constitution d’un chapitre

Le contenu du chapitre à construire et les consignes correspondantes sont détaillés ci-dessous :

Titre et auteurs : Le titre du chapitre et son numéro devront être utilisés pour identifier tous les documents publiés sur la plateforme collaborative et quel que soit le format (Word, PDF,…)

Résumé et principes : Il s’agit de résumer en quelques lignes le contenu du chapitre et de préciser les grands principes des réactions moléculaires qui y sont présentées.  

Définitions :  Les 5 termes les plus importants du chapitre doivent être définis à la manière d’un dictionnaire. Quelques illustrations sont permises pour appuyer la bonne compréhension de ces définitions.

Paragraphes avec explications : Un maximum de 5 paragraphes est demandé. Leur taille doit être assez homogène. L’ensemble des explications ne doit pas excéder 10 pages. La totalité des explications doit être contenue dans le texte. Il ne doit pas y avoir de liens dirigeant vers des sites (http) sur le web. Il est possible (voire conseillé) de présenter un petit encadré par paragraphe qui résume ou souligne ce qui est le plus important à retenir.

Illustrations (schémas annotés, tableaux, film et animations) : Il est demandé 2 à 3 illustrations maximales par paragraphe. Elles doivent permettre de comprendre les explications données. Ces illustrations doivent êtres faciles à reproduire en dessin de manière à faciliter le travail de mémorisation et la restitution éventuelle lors de l’examen final. Il est possible d’y ajouter une ou deux animations sous forme de films de quelques minutes à condition qu’elles participent à la bonne compréhension du chapitre. 

Références bibliographiques : Les principales sources bibliographiques (dont les sites utilisés) doivent être mentionnées. Elles pourront ainsi être consultées par les étudiants des autres groupes lors de l’apprentissage du chapitre.

Questions de cours : Il est demandé de préparer 10 petites questions par chapitre dont la réponse doit être une définition en quelques lignes ou un schéma annoté. Certaines questions peuvent éventuellement se présenter sous la forme d’un QCM à 5 propositions de réponses et dont au moins 2 sont vraies. 

Be Sociable, Share!

Commentaire (1)

  1. Pingback: Mon premier cours en classe renversée. Je l’aime,… moi non plus ! | Le blog de JC2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *