De la créativité à l'innovation

Le management de l’innovation est-il un module utile ? Qu’en pensent les Masters ?

Que vous a apporté ce module de « Management de la Créativité et de l’Innovation » qui puisse vous être utile à l’avenir dans votre travail ? Telle est la question que j’ai posée à mes étudiants à la fin de mon cours qui s’est terminé cette semaine (Mai 2018). Il a été dispensé à 48 étudiants en provenance de 3 masters différents (formations en alternance) de la Faculté de Gestion Economie et Sciences (FGES) de l’Université Catholique de Lille.

Ces étudiants en Master 2 « Digital Commerce » (DICO), Management des Entreprises (ME) et Master 1″Ingénierie Informatique » (III) ont été mélangés lors des séances de cours. Ils ont travaillé en 8 équipes de 6 participants.

Lors de ces 25 heures de cours les étudiants ont découvert les différentes étapes qui permettent de construire un atelier de codesign qui favorise l’intelligence co-élaborative par des exercices de divergence et de convergence. Ils se sont exercés à ces approches d’idéation par des temps de travail en 2D, 3D et 4D, allant de l’usage des post-its, cartes mentales, du dessin, des écritures, de la résolution d’énigmes, au maquettage en 3 dimensions et à la scénarisation et aux jeux de rôle. Ils ont appris aussi à construire par eux-mêmes ces exercices, puis ils ont été invité à vivre un atelier complet qui les a conduit à « construire un cours de smurtz » !

Ci-dessous leur réactions individuelles en réponse à la question posée lors de la dernière séance. Ce genre d’approche leur semble-t-elle être utile à l’université ? Que pensent-ils de ce module plutôt original ? A noter que ces étudiants sont tous en formation par alternance (contrats de professionnalisation) et qu’ils connaissent donc un peu mieux le monde de l’entreprise que les autres puisqu’ils y passent la moitié de leur temps. Comme vous le constaterez, des réactions mitigées, mais assez positives dans l’ensemble,… suffisamment pour imaginer de poursuivre une 4ème année cette expérience.

Version sous PDF téléchargeable : Que vous a apporté ce module de management de l’innovation _

Pour être honnête, pendant les 25h que nous avons faites avec les trois promos, je n’ai pas réussi à comprendre où on voulait en venir dans ce module. Les 6h que nous avons passé ensemble en comité réduit (à 10 étudiants) m’ont fait carrément changer d’avis. J’ai adoré réfléchir à des problématiques d’entreprise et à essayer de les résoudre. Je me suis rendu compte que bien que ça ne soit pas notre domaine (le management), nous avons tous les possibilités de réfléchir à des solutions innovantes. Ça ouvre l’imagination et la créativité.

J’ai bien aimé avoir ce type de cours cette année. Je pense qu’il est important d’avoir un cours décalé, qui casse les codes et force à l’ouverture d’esprit. Ce type de module nous a permis, en tant qu’étudiants et futur professionnels des affaires, d’appréhender autrement la réflexion collective et même individuelle. Néanmoins, même si nous avons tout au long de ce module travaillé sous forme de cas pratiques, j’ai la sensation de ne pas avoir acquis de méthode claire afin de pouvoir à l’avenir engendrer la convergence et la divergence. J’entends par là que mon regret est de ne pas être sûr de pouvoir dans un futur, plus ou moins proche, créer moi-même un ou des ateliers de codesign. En tout cas, merci à vous pour ce module, l’énergie que vous y mettez, ainsi que la patience dont vous avez fait preuve.

Suite aux premières séances, je fus vraiment perplexe concernant ce cours. En effet, les exercices de divergence, ne trouvaient pas de sens dans une formation comme la nôtre. Puis, suite à la séance du 13 Avril, où vous nous avez expliqué comment fonctionnait un atelier de codesign, j’ai trouvé cette méthode vraiment intéressante. En effet, l’idée d’utiliser des exercices de divergence puis de convergence pour faire ressortir peu à peu des idées est intéressant. En effet, ces exercices permettent de faire ressortir des idées qui ne seraient pas sorties si nous avions posé la question de but en blanc. Cette méthode est très intéressante car cela permet de sortir des pépites. Ceci-dit, créer un atelier de codesign n’est pas donné à tout le monde puisque la difficulté est de trouver des thématiques qui permettent de produire des idées en lien avec le livrable. Les experts castrent la créativité et grâce à ces ateliers nous pouvons contourner ces experts.

J’ai aimé assisté à vos cours pour plusieurs raisons. Au premier cours, je n’étais pas forcément à l’aise car il changeait de l’ordinaire. Il nous force à sortir de notre zone de confort et à penser différemment. J’espère pouvoir mettre en application les différentes méthodes vues dans votre cours dans le monde professionnel.

Je suis community manager. Dans mon activité, j’ai besoin d’énormément de créativité, d’idées différentes pour animer une communauté. Ce cours m’a appris des méthodes de créativité pour trouver de nouvelles idées, diverger, puis converger afin de mettre à profit toutes idées de mon équipe lors des réunions que nous faisons pour créer les plannings de publication des mois à venir.

Etant pour l’instant dans un emploi en alternance pour équipe de « RUN » (qui s’occupe donc du fonctionnement d’une application et non de sa création), les notions vues dans ce module ne me sont pas forcément utiles pour mon travail actuel. Néanmoins, ayant l’envie d’intégrer à l’avenir un pôle innovation, notamment l’études de nouvelles technologies informatiques et de leurs possibilités, je pense que ce module peut beaucoup m’apporter. En particulier les notions de divergence et convergence des idées que je ne connaissais pas à l’époque et que je trouve très intéressantes pour ce genre de métiers. En effet, travailler sur un ensemble de possibilités offertes par une technologie (le plus large possible) pour ensuite se recentrer sur les possibilités les plus intéressantes (en fonction des critères choisis) peut vraiment apporter un plus.

Ce module de management m’a appris à m’ouvrir sur des techniques d’innovation que je ne connaissais pas. Je ne suis pas forcément à l’aise quand il s’agit de sortir d’un cadre formel avec des personnes avec lesquelles je travaille, cependant, j’en ai vraiment vu l’utilité ici. Les exemples des ateliers de Légo et de création de jeu de société m’ont forcée à devenir créative. Cela apprend également à travailler avec d’autres promotions de Master (et donc avec des gens qui réfléchissent différemment). Une fois la “machine de la créativité” lancée, j’ai aussi appris à gérer pendant ce cours une équipe de travail qui sort de sa zone de confort (personnes timides, pas à l’aise …). J’aurais beaucoup de mal à appliquer les techniques vues en cours dans ma vie en entreprise, mais je sais qu’elles peuvent être utiles.

Ce module m’a permis de découvrir de nouvelles manières de travailler qui vont plus loin que le travail en équipe dont nous avons eu l’habitude lors de différents cours. Il permet donc de s’ouvrir à de nouvelles méthodes de travail qui pourraient nous être proposées en entreprise. Sur le plan personnel, j’ai aimé ce cours qui permet de développer notre créativité et notre liberté d’expression. Les différentes expériences nous ont instruit tout en nous rendant acteurs de celles-ci. Par ailleurs, le fait de mélanger les Masters est également une bonne idée puisque cette année nous n’avons pas eu l’occasion de travailler ensemble. Mon mémoire portant sur les nouvelles formes de management, les méthodes de travail évoluent également. Ce module m’a donc permis de m’enrichir davantage sur ce point et ainsi d’être plus à même de proposer ces méthodes dans ma vie professionnelle.

Ce module de management de la créativité et de l’innovation nous a donné les outils directement applicables dans la sphère professionnelle. Leur aspect ludique est un vecteur de mémorisation et d’apprentissage. Le principal avantage réside dans le fait que toutes nos idées créatives développées pendant ce cours donnent un socle de postures et de pratiques afin de développer un état d’esprit créatif. Par exemple, les ateliers pourront être réutilisés dans un cadre professionnel pour prendre une décision ou gérer un désaccord entre collaborateurs. A l’avenir, je pense que les échanges créatifs pendant les séances de travail peuvent permettre de répondre aux exigences de clients par cette création de valeur ajoutée et par conséquent de se différencier de la concurrence.

Ce module est une façon pour nous de travailler en groupe et de développer la créativité de chacun afin de développer une idée avec plusieurs jeux différents. J’ai trouvé ce module intéressant, mais je n’ai pas trouvé le moyen de le mettre en place dans le monde du travail. De plus, mon poste de « chef de projet » ne nécessite pas réellement l’utilisation de créativité.

Tout d’abord, ce concept de cours est très enrichissant. Ayant un profil plutôt analytique (bleu dans la roue des couleurs), il m’a permis de développer une créativité en groupe que je ne mettais pas forcément en avant lors de mes précédents travaux de groupe. J’ai donc pu découvrir que je pouvais également être créative. Néanmoins, en parallèle de mon projet professionnel et du poste de « stock manager » Asie-Inde que j’occupe actuellement et que je souhaite occuper après le master, ce métier mêle à la fois l’analyse des chiffres et le contact avec les partenaires, les responsables merchandising ainsi que les directeurs pays. La créativité et l’innovation ont une place très minime dans la réalisation des taches au quotidien, étant donné qu’il faut faire preuve de rigueur et d’analyse. Toutefois, dans l’élaboration d’un projet futur (par exemple, une nouvelle façon de travailler en open space), les méthodes de créativité pourraient être utiles dans le sens où nous pourrions développer chacun librement nos idées pour en faire ressortir quelque chose de faisable et réaliste.

Durant ce module, j’ai eu beaucoup de difficultés à comprendre le but du cours. Tout au long des leçons, j’ai apprécié faire les exercices sans comprendre le moindre sens. Même sensation pour l’examen final. Je clôture ce cours sans réellement le comprendre.

Les cours sont assez répétitifs ; j’ai été convaincu par certaines méthodes comme celle de la divergence/convergence ; peut-être que réduire la durée des séances pourrait permettre d’avoir une plus grande attention des étudiants ? Pourquoi ne pas proposer une première séance pour que les étudiants de différentes spécialités puissent se découvrir et être plus à l’aise pour les séances suivantes ?

Le cours de management de l’innovation a été pour moi l’occasion de m’ouvrir sur des sujets et des méthodes de cadrage de projet que je n’avais pas pu expérimenter jusqu’à maintenant. Ce cours m’a également permis de travailler mon sens de la créativité. Je dispose aujourd’hui de techniques permettant de me mettre en condition pour être créatif. J’ai également appris à casser les barrières et j’ai constaté que je pouvais m’y mettre dans ce sujet qu’est la créativité.

Ce cours m’a permis de développer ma capacité de travailler en groupe, ainsi que ma créativité. Par la créativité, je pense notamment à la création du « jeu de société », mais aussi lors de « la création d’une situation de travail en utilisant des Légo ». On peut associer l’innovation à la notion de créativité. Néanmoins, malgré la variété des activités, les thèmes restent identiques et les activités peuvent devenir répétitives. Dans les axes d’amélioration, je propose qu’il serait intéressant lors du premier cours d’expliquer l’intérêt du cours pour mieux comprendre les activités faites par la suite.

Ce cours m’a permis de penser différemment et de comprendre l’imagination. En effet, ce n’est pas réservé à certaines personnes, mais bien à tout le monde grâce à la divergence. Néanmoins, même si les activités sont différentes, cela peut être un peu répétitif. Selon moi, il serait intéressant d’expliquer comment fonctionne le système pour pouvoir créer son propre atelier de design thinking.

Le cours de management de l’innovation a produit chez moi de l’étonnement, de la curiosité, de la découverte, de l’expression de soi et de l’acceptation des idées des autres. Au fur et à mesure que les cours se déroulaient, j’ai découvert une nouvelle façon de travailler avec les autres. Je ne parle pas de travailler en groupe où chacun réalise une partie de son côté pour réaliser un projet, mais bien un travail collaboratif où chaque personne apporte son grain de sable pour réaliser un seul projet en un seul bloc (personne n’avance sa partie propre car toutes les idées du projet ont été fusionnées en un seul projet). J’ai également compris qu’aucune idée n’est mauvaise en soi et que chaque idée proposée permet à l’autre d’en trouver également. Les exercices de convergence et de divergence sont nécessaires pour faire sortir nos idées ou recentrer nos propositions. Etre inventif et créatif n’est pas forcément facile du premier coup. Il faut donc sortir de sa zone de confort. Pour cela, des ateliers via des jeux ludiques permettent d’ouvrir un peu plus les esprits pour faire ressortir les plus belles idées. Professionnellement, cette matière me permet d’avoir un nouveau regard sur les travaux de groupe et de chercher des idées et solutions qui auraient pu m’échapper, grâce à d’autres personnes.

Ce cours m’a permis de saisir l’importance de la motivation pour chaque collaborateur. Les exercices et ateliers proposés permettent de faire coélaborer l’ensemble des acteurs d’une entreprise. Ils permettent à chacun de donner son avis et de faire avancer un projet. Aussi bien les personnes directement en lien que les personnes qui semblent plus éloignées et qui pourtant peuvent apporter au projet. Grâce à ce cours, je connais maintenant des exercices et outils qui permettent de faire collaborer ensemble des publics différents au sein d’une entreprise ou d’une organisation. Ces exercices (de divergence et de convergence) peuvent être appliqués dès à présent au sein de l’organisation où je travaille.

Dans un premier temps, ce module m’a permis de développer mon savoir-être et mon savoir-faire. Le travail de groupe permet de travailler en équipe avec des personnalités et des caractères différents que l’on trouve régulièrement en entreprise. Il faut donc sans cesse s’adapter. Les différents exercices créatifs et innovants réalisés tout au long de ce module en groupe vont me permettre de mieux appréhender les différents travaux de groupe en entreprise. Ce sont des travaux assez originaux avec des méthodes de travail et des outils créatifs et innovants qui potentiellement pourront être réutilisés en entreprise.

Ce module de management de la créativité et de l’innovation m’a apporté certaines connaissances et m’a enrichi en certaines compétences. Adepte de la créativité, cela m’a permis d’apprendre différentes manières de travailler de façon créative, grâce à nos différents travaux de groupe. Ce cours nous a permis d’interagir avec les différentes personnes de notre groupe et de partager ensemble nos idées afin de construire quelque chose d’innovant. Je pense et j’espère pouvoir réutiliser ces différentes méthodes de management dans mon travail plus tard. Les différents ateliers que nous avons pu réaliser nous ont permis de faire marcher notre imagination. Cela me resservira sûrement dans mes futurs projets, à être davantage originale et créative. Vive la créativité !

Le cours de management de l’innovation nous a permis d’apprendre à ne pas se limiter dans nos pensées, c’est à dire que lorsque nous réalisons des travaux de groupe nous travaillons comme on nous a enseigné durant nos années d’études pourtant, grâce à ce cours, j’ai appris qu’il ne faut pas se limiter à ce que nous savons : il faut ouvrir notre esprit pour trouver de meilleures idées. Même si l’idée parait inadaptée, elle va peut-être permettre de faire apparaitre une idée encore meilleure., En conclusion ce cours m’a permis de comprendre qu’il ne faut pas se restreindre aux idées basiques.

Ce module m’a permis d’apprendre, dans un premier temps, que le concept d’innovation ne veut pas dire créer de nouvelles chose en partant de rien, mais au contraire, partir de l’existant en essayant de défaire l’objet et le concept, d’en conserver une partie, et de le remonter différemment, de la même manière où nous avions imaginé de nouvelles « tables sans pied » lors d’un exercice, il est tout de même utile de s’inspirer de l’existant, comment beaucoup d’entre nous l’avons fait lors de la création de jeux de société où nous avions pu retrouver beaucoup de jeux de plateaux.
 Finalement l’élément indispensable à mes yeux lorsque l’on souhaite faire preuve d’innovation est d’avoir une équipe et de savoir travailler ensemble, si possible avec des profils hétérogènes, comme c’était le cas lors de ce module, où tous les étudiants dans différents modèles n’abordaient pas les problématiques de la même manière. C’est le regroupement d’idées, qui lors des processus, a amené à un résultat innovant, à quelque chose de nouveau… J’ai également, lors de ce module, découvert que la stimulation de la créativité était possible de diverses manières et que chacun était plus ou moins réceptif à une méthode. Il n’y a donc pas une bonne mais un ensemble de méthodes à exploiter. D’un point de vue personnel et professionnel, cela renforce ma certitude qu’il faut tant que possible travailler en équipe, avec des profils variés et faire participer tout le monde pour que chacun puisse donner le meilleur de lui-même et sa petite touche de créativité au projet. Il ne faut surtout pas braquer et brider les idées de ses collaborateurs car on risque de passer à côté de l’innovation vraie.

Ce module de management de la créativité et de l’innovation m’a permis d’accroitre mes capacités à travailler en collaboration avec des personnes issues de domaines différents. Les échanges sur les sujets et exercices abordés dans ce module ont permis de mettre en exergue des opinions et points de vus différents et donc de travailler en équipe pour obtenir un consensus d’équipe. De plus, ce module m’a permis de prendre du recul sur mes méthodes de travail et d’adopter une approche plus pratique et distante de celles-ci. En effet, la créativité permet d’approcher une problématique sous un angle différent que l’angle pratique parfois évident.

Ce module de management de la créativité et de l’innovation m’a certainement apporté un développement sur les méthodologies de la créativité notamment avec le système de divergence/convergence. Dès l’année prochaine, je reprends l’entreprise familiale avec mon frère. L’entreprise étant en pleine transformation digitale, ce système de management par la créativité peut permettre le développement des idées, mais aussi de la cohésion d’équipe. Selon moi, le fait de réussir ensemble un projet (même fictif) crée une cohésion entre les individus et amène les équipes à mieux résoudre les problèmes ensemble. Dans son ensemble, le cours était pertinent car en dehors de l’ouverture d’esprit sur le management, il permet aussi d’approfondir les travaux en équipe et la réaction/participation de chacun. J’aurais aimé pouvoir observer ce type de cours avec des profils différents des nôtres afin d’observer si la réaction et l’interaction pendant les modules sont similaires.

Ce module m’a permis de découvrir de nouvelles méthodes pour travailler la créativité et l’innovation. Ayant connaissance du design thinking, et exerçant des ateliers de réflexion autour de l’expérience client, je pense pouvoir adapter et retranscrire quelques exercices de ces méthodes dans un atelier pour ouvrir l’esprit et la créativité des différents acteurs. Ce module m’a donc apporté une vision innovante du management de la créativité. Il m’a ouvert l’esprit sur de nouvelles méthodes de travail, et cela me sera utile dans mon futur métier, qui est au cœur de la méthode Agile.

Travailler ensemble par étapes peut donner des résultats que l’on n’aurait pas obtenu d’une manière classique. Pour illustrer cette idée, je pense au dernier atelier qui nous a mené à la présentation finale en groupe (créer un cours de « schmurtz »). L’imagination collective, sans hiérarchie entre les parties prenantes, a permis une ouverture d’esprit sans jugement. J’ai quelques reproches à faire malgré cette appréciation globalement positive. Le mélange aussi important de classes ne permettait pas d’avoir une ambiance de travail calme et réellement productive. Nous étions trop nombreux et c’était trop bruyant. Peut-être qu’il faudrait un peu moins d’explications entre chaque exercice. J’ai l’impression que chaque pause était trop longue et faisait perdre l’attention du groupe. Il faut continuer de travailler et ce module pourrait être vraiment bénéfique pour tout le groupe. J’ai l’impression que seuls quelques élèves ont appris. Peut-être envisager d’adopter une formule de 2 heures et pas plus. Merci à vous pour votre courage au cours des sessions.

J’ai beaucoup apprécié ce cours de management de l’innovation et pour plusieurs raisons. Etant une personne très rationnelle et cartésienne, l’imagination et la création sont des qualités que je pensais non innées chez moi. Ce cours m’a permis de développer ces qualités de création et d’innovation qui me seront très utiles dans ma carrière professionnelle. Elles m’aideront à sortir d’un cadre déjà bien défini par l’entreprise. Ce cours m’a permis de développer ma création sous toutes ses formes, de la forme littéraire par une « lettre de rupture d’un clown souhaitant démissionner » à une forme en 3 dimensions avec l’invention d’un jeu de société, en passant par le dessin avec la représentation de l’innovation. J’ai également apprécié ce cours car il nous a permis de monter en compétences sur plusieurs critères par des activités ludiques et variées, dont je pourrais m’appuyer pour animer des ateliers ou des réunions dans le milieu professionnel. Au niveau humain, ce cours m’a permis d’apprendre à écouter les autres, de prendre en considération leurs idées et de travailler en collaboration. Il m’a appris à dissocier les forces et les faiblesses de chaque personne, enfin de faire interagir chacune des compétences pour aboutir au meilleur résultat.

Ce cours de management de l’innovation m’a tout d’abord permis de travailler en équipe collectivement et efficacement, avec des personnes venant de différents domaines (informatique, digital, management). Au premier abord, il a été difficile de nous coordonner, mais je me suis rendue compte au fil du temps que nous pouvions devenir complémentaires lors des différents ateliers en s’adaptant à chacun. Les activités du module incitent donc à l’ouverture d’esprit et à augmenter ses capacités d’adaptation au sein d’un groupe de travail. Les activités suivies pendant les cours m’ont également incité à travailler sur ma créativité et à la développer. Je me considérais de base comme une personne sans créativité, mais suite à l’écriture « d’une fable à partir de mots totalement différents » ou « d’une lettre de rupture avec un contexte très original » et la création d’un jeu de société, cela m’a inspiré et j’ai pu découvrir qu’avec l’aide d’autres personnes, un groupe peut amener des idées très créatives que nous n’aurions pas eu individuellement.

Ce cours m’a permis d’améliorer le travail en équipe avec des étudiants d’autres masters. Nous n’avions pas les mêmes perceptions du problème et il fallait se comprendre. Ce module permet de s’ouvrir et de s’apercevoir que l’on peut imaginer des choses, de prendre plusieurs points de vues pour un même exercice. Le module est amusant. Que l’objectif de l’exercice soit donné à la fin intrigue le groupe et incite à la créativité. L’importance de ce cours est qu’il faut travailler en équipe, garder l’esprit ouvert et savoir changer de vision.

Je commencerai par dire que je ne pense pas avoir assez de recul sur ce cours de management de l’innovation pour pouvoir dire ce qu’il m’a réellement apporté pour le futur. En revanche, sur des points plus faciles ou plus évidents et surtout actuels, je dirais que les différents travaux en équipe m’ont permis de découvrir qu’il est toujours possible de trouver des solutions ou des idées, là où cela pourrait paraitre impossible. Notamment avec le dernier travail que nous avons fait, il suffisait de sortir de notre formatage habituel. De plus, je pense qu’un des points les plus importants que ce cours m’ait fait réaliser est la cohésion d’équipe par le travail et l’écoute. Nous étions tous dans le même bateau. Pour avancer, il suffisait de réfléchir à plusieurs plutôt que de faire comme nous avons l’habitude de faire avec le partage des taches. Ces deux points sont pour moi ce que ce module m’a principalement apporté : une autre vision des choses ainsi qu’une prise de conscience sur l’importance de l’ouverture d’esprit. Cela parait simple sur le papier, mais c’est une réelle difficulté à mettre en place de mon point de vue.

Ce cours de management de l’innovation permet de découvrir des méthodes originales pour développer la créativité et l’ouverture d’esprit. Les exercices sont ludiques et agréables à réaliser. On en oublie même la finalité de l’exercice qui permet de faire des liens avec des problématiques que l’on rencontre en entreprise. Les apports personnels des méthodes de management de l’innovation montrent que la créativité peut être augmentée grâce à des exercices de divergence, puis de convergence vers une problématique. De plus, les notions de transdisciplinarité et de faisabilité placent le niveau de divergence en fonction des prérequis exigés comme pour l’exercice de la « table sans pied ».

Ce cours d’innovation m’a plu dans le côté créatif et décalé des ateliers, qu’en tant que méthode de projet en entreprise, elle peut être un outil intéressant et utile pour casser les ateliers trop formels. Je déplore tout de même un manque de vision et d’explication sur la façon d’expliquer ce cours. Ce cours m’a permis de connaître des ateliers de codesign que je pourrais être amené à utiliser sur des projets en tant que futur manager ; ça m’a permis de comprendre et de me souvenir que l’on peut sortir d’une vision simple et commune et de manière très facile pour être innovant.

Ce module de management de l’innovation m’a permis d’élargir mon champ de vision sur la façon de mettre en place des projets. Tout au long des séances, j’ai pu apercevoir que l’esprit de cohésion, la responsabilisation et la valorisation de chacun d’entre nous étaient au rendez-vous. En pratiquant le design thinking, je trouve que nous voyons les choses différemment lors de la mise en place de projet. Notre côté créatif se développe et les projets se mettent en place plus facilement et rapidement. Je pense que cette nouvelle façon de voir les choses pourra m’être utile dans l’avenir de mon travail car cela favorise amplement l’intelligence collective, le travail collectif et nous pouvons faire passer plus facilement des messages à travers la création et l’innovation. Il serait intéressant de mettre en place cette pratique dans de grands groupes où l’aspect managérial est arriéré.

J’ai un peu de mal à imaginer comment je pourrais reproduire en entreprise ce que j’ai abordé dans ce cours de management de l’innovation. Je trouve l’approche pédagogique intéressante, notamment grâce à l’originalité avec laquelle les problématiques ont été abordées, voire solutionnées. Mais je trouve que le cours aurait gagné en clarté si on avait eu de éléments nous permettant de raccrocher les exercices abords à des exemples concrets en entreprise. Malgré ce manque de clarté, je trouve que les exercices que nous avons faits sont originaux, qu’ils nous poussent à être plus créatifs et à sortir du cadre parfois vieillot de l’entreprise. Mais je suis également sceptique sur les possibilités de mettre en place ce genre de pratiques dans des TPE/PME qui ne sont pas très au courant de ce genre de pratiques. Dans de grands groupes ou entreprises, ça me semble faisable (et même judicieux), mais dans les plus petites structures… ?

Ce cours de management de l’innovation a été très enrichissant tant sur le plan personnel que professionnel. Tout au long de l’année, je me suis senti progresser lors des travaux de groupe. J’ai développé une meilleure capacité d’écoute et une meilleure créativité. C’est un module vraiment différent des autres matières universitaires. La force de ce cours est son originalité et sa richesse en exercices. Le management de l’innovation est sûrement l’avenir dans de nombreuses entreprises. Nous sommes dans un monde en évolution constante où il faut s’adapter. L’innovation est un excellent moyen de rester performant tout en se démarquant de la concurrence. Je suis persuadé que les connaissances acquises lors de ce module me seront utiles.

Ce cours de management de la créativité et de l’innovation m’a permis de développer ma capacité à travailler en équipe. En effet, ce cours m’a permis d’être capable de communiquer, d’échanger et de produire un livrable en cours. Ces compétences me seront alors utiles pour mon travail car la communication est une résultante essentielle au bon fonctionnement d’une équipe. Je pense également que ce cours m’a donné l’opportunité de développer ma créativité ; j’ai le sentiment que les entreprises recherchent aujourd’hui de plus en plus de personnes avec un profil créatif car elles sont plus susceptibles de répondre à certaines problématiques. La créativité au travail me permettra d’avoir toujours une longueur d’avance par rapport à la concurrence, ce qui est à mes yeux capital pour survivre sur le marché. J’ai également pu remarquer que la créativité et l’innovation sont décuplées quand nous travaillons en groupe, l’échange d’idées est plus fluide et la productivité est alors améliorée.

Ce module m’a appris les enjeux du management de la créativité qui consiste notamment trouver des idées originales en entreprise pour résoudre des problèmes d’organisation ou de conception de nouveaux produits par exemple. La démarche du management de la créativité permet de trouver des solutions innovantes pour une seule et même idée. Lors de ce module, j’ai pu acquérir de nombreuses connaissances qui pourront m’être utiles à l’avenir dans mon travail telles les différentes méthodes d’aide à la créativité comme le brainstorming, le mindmapping, ou le QQOQCCP. Le management de la créativité est une véritable compétence reconnue au sein des entreprises car elle est indispensable pour un manager. Cela permet d’être créatif au travail en créant une ouverture d’esprit, une curiosité et une véritable culture générale. Ce management me permettra de valoriser et d’encourager les idées des salariés dans une équipe. C’est une méthode qui accepte la critique constructive au sein d’un groupe et d’accueillir les ides innovantes e ses collaborateurs avec une vraie ouverture et une curiosité d’esprit.

Dans mon cas, je dirais que ce module m’a appris à être plus ouvert sur les méthodes d’apprentissage. En toute honnêteté, on ne comprend pas forcément l’objectif lorsque l’on débute le module, mais une fois chaque étape expliquée pas à pas, on comprend que l’on peut acquérir des compétences tout en sortant du schéma classique du cours magistral et du TD. On acquiert des connaissances de manière ludique et surtout, nous n’avons aucune bride dans la manière de réaliser notre travail. On nous invite à sortir des sentiers battus et à faire preuve de créativité. Dans un cadre professionnel, cela peut être intéressant pour fédérer une équipe ou éventuellement pour former des collaborateurs sans devoir passer par des présentations Powerpoint classiques et « ennuyeuses ». La société et les organisations changent, les modèles traditionnels ou classiques de formation doivent être remis en cause. Le management de l’innovation répond à cette problématique. Cela apporte une valeur ajoutée à la formation. De plus, à l’heure des nouvelles technologies et des moyens de communication toujours plus inventifs, cela ouvre des perspectives très larges pour améliorer la communication dans un cadre professionnel. Cela nous a également permis de travailler en équipe avec des personnes ne provenant pas tous de la même formation, avec des idées, des envies et un contexte qui est propre à chacun. Cela nous a permis de sortir de notre zone de confort et d’améliorer toutes nos phases d’idéation.

Ce module m’a appris à apprendre quelques chose d’assez important dans le monde du travail. Il m’a permis de comprendre que l’on peut faire passer un message ou amener une idée à ses employés de façon à ce qu’ils pensent que l’idée vient d’eux-mêmes si elle est la même que celle proposée initialement. Dans l’acceptation, c’est un grand pas en avant puisque l’implication n’est pas la même. Ces différents exercices m’ont également permis de comprendre que notre imagination et notre créativité pouvaient nous permettre de lier des techniques et des procédés de management pourtant très simples auxquels nous n’aurions pas nécessairement pensé auparavant. Un point cependant qui m’a frustré est celui des « jeux de société » que nous avons créés. Je trouve dommage que nous n’ayons pas eu un temps plus long pour les tester et pour les exploiter vu le temps de production réalisé.

Les différents travaux en équipe m’ont montré au fil des séances que j’étais capable de travailler en collaboration sur des sujets apparemment dénués de sens pour appréhender de nouvelles façons de voir les choses et d’avancer sur des projets. Le fait que nous ayons conservé la même équipe a été très constructif. Venant de formations différentes, chacun par sa personnalité a pris place dans le groupe pour apporter ses idées parfois délirantes. Nous avons su nous exprimer et prendre des représentations de tous pour créer et répondre à des consignes surprenantes. Ce concept (cette méthode) peut tout à fait être transposé à l’entreprise. En effet, nous serons tous amenés dans la continuité de notre alternance à travailler avec aussi bien des personnes de notre propre service qu’avec le reste des salariés et sur des sujets très variés. C’est ce que ce cours nous a enseigné. Je regrette les séances parfois un peu longues, du fait de l’enchaînement de nombreux exercices. Des séances plus courtes auraient pu, je pense, être plus productives et nous garder plus alertes et concentrés.

Au premier abord, je me disais « qu’est-ce que ce module ? ». Balancer des idées complètement tordues n’a aucun sens, être mélangés avec des personnes que l’on ne connaît pas ne mène à rien. Puis, j’ai fini par comprendre le but et l’apport de ce module. Le fait d’être mélangés avec des personnes autre que ses collègues habituels ou ses amis pour un projet nous force à nous intégrer à eux, à retirer cette timidité et donc à être parfaitement concentrés. Par ailleurs, j’ajouterais que lorsque tout le monde se sent concentré, intégré dans un groupe, alors la créativité suit. Ce module m’a donc appris une chose dans le monde du travail. Un jour, on sera confronté à changer d’équipe et à changer nos habitudes. Si, comme on a pu le voir dans ces nombreux exercices, l’équipe a de l’envie, laisse chacun s’exprimer, la créativité, la performance et l’innovation seront alors présentes. Je regrette le temps de ces séances qui fut beaucoup trop long. Des séances plus courtes auraient été plus appropriées, je crois.

En regardant l’intitulé de la matière, je me suis demandé ce que c’était ? Ayant déjà abordé cela dans mon travail personnel, j’avais déjà mon idée. Ce module ne m’a pas servi, mon objectif futur étant de m’expertiser dans mon domaine technique, le côté management et managérial ne m’intéresse pas. En revanche, je comprends le but de la matière et des exercices, mais je n’en vois pas l’utilité pour mon monde professionnel. Une chose que je n’ai pas appréciée dans ce cours est le manque total de structure et qui du coup le rend compliqué à suivre. J’attends de voir les séances qui suivent avec seulement les informaticiens, pour voir si cela me concerne déjà plus ?

Au début je dois avouer que j’ai eu du mal à comprendre l’utilité du cours. J’étais un peu perplexe quant aux diverses activités proposées, complétement opposées aux cours que j’ai pu suivre tout au long de ma formation. Mais au fur et à mesure, j’ai commencé à comprendre que des personnes totalement différentes en termes de compétences et de savoir pouvaient s’unir pour créer un livrable encore plus riche. Ces cours m’ont fait penser à un proverbe célèbre : « tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin ». Si je le transpose à mon futur professionnel, je dirai que ce type d’activités pourraient permettre de mener des projets plus transverses et de proposer aux différents services d’une entreprise de s’unir pour trouver des idées encore plus innovantes. Ces activités m’ont fait penser à nouveau type de brainstorming. Au lieu de proposer des idées sous forme de mots qu’on réunit sur un tableau, on les exprime autrement et ainsi on fait naître une certaine créativité à travers chaque participant. Ces nouvelles formes d’activités permettent également à chacun de s’exprimer peut-être plus facilement que si on leur demandait d’exprimer des mots. Et enfin ça me paraît intéressant dans le sens où ce type d’activité peut créer une certaine cohésion d’équipe, une identité.

Honnêtement, je n’ai pas vraiment compris le but du cours tout au long de l’année. Bien que j’ai aimé faire les activités que vous nous proposiez (la lettre, imaginer une table sans ses attributs normaux, donne une utilité autre à un objet usuel, créer un jeu de plateau innovant, etc.). Je n’ai pas compris pourquoi on les faisait. Ou alors c’était pour développer notre créativité : dans ce cas, tout s’explique, mais je ne comprends toujours pas le but. En revanche, je pense quand même que l’un des buts du cours était de nous faire travailler en équipe. Pour le coup, j’ai bien aimé parce qu’il ne s’agissait pas de mon groupe d’amis habituels, et j’ai appris à connaître d’autres personnes intéressantes. Sinon, j’ai parfois trouvé les séances de cours longues et elles commençaient trop tôt. Pour un cours aussi créatif, il ne faut pas qu’il prenne 4 heures, et qu’il soit en début d’après-midi. Une dernière chose, je voulais vous remercier pour votre patience car je sais qu’il n’était pas toujours facile de gérer les états d’âmes de jeunes adultes qui se comportent parfois comme des maternelles. Bon courage à vous pour l’année prochaine.

Be Sociable, Share!

Commentaire (1)

  1. Olivier Ridoux

    J’ai introduit ce genre d’enseignements dans une école d’ingénieur, mais le plus dur n’a pas été de convaincre les étudiants. Le plus dur a été de convaincre la direction et les collègues qu’on n’était pas en train de leur piquer des heures indûment. Pour le directeur c’était des « trucs et des machins » et il n’avait de cesse d’offrir aux étudiants des échappatoires plus à son goût, comme faire un business plan ou faire un business plan ou faire un business plan. Pour certains collègues c’était un lieu suspect où des informaticiens risquaient de frayer avec des chimistes pour s’intéresser à l’épistémologie ou aux arts numériques. Par dessus tout planait la question qui tue : « Tu évalues ça comment ? ». J’en parle au passé, car j’ai jeté l’éponge.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *