De la créativité à l'innovation

De jeunes pédagogues challengent la classe renversée !

Quelle meilleure façon pour faire progresser une innovation pédagogique comme la « classe renversée » que celle de la challenger avec des professionnels ? Et pourquoi pas par de jeunes ingénieurs pédagogiques en formation, en l’occurrence les étudiants du Master Conception, Formation, Technologie (CFT) de l’Université de Strasbourg ?

Le défi a été relevé le 8 décembre 2017 à l’invitation de Najoua MOHIB, Responsable de l’équipe Recherche Tech&Co et Responsable scientifique du DU en Pédagogie de l’Enseignement Supérieur de l’Université de Strasbourg. Une conférence interactive a d’abord été donnée de manière à présenter l’expérimentation de « classe renversée », telle qu’elle est menée à Lille depuis 5 ans. Les étudiants en master ont pu réagir individuellement avec le conférencier, juste avant le travail collectif.

Un exercice de type « tableaux tournants » a ensuite été mené qui a permis aux étudiants de répondre successivement et en équipe à 4 questions : Ce que je retiens, ce qui m’interroge, ce que je conseille et ce que j’ai envie de mettre en œuvre. Ci-dessous le résultat en quelques lignes tracées sur de grandes feuilles, puis débattues ensemble.

Ce que je retiens : un engagement fort des étudiants, des outils et méthodes mixés et hybrides (numériques et traditionnelles, ensemble), la place et le changement de posture de l’enseignant, DIY = produire l’engagement et la motivation des apprenants, l’autorégulation des apprenants, une évaluation de la mobilisation des savoirs, une évaluation à la fin de chaque séance, la participation active des étudiants lors des séances, l’épreuve « surveillée » non surveillée et qui ne finit jamais = transformation d’un contrôle continu qui permet de conduire à un apprentissage en profondeur, les différents exercices d’échauffement en début de cours qui sont à la fois surprenants et intéressants = qui stimulent l’engagement des étudiants, la construction de la note de contrôle continu par capitalisation de points (et non plus directement par une note sur 20), la culture de l’échec, ne pas avoir peur des erreurs, la confiance dans le groupe

Ce qui m’interroge : qu’évalue-t-on vraiment avec cette méthode ?, le niveau de confiance des étudiants entre eux et avec le professeur, les bénéfices de l’apprentissage par les pairs, la critérisation, la perception de la démarche par les responsables de l’entité (la direction de l’établissement, notamment), le rythme des séances = est-ce adapté à tous ?, la fiabilité des sources recueillies pas les étudiants sur internet pour construire le cours, la motivation à travailler à la maison, la faisabilité et la difficulté à changer les sujets d’examen, la vérification des connaissances « pivot » et leur assimilation par les étudiants, la confiance entre les étudiants dans un groupe (une équipe) et avec le professeur, le changement de paradigme.

Ce que je conseille : filmer les séances de cours (sous réserve de l’accord des étudiants), la devise = « soyez toujours positifs », approfondir l’analyse des besoins en dehors du dispositif déployé en classe, la « carte mentale » (carte heuristique) partagée comme outil de travail collaboratif en classe, un bon conseil = toujours faire attention à la masse de travail (même en cours, réduire le stress des étudiants, diminuer le travail à la maison, faire une différenciation entre l’évaluation de la mobilisation des étudiants en classe et de leur niveau d’apprentissage, bien définir et déterminer en amont les compétences de chaque étudiant, continuer ce genre d’expérimentation innovante.

Ce que j’ai envie de mettre en œuvre : le scoring par capitalisation de points (sans maximum) pour aboutir à la note de contrôle continu, l’exercice de « tricherie obligatoire » qui oblige à réfléchir en dehors du « copier-coller », les différents exercices pour échanger les expériences, mettre en évidence les pratiques en dessin, la partie d’humain (la confiance, la méthode centrée sur l’apprenant), le principe même de la classe renversée (différent de la classe inversée classique) = le fait que les étudiants construisent eux-mêmes le cours, faire un MOOC sur ces pratiques.

Un grand merci aux étudiants du Master CFT qui se sont prêtés au jeu dans cette courte séance (2 heures). L’envie de continuer à challenger la méthode en poussant encore cette méthode e a été la principale résultante. Une innovation pédagogique évolue avec ses usagers (les apprenants), mais ce n’est pas suffisant. Elle doit faire l’objet d’une analyse plus critique (et constructive) pour accompagner professionnellement l’enseignant qui la met en œuvre. Pour la classe renversée, après 5 ans d’expérience, le temps est venu de s’y mettre !

Créé en 2013 à l’Université de Strasbourg, le Master Conception, Formation, Technologie vise à former des innovateurs et des leaders en éducation. Il offre une spécialisation en ingénierie de formation pour répondre aux besoins des organisations (école, entreprise, institution, …) de transformer les environnements d’apprentissage. Tout au long de l’année, les étudiants peuvent laisser libre court à leur imagination et exprimer leur leadership à travers des projets entrepreneuriaux et des évènements de tout genre (colloque, spectacle, conférence, …).

Ce programme encourage fortement le développement et la concrétisation de nouvelles idées dans un esprit collectif. Le Master CFT repose sur une démarche pédagogique originale mise en place pour mieux préparer les futurs initiateurs de changement. Pour pouvoir transformer les environnements d’apprentissage, il faut être en mesure de se transformer soi-même ! Cette devise s’inscrit au cœur de la démarche d’apprentissage transformationnel conçue par l’équipe pédagogique. Elle s’inspire des théories du changement émergent dont la théorie U développée par Otto Scharmer du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

L’équipe pédagogique réunit des professionnels issus d’horizons variés qui ont tous à coeur de partager leur expérience. Chaque année, des entrepreneurs et des innovateurs de l’éducation interviennent ponctuellement dans la formation pour inspirer et accompagner les étudiants. Dès sa création, le Master CFT a été reconnu pour la qualité de ses enseignements et bénéficie, depuis 2014, d’un soutien IdEx certifié parcours d’excellence. L’équipe pédagogique a été récompensée, en 2016, par un Prix d’Excellence de la Formation.

Un bilan d’activité qui retrace l’ensemble des actions menées entre 2014 et 2017 est téléchargeable à l’adresse suivante : http://fr.calameo.com/books/005067726ee63d052431f .

Le site web de la formation est : https://www.mastercft.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *