De la créativité à l'innovation

Avez-vous envie de renverser la classe ? Le sentiment partagé des étudiants à l’annonce du cours en « do it yourself »

Pour la troisième année consécutive, le cours de génétique moléculaire en DIY a été présenté aux étudiants de licence de sciences de la vie à la FGES de l’Université Catholique de Lille. Le principe de ce cours est présenté dans cette petite vidéo explicative.

Comme les années précédentes, il leur a été demandé en fin de présentation de donner leur avis sur cette méthode, avant même de l’avoir utilisée. Il leur a été demandé de donner chacun obligatoirement 2 avis positifs et 2 avis négatifs, ceci indépendamment de leur sentiment général. En fin d’enquête, ils ont pu mesurer en % leur envie de se lancer dans cette pédagogie renversée qui débutera au deuxième semestre. Voici les résultats :

hésitation AVIS POSITIFS

Approche par soi-même – méthode différente, non « conventionnelle » – très motivant, cela donne envie de tester cette nouvelle façon d’apprendre – facilité, ayant déjà testé cette méthode seule, étudier en enseignant, je sais que c’est plus simple de retenir de cette manière – construire le cours – être noté sur les compétences et non pas uniquement sur les connaissances – la méthode semble plus ludique (x3) qu’un cours magistral classique – travail en groupe (x6) – cours interactif (x3) qui permet de construire ensemble – le fait de mélanger les groupes – le concept de travailler en groupe est intéressant – cela ressemble à la manière de travailler en entreprise – valorisation du temps passé hors « bachotage » – cela force à faire travailler les plus fainéants – permet d’apprendre plus facilement – cours plus attractif qu’un cours magistral – méthode d’enseignement « non traditionnelle » – faire des recherches pour que l’on comprenne mieux, plus dynamique – partage de connaissance – faire les questions d’examen – nouvelle façon d’apprendre – beaucoup d’interactions pour mieux apprendre – c’est avantageux car on aura fait un entrainement d’une méthode faite en entreprise, or lorsque l’on est en entreprise, on n’a pas de cours en même temps ! – travail en équipe, or on a d’autres projets qui nous permettent de travailler en équipe – innovant (x2), change du quotidien – méthode de travail différente (x2) et plus intéressante – permet beaucoup plus d’implication dans une matière que je trouve « difficile » – apprendre avec une nouvelle méthode de travail – participer activement à la réalisation du cours – Plus sympa, moins ennuyeux que les cours magistraux – méthode qui permet de mieux retenir les cours, les infos – une nouvelle façon d’apprendre les choses – méthode qui prend en compte la participation tout au long des séances (ponctualité, dynamisme,…) – le côté innovant du cours est attirant ; nous avons déjà eu un cours inversé et ça s’est mal passé, mais aujourd’hui ça a l’air bien encadré, ce qui donne de l’espoir – quand on prépare un cours, on apprend mieux, cela conforte dans l’apprentissage des connaissances – bonne méthode qui change des habitudes – professeur très attractif, motivation – travail en équipe qui donne un cours plus complet – interactif avec des libertés – évaluation par points – plus agréable – chercher et faire le cours soi-même permet de retenir et comprendre – les heures sont prévues exprès pour réaliser le cours – être actif pendant les cours – faire les questions ensemble – nouvelle méthode – apprendre autrement avec plus de facilité ; beaucoup d’humour qui permet de passer de bons moments – envie et hâte de découvrir la méthode (x3) – méthode originale qui mérite d’être découverte – personnage sympathique à première vue – bonne préparation à l’examen ; plus facile d’apprendre en faisant (x2) – ne pas apprendre par cœur – le fait de construire le cours est intéressant car cela permet de se mettre en position de recherche, donc d’apprendre rapidement – le travail en groupe est toujours utile – nouvelle façon de travailler car on sort enfin d’un système de classification et de notation arbitraire – autonomie, travail d’équipe et communication ; bonne image et bonne immersion en entreprise – retenir plus facilement- cours plus plaisant – initiative du travail davantage en autonomie – groupes constitué de manière aléatoire – votre motivation qui est contagieuse – pouvoir connaître parfaitement le cours de génétique moléculaire – pouvoir travailler avec des gens avec lesquels on n’a pas l’habitude de travailler (s’habituer à ce système) – travail personnel qui permet un meilleur apprentissage – travail sur les questions d’examen qui permet une meilleure réussite – bonne méthode ; on apprend mieux quand on cherche et que l’on essaye par soi-même – c’est bien de choisir les thématiques, même si elles sont plus ou moins imposées – découverte d’une nouvelle méthode de travail intéressante (x2) et innovante (x2) – travail poussé sur un sujet ; on apprend ce qui nous intéresse – apprendre par soi-même et choisir ce qui nous intéresse – être autonome (x2) – nouvelle méthode d’enseignement et de découverte ; une autre manière de travailler – nouvelle expérience pédagogique, enrichissement pour les années suivantes ; connaître de nouvelles méthodes de travail – s’approprier vraiment les connaissances – dynamisme du concept – créer le cours nous-même peut nous motiver à mieux apprendre et nous faciliter l’apprentissage – le travail permet de nous entraider sur nos connaissances et à avoir un avant-goût du travail en entreprise – mixité des groupes – possibilité de composer les cours nous-mêmes – prometteur – change des habitudes – flexibilité – originalité (x4) – travailler différemment – valorisation du travail de groupe – curieuse de commencer les séances – nouveau concept (x2) – la notation, je trouve que c’est une bonne manière de faire – cela permet de découvrir une nouvelle méthode – le système de notation qui valorise les élèves qui s’investissent – la façon de faire le cours, on comprend mieux quand on fait des recherches par nous-mêmes – changement – évaluer autre chose que les connaissances – valoriser ceux qui travaillent plus ou qui s’intéressent le plus au cours – les modalités d’examen

