De la créativité à l'innovation

Des méthodes entrainantes et des lieux inspirants pour stimuler l’innovation pédagogique à l’université !

Voir la vidéo de l’interview en cliquant sur : L’innovation pédagogique, un investissement !

Est-il facile d’innover en pédagogie universitaire ? Faut-il pour cela des méthodes et des moyens particuliers ?  Pour innover en pédagogie, il faut nécessairement des méthodes qui donnent envie aux enseignants de se lancer dans l’aventure et des lieux inspirants pour les y inciter. Il y a deux façons de voir les choses. On peut innover juste en changeant sa façon de faire cours (innovation de transformation), c’est à dire enseigner la même matière mais de façon différente, ou innover en changeant la nature même de son cours (innovation de rupture), c’est à dire imaginer d’enseigner autre chose, un contenu plus transdisciplinaire, en le concevant avec d’autres enseignants de matières différentes. Ces deux approches sont complémentaires. Elles prennent leur place dans l’enseignement supérieur, notamment grâce à des cellules pédagogiques ou des laboratoires d’innovation pédagogique. Un exemple est donné ici à l’Université Catholique de Lille (cf. vidéo interview de Jean-Charles Cailliez, Vice-Président Innovation, au début de ce post).

Learning lab

Des lieux accélérateurs d’innovation. Les espaces physiques (salles et laboratoires de pédagogie expérimentale) dans lesquels ces ateliers et formations sont organisés sont des  sortes de « tiers-lieux » jouant le rôle d’accélérateurs ou d’inspirateurs de l’innovation. Il s’agit par exemple de salles de pédagogie expérimentale (Learning lab.), de salles d’expérimentation de nouveaux modes de réunion (Meeting lab.), de salles d’ateliers de l’innovation et du codesign (RIZOMM), des salles de conception et de prototypage (FabLab.), un laboratoire d’anthropologie expérimentale (Maison des Chercheurs), de studio de radio et de télévision (MediaLab.) ou de salle d’ateliers dédiés aux utilisateurs et usagers d’un écosystème localisé géographiquement (Living Lab.). Ces espaces sont aménagés en mobiliers amovibles permettant de nombreux types de dispositions pour le travail en équipes, la possibilité d’écrire sur les murs ou sur des plaques Velléda aimantées et/ou des tableaux montés sur roulettes. Elles sont super-équipées sur le plan numérique (wifi, webcams, caméras, vidéo-projections intégrées, partage d’écrans, tableaux interactifs, etc… En d’autres termes, elles permettent à la fois d’accélérer les expériences d’innovation lancées par les enseignants, mais aussi de les inspirer avant qu’ils ne se décident à innover.

Commentaires (2)

  1. roublin

    bonjour, nous expérimentons ce type de pédagogie en formation pour adultes (apprentissage ou formation continue, réinsertion.) depuis deux mois. j’avoue le succès que nous rencontrons auprès des apprenants, me laisse songeuse. Ils sont très demandeurs pour certains mais d’autres sont très sceptiques…peur du changement ? peur de réussir ? ET nous rencontrons la même problématique avec les formateurs…En effet, cela implique de revoir toute notre conception des séances et notre vision de l’apprentissage. Personnellement je suis impatiente de poursuivre cette aventure, c’est une vraie remise en question de notre façon d’apprendre. En effet, tout évolue extrêmement rapidement ; aujourd’hui il faut être très réactif tout en se ménageant des moments de « pause technologique ».

    Répondre
  2. El yaagoubi

    L’innovation, ce nouveau souffle professionnel qui nous incite à remettre en question notre agir à la recherche d’un enseignement de qualité qui soit en mesure d’aider à apprendre autrement mais surement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>