AVIS NEGATIFS

Savoir gérer le travail en autonomie – peur du cours car la génétique est un terrain inconnu – peur d’avoir trop de travail à domicile car on a déjà beaucoup de choses à rendre – peu de notions en génétique – les promos précédentes ont évoqué de grandes difficultés (x2), c’est assez effrayant – avoir cours toujours à 8h – travailler un peu dans l’incertitude – mettre des points aux autres étudiants – je trouve l’idée super pour des matières plus « économiques », mais pour moi une matière aussi précise que la génétique nécessite un minimum de base et donc de cours magistral ; je préfèrerais suivre un cours magistral la moitié du temps et me lancer en groupe une fois les bases données – les groupes sont imposés – risque de « parasitage » anyway – ne travailler que sur quelques chapitres – la matière – la génétique est une matière difficile – travailler en équipe avec des personnes que l’on ne connait pas forcément – travail de groupe (x2) – vend du rêve – notation un peu à la tête (injuste) dans le cas des nuages de points (x2) – très compliqué au niveau de la gestion – les groupes ne seront pas homogènes, cela peut créer beaucoup de conflits – l’inconnu sur la notation – matière compliquée – j’ai peur de la masse de travail – la matière car je me pose la question de savoir si elle me servira ? – se retrouver avec des personnes que l’on n’apprécie pas forcément – peur d’être dans un groupe avec des gens qui ne travaillent pas (x3) – peur d’être avec des gens avec qui je ne m’entends pas – devoir travailler avec des personnes qu’on ne connait pas – l’impression d’être un peu lâché dans la nature avec seulement un titre de chapitre ; risque d’être perdu ou de ne pas tout connaître sur le sujet – ne pas savoir gérer le temps – peur de la notation – peur d’une mauvaise cohésion de groupe qui pourrait faire baisser la note – on ne travaille pas sur tout le cours ; seulement quelques chapitres à fond, le reste étant vu en moins développé – groupe formé de manière aléatoire (x2), avec des méthodes de travail différentes et pas forcément des affinités – le travail en groupe me fait toujours me dire « je n’aurais pas ça comme ça, j’aurais fait mieux » ; envie être avec quelques amis quand même – le principe du cours renversé (60 questions à apprendre pour l’examen) – travaux de groupe avec mixité, problème d’entente, de capacité de travail de chacun, problème de personnes non intéressées – c’est plus compliqué pour apprendre car la technique du cours magistral marche bien – une très bonne note est 14 pour vous ? – les groupes ne sont pas faits par filière (x3) car les emplois du temps sont très différents de l’une à l’autre – les groupes sont imposés – méthode d’enseignement inhabituelle – manque de cadre et beaucoup de liberté – peur que la méthode ne soit pas efficace – plus de travail que dans un cours classique – j’ai découvert une méthode mais pas de matière dans cette présentation génétique – peur du principe où « on sait tout en arrivant » (changement de rôle) – les groupes ne sont pas choisis quand on n’a déjà du mal à s’intégrer à la promo, c’est difficile de se forcer à travailler avec certains… – pour les recherches, c’est pas un peu fouillis car il y a de tout sur internet ? – le travail en groupe peut aussi être dangereux si l’entente du groupe n’est pas bonne – le fait de ne pas travailler avec les membres de nos groupes de travail habituels peut ralentir le travail – pour beaucoup d’entre nous, on part de rien ; c’est le rôle du prof de nous apporter les connaissances – système qui nous met en compétition et qui met certains profils en avant par rapport à d’autres – le cours est plus complet et mieux fait quand c’est en cours magistral – possibilité de ne pas se concentrer –système de notation aléatoire – trop de lien avec les entreprises – c’est de la génétique moléculaire – je n’ai pas d’ordinateur – j’ai de petits doutes sur la communication entre les groupes (il se pourrait qu’il y ait un esprit de compétition) – la participation de tous dans un groupe ? – travail collectif avec des personnes plus ou moins motivées – surcharge de travail (x2) par rapport aux emplois du temps – cela peut prendre trop de temps de chercher les informations et de ne pas aller à l’essentiel directement – 50 questions de connaissances (détaillées, j’imagine), c’est beaucoup !!! – on ne choisit pas son groupe, ce qui est dommage – gestion du temps et de la production – ne pas avoir le temps de tout voir en génétique moléculaire – le nombre de personnes par équipe, peut-être un peu nombreux ? – le travail de groupe peut être compliqué si on ne travaille pas avec des personnes avec qui on s’entend – c’est plus facile d’écouter un cours magistral de manière passive – se retrouver avec des gens qu’on ne peut vraiment pas supporter (allergie aiguë) – peur de ne pas pouvoir gérer le temps et de ne pas comprendre les chapitres non produits – la non approche des autres chapitres – aucun cours magistraux – peur de mal comprendre les chapitres des autres équipes, qu’ils ne soient pas aussi bien expliqués que par un enseignant – mauvaise entente avec certaines personnes dans l’équipe – notations – horaires – la façon de faire les équipes par niveau peut être dévalorisante pour certains – cette méthode semble risquée en raison de l’enjeu du semestre – tout retenir sans avoir travaillé à fond tous les sujets – tout le monde ne travaille pas de la même façon – groupes imposés – sujets aléatoires – sujets imposés – formation de groupes hétérogènes – peur d’avoir du mal avec la génétique – j’espère comprendre les cours (chapitres) que je ne ferai pas forcément – je ne sais pas travailler en groupe ; je préfère faire les choses par moi-même (x2) – mauvaise entente dans la promo (x2) – je n’aime pas trop le système des cours inversés parce que ce n’est pas toujours facile à organiser ; je préfère les cours magistraux – les cours selon le niveau, ça peut être un peu décourageant pour ceux qui savent qu’ils sont les moins forts du groupe – vous avez réservé les salles, mais il serait bien de réussir à placer les cours au début du semestre pour ne pas trop être tenus par le temps – j’ai peur que ça prenne beaucoup de temps car nous avons un semestre chargé – dans un groupe mélangé, on ne sait pas comment les autres travaillent – groupes mal équilibrés, avec des personnes qui ne travaillent pas – peur de ne pas savoir construire le cours

Avis des étudiants en pourcentage

Quand on demande aux étudiants de mesurer en % leur envie de se lancer dans la classe renversée, soit 0% s’ils ne veulent absolument pas y aller ou 100% s’ils ne demandent que cela (50% étant l’avis des indécis), on obtient le résultat suivant (56 étudiants ont assisté à cette présentation et répondu à l’enquête) :

POSITIFS  = 38 étudiants

100% : 5 – 95% : 2 – 90% : 2 – 87,1 % : 1 – 85% : 1 – 80% : 6 – 76% : 1 – 75% : 6 – 73% : 1 – 70% : 4 – 65%: 2 – 60% : 6 – 59% : 1

NEUTRES = 9 étudiants

51% : 1 – 50% : 4 – 40% : 2 – 30% : 2

NEGATIFS = 9 étudiants

20% : 2 – 0% : 7

Notes de Jean-Charles Cailliez, le 8 décembre 2015

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *