De la créativité à l'innovation

La conférence renversée… qu’en pensent les profs ?

Une conférence renversée a été proposée à 150 enseignants de primaire, collèges et lycée, à La Roche-sur-Yon le 13 mars 2019, organisée par l’Enseignement Catholique de Vendée. La thématique était : »De la créativité à l’innovation pédagogique, comment expérimenter en changeant nos pratiques ? » et le conférencier annoncé Jean-Charles CAILLIEZ, Directeur d’HEMiSF4iRE Design School de l’Université Catholique de Lille. Les participants à cette conférence s’attendaient à une présentation PowerPoint suivie d’une séance de questions/réponses… un format très habituel, quoi de plus normal, et pour lequel un créneau de 3 heures avait été libéré.

Mais rien ne s’est passé comme prévu, puisqu’il leur fût demandé de constituer en moins de 2 minutes 12 groupes de personnes ayant le même signe zodiacal, puis de construire pour chacun d’entre eux une seule diapositive en format Powerpoint illustrant le thème de la conférence. Pour les Béliers, Taureaux, Gémeaux, Cancers, Lions et Vierges, la consigne était de n’utiliser que du texte pour ces illustrations. Pour les Balances, Scorpions, Sagittaires, Capricornes, Verseaux et Poissons de n’utiliser que de l’iconographie (schémas ou photos). Au bout d’une demi-heure de production, les équipes « texte » ont été fusionnées avec les équipes « iconographie », deux à deux, pour négocier et ne produire au final que 6 diapos au lieu de 12. A nouveau une demi-heure de production.

La conférence a ainsi commencé après une heure de production, mais sous le format « renversé », c’est à dire produite par 150 participants, devenus experts, et pour un seul auditeur… l’expert, devenu spectateur ! Charge à lui de réagir à la projection des slides et de les commenter en les confrontant à sa propre pratique. A tout moment de ses interventions, les 150 créateurs du contenu pouvaient intervenir pour engager le dialogue avec l’expert-auditeur. Alors, qu’en ont pensé les profs ? Pour chacun d’entre eux, il leur a été demandé en fin de conférence de donner obligatoirement un avis positif et un avis négatif. A voir ci-dessous :

Impressions positives à la fin de la conférence
J’ai aimé le travail en groupe du début pour donner des idées et définir ensemble l’innovation ; j’ai aimé les anecdotes qui nous parlaient – j’ai adoré entendre que d’autres expérimentaient dans le secondaire et surtout dans le supérieur (merci Jean-Charles) ; entendre qu’innover doit permettre de « survivre » à celui qui met en place « l’innovation » – j’ai aimé vous écouter rebondir sur les diapos – le moment préféré a été le discours sur l’innovation pédagogique et les différentes manières d’y accéder – j’ai aimé l’image de 1492 « inversée » et le « lien entre le cerveau et la main » – je suis venue sans à priori, avide de découvrir quelque chose de nouveau, curieuse : j’ai beaucoup apprécié d’être « bousculée » dans mes certitudes, partager et avancer avec des personnes que je ne connaissais pas en arrivant – travail en équipe fructueux avec des personnes inconnues ; rencontres riches, discussions intéressantes ; la mise en commun, la découverte du travail collectif des autres, les apports que vous avez amenés à partir des diapos ; MERCI ! – noter les élèves avec des scores pour valoriser les acquis et non sanctionner les erreurs – j’ai beaucoup aimé votre intervention sur le diaporama car votre dynamisme et votre expérience du terrain l’ont rendue concrète et intéressante – le travail en groupe = mise en application de l’innovation au sein d’une conférence ; c’était super ! Merci beaucoup pour votre innovation ! – j’ai aimé le dynamisme, les exemples, les différentes modalités – travail collectif pour faire émerger notre vision de l’innovation – ce que j’ai préféré = le second temps lorsque « l’élève » a commenté, expliqué les diapos parce que c’était riche, dynamique et plein d’humour ! – nous avoir fait travailler par groupe ; on ne se connaissait pas, ça a brisé la glace pour le reste de l’après-midi ; dynamisme et humour – mise en recherche collective – des idées innovantes : « la classe renversée » – les illustrations – l’innovation se fait sur la durée et en lien avec (en interconnexion dans) le coopératif – échanges entre pairs ; le peps et le discours juste du conférencier – l’explication claire entre la créativité et l’innovation (et amusante) – travail en groupe : le groupe est resté dans le sujet ; conférence en deux temps : l’apport après la réflexion en groupe est indispensable – travail en groupe (on n’a pas dérivé du sujet) ; explication des mots ; pas de porte-parole pour les diapos ! – dynamisme, interaction, Merci – vous écoutez ; votre dynamisme est contagieux ! ; vous donnez envie ! – humour, quantité d’anecdotes qui trouvent un écho ; ouverture vers un champs de « possibles » – j’ai préféré votre lecture de nos diapos, notamment l’éclaircissement sur ce qu’est une « innovation », Merci – j’ai bien apprécié l’originalité de la mise en œuvre – le partage en groupe (premier temps de la conférence) avec la mise en commun des idées pour construire une diapo – les échanges dans la salle lors de la présentation des diapos : animation, participation – éclaircissement sur les idées que nous ressentons tous ; la cristallisation en action – les échanges avec les collègues pendant la pause – le moment où nous avons créé la première diapo = être acteur – confrontation des idées et donc des conceptions de la créativité et de l’innovation + apport théorique – la dynamique de la conférence ; l’envie de poursuivre la démarche d’innover – l’originalité des modalités de la conférence : avant de venir, je me suis dit « 3 heures assise à écouter… quelle horreur ! », il est 17h, j’ai été captivée, j’ai participé, je me suis sentie libre ! – les échanges en équipe pour construire le concept de ‘l’innovation » ; les explications des diapos – séance de travail collaborative – le temps de création en groupe – l’animation du conférencier – réflexion commune, sortir de soi avec des gens « inconnus » où on co-construit, où l’on créé une dynamique ; satisfaction d’une « création » commune à partager – la conception des 12 groupes (signes du zodiaque) – la réflexion par signe du zodiaque en un groupe, puis fusion des 2 groupes = GENIALE ! – premier temps d’échanges (1er groupe) = original ! – très bonne surprise dans la mise en route avec la formation des groupes ; de nombreux exemples + des illustrations pertinentes – une conférence DYNAMIQUE – la présentation du déroulement de l’après-midi : le renversement – ce que j’ai préféré = tous les moments qui font référence à la désobéissance – j’ai aimé le deuxième temps de la conférence après la pause – j’ai aimé votre humour, votre dynamisme ; j’ai aimé vos commentaires des diapos qui éclairent sur les notions de créativité et d’innovation ; j’ai aimé – une foule d’idée pour avancer – le partage de vos expériences – très bonne idée de faire des groupes à partir des signes zodiacaux avec des personnes que l’on ne connait pas ; facilité de l’outil numérique (pratique, visuel, rapidité) ; c’était vivant, vocabulaire adapté, humour ; ça donne envie d’innover – échanges en groupes ; positivisme lors de l’échange en groupe = pas de « yes, but… » (PS : on a dû se partager la feuille pour l’évaluation, mais on y est arrivées… comme quoi avec peu de moyens…) – échanges entre SCORPIONS – le temps d’échange en groupe qui m’a permis de me rendre compte qu’il était possible de construire ensemble, entre « inconnus » et en peu de temps un « produit » qui tient la route, Merci – la méthode active de création de contenu ; l’expérience partagée du vécu du conférencier ; la pause-café ; le visuel créé = source de créativité – le « faire autrement » est possible ; merci pour cette expérience innovante et renversante ! – implication dans la construction de la conférence – « le numérique ramène le livre, le distanciel ramène le présentiel, l’innovation pédagogique ramène l’académique » ; gérer le temps différemment – humour, originalité, exemples concrets ; conférence différente, avec des groupes différents ; j’aime le côté « osé » – travail de groupe, échanges riches ; apports théoriques sur les concepts « créativité/innovation » ; exemples évocateurs, parlants grâce à l’humour – vos commentaires sur nos productions ; votre humour – je repars enthousiaste et convaincue de l’intérêt de poursuivre innovations et expérimentations suite à la deuxième partie… – l’échange avec les collègues sur les thèmes de l’intelligence collective ; l’idée que le « yes, but… » ne doit pas être un frein à l’innovation ; une mise en mouvement vers des approches nouvelles, vers la nécessité du coworking – les échanges autour des diapos avec vous : pour le sentiment de continuer ce qu’on a commencé en équipe et l’envie que cela me donne à chaque fois – la distinction entre créativité et innovation ; la liberté soulignée vis-à-vis des programmes ; le côté « bousculant » vis-à-vis du « yes, but… » – la mise en mot de mon cheminement et des difficultés rencontrées ; le dynamisme ; la métacognition pendant le travail de groupe ; Merci !!! – la deuxième partie avec les apports d’expérience = donne envie d’innover dès demain – les modalités mises en œuvre au cours de l’après-midi qui permettent à la fois de faire l’expérience et de réfléchir et d’être interpellé sur… Bravo ! – le caractère non statique de cette conférence (et le fait que nous étions acteurs) ; la façon dont on a créé les groupes – moment de groupe : beaucoup d’échanges, intéressant de se retrouver avec d’autres et d’échanger ; l’analyse des diapos très intéressante : beaucoup de choses à mettre en place, mais une vraie envie d’avancer – voter expression sur nos images étaient drôles et agrémentées d’expériences personnelles qui nous permettent de nous projeter ! Merci ! – méthode proposée, intelligence coopérative – j’ai apprécié le moment de découverte et de commentaires des différentes diapos qui marque la richesse de notre créativité collective – j’ai réalisé que l’aboutissement du travail en groupe était très riche, puis le partage des réalisations était très intéressant – intervention de Jean-Charles ; le principe de la conférence renversée – travail de groupe pour avoir un visuel comme point d’appui, pour la seconde partie ; merci pour cette présentation – la mise en œuvre pour impliquer tout le monde lors du travail de groupe ; le dynamisme de Jean-Charles qui donne envie de… – réconfort, mise en confiance, notion éclaircie entre expérimentation, innovation et créativité – modalité de travail en groupe innovantes par rapport aux conférences habituelles où nous sommes assis pendant 3 heures sans bouger (rythmes, modalités, mise en commun, pause…) – le premier échange par équipes de même signes astrologiques = échanges, collaboration, émulsion d’idées ; retour en plénière sur nos productions : explicitations, exemples, compréhension entre « créativité et innovation pédagogique » – travail par groupe très enrichissant ; la mise en perspective était éclairante et structurante – «l’innovation perdure lorsqu’elle fait partie d’un réseau » – le travail de groupe, l’échange, la lecture concrète de chaque diapo – le travail collaboratif parce qu’il a permis d’exprimer une vision partagée – j’ai beaucoup aimé le moment quand vous avez dit que « la meilleure note est 10/20 » : cela a fait germer des idées à proposer dans ma classe ; j’aime et j’adhère totalement au concept, Merci ! – le dynamisme de la conférence, les échanges – les échanges avec les collègues ; avoir découvert des collègues ; votre belle prestation – « pour faire de l’innovation pédagogique, il faut tenir compte des usagers » : les adultes et les élèves – le fait de travailler en groupe pour créer la conférence ; j’ai aimé écouter – la manière, le cadre ; la conceptualisation, les explications justes sur les définitions ; les exemples, l’humour ; ça nous a donné envie d’innover ; +++ à écouter – j’ai aimé vous écouter Jean-Charles ! Merci – l’écoute dans les groupes, le respect de chacun ; la manière de transmettre les travaux de groupe ; le dynamisme de l’orateur, regonfler pour continuer à innover ! – des mots qui font écho : oser, sortir de sa zone de confort – la découverte des diapos et les commentaires ; cette conférence était un vrai « bol d’air », un vrai « sourire » ; continuez comme ça, ne changez rien ! – passionnant, j’ai aimé le temps de groupe comme la conférence : j’en garde : OSER ; l’humour est aussi un excellent levier pour lever des résistances ; votre conférence met en confiance, cohérence, expérience du groupe et propos – l’analyse en situation et en interaction… (il y en aurait beaucoup dans le propos !), Merci ! – le dynamisme du conférencier ; le contenu et la forme de la conférence – la recherche par groupe où chacun connait ses idées (les groupes étaient constitués) – l’histoire de la découverte de l’Amérique : l’image des « indiens qui découvrent les espagnols » ; l’issue, la conclusion du triple bénéfice (élèves, profs, équipe pédagogique) – inverser les rôles, l’humour – j’ai aimé cette petite graine qui a germé dans mon esprit ; envie, enthousiasme – j’ai beaucoup aimé votre intervention dans la deuxième partie car cela m’a (re)donné envie de suivre mes idées et d’innover en pédagogie ; j’ai également appris des choses et cela m’a donné l’envie de m’intéresser à (de tester) la classe renversée et donc de lire votre livre – les échanges autour des 6 diapos

Impressions négatives à la fin de la conférence
J’ai eu du mal à m’impliquer dans la deuxième partie du travail en groupe car nous étions très nombreux, cela ne facilitait pas les échanges – j’ai détesté être en trop grand groupe pour mener une réflexion ; j’entends le discours d’encouragement bienveillant disant que tout est possible, mais comment lever les « yes, but… » de l’équipe avec laquelle on aimerait travailler ? – je n’ai pas aimé la 2ème phase de la réalisation du PPT car il y avait trop de monde – le fait de partager la salle en groupes a créé en moi de l’appréhension – je me suis sentie moins à l’aise lors du travail de groupe : j’ai d’ailleurs pris conscience de ce que l’on pouvait demander aux enfants (aux élèves) ! – j’ai trouvé la 2ème partie de la conférence un peu longue – j’ai moins aimé lorsqu’il a fallu fusionner notre diapo avec celle de l’autre équipe = frustration de devoir abandonner des mots trouvés !! – finalement, vous êtes bavard ! (Smiley qui sourit) – j’ai moins aimé le travail de groupe car on était nombreux – le chauffage trop élevé dans l’amphi !!! – j’ai moins aimé la chaleur dans la salle, le fait de se poser les questions : « pourquoi ? comment ? » car si on est là, c’est qu’on se les est posées et qu’on cherche des pistes concrètes – il faisait trop chaud dans l’amphi – ce que j’ai moins aimé : la seconde du travail en groupe parce qu’il fallait synthétiser 2 diapos et donc un peu de frustration, beaucoup de personnes ; déconcentration – nous avoir fait travailler par groupe = on sortait de notre zone de confort (se taire, écouter, digérer),… mais qu’est-ce que ce fût une bonne idée – peu de concret dans les mises en application – de nombreux liens pratiques avec le lycée et le collège… il manque des exemples pour l’école – les limites, les freins pour ce type d’expérience – la chaleur dans la salle ; mes freins personnels à dépasser pour gagner en confiance – manque d’espace pour l’échange dans les groupes – le « 15 minutes » de perdu au début – le moment de création des groupes a été un moment déstabilisant pour moi – j’ai eu l’impression que vous ne saisissiez pas que trois-quarts du public était constitué de professeurs des écoles – modalités du travail de groupe : pris par l’informatique et peu dans l’échange, difficile de s’entendre vu le nombre lors du moment avec les deux équipes mélangées, difficile d’interagir – faire le doc à l’ordinateur, ce qui m’a empêchée de participer à l’échange – mise en groupe de travail « risquée » ; transposition à l’école primaire ? – j’ai moins apprécié le 2ème temps de travail en groupe (modalités : nombreux dans le groupe, écoute difficile) – difficulté à faire le « tri », à dire ce que je retiens – la mise en 2 groupes réunis (trop nombreux) – la réunion des deux groupes pour le travail sur la diapo finale : perte de dynamisme, des personnes ont arrêté de s’exprimer – la fusion des deux groupes : avec le groupe doublé, le nombre de participants actifs a été divisé ; seul les « grandes gueules » continuent à contribuer : c’est dommage car d’autres voix pourraient continuer à alimenter les débats – le travail de groupe, nous étions trop nombreux : partage difficile ! – l’explication sur la différence entre l’idée et l’innovation… encore un peu flou pour moi : cela donne envie de creuser l’idée ! – difficulté de travailler en groupes de 20-25 personnes – les sièges, la chaleur – dans le travail en groupe, ce sont toujours les mêmes qui parlent ! – trop dur de trouver quelque chose de négatif dans cette évaluation en fin de conférence où il faut « dire ce qu’on n’a pas aimé » – le temps des séquences et qualité d’ouverture d’esprit – frustrée car envie d’en savoir plus – j’ai moins aimé les travaux de groupe car on était beaucoup – aborder certains concepts de manière trop rapide – la dernière ½ heure (marre d’être assise… pas l’habitude) – c’est trop court ! – deuxième temps en groupe : trop nombreux pour entendre et participer – difficulté de travailler en groupe de 15 personnes ; trop court – conférence trop courte – l’après-midi est passée trop vite – ce que j’ai le moins aimé = ne pas avoir assez de temps pour partager nos expériences innovantes – difficulté en grands groupes de s’entendre et de d’écouter (quand les deux groupes ont été réunis) – j’ai mois aimé le temps de réflexion en groupe trop important pour que chacun puisse écouter ou s’exprimer – un débit de paroles sans assez d’interactions – peut-être d’autres exemples similaires ? – se remettre en groupe une deuxième fois – trop chaud dans la salle ; chaises inconfortables – la fin de la conférence : que l’on soit « obligé » de s’arrêter… Vivement les innovations à poursuivre ! – manque de temps pour poser des questions – cela aurait pu durer plus longtemps… on n’a pas tout exploité – difficulté de prendre la parole, d’échanger lors de la synthèse en deux groupes (trop nombreux) – réunion en deux groupes avec un seul ordinateur pour un grand nombre de personnes = passif – envie que Monsieur Cailliez vienne en maternelle pour nous aider au transfert – pas assez d’échanges entre nous : frustration = j’aurais aimé en savoir plus – retour à la réalité de mon école = sentiment d’être isolée : frustration par rapport à cette nécessité d’innover (ce que j’essaye de faire), mais sans interlocuteur – la deuxième partie du travail de groupe car difficile de tous participer – j’ai trouvé frustrant d’élaguer la première diapo (écrite en groupe) pour la réunir en une seule avec celle de l’iconographie (de l’autre groupe) – le sentiment d’être resté sur des diapos en particulier – mon inquiétude ressentie quand nous sommes partis en groupes (pour nos aides maternelles présentes aujourd’hui, pour qu’elles se sentent bien) – le moment où vous annoncez la forme de la conférence : le sentiment de mal à l’aise « au départ » de se dire « je vais devoir parler, aller devant » – la phase n°2 de la conférence quand on a recréé une page à 2 groupes, plus difficile à faire entendre sa voix… sa voie ! – la conclusion : on a envie de creuser la question de « la classe renversée » avec une aide au processus – le temps qui passe trop vite (bravo à l’intervenant et aux organisateurs) – les groupes étaient pour moi trop importants (en nombre) à la deuxième étape : cela ne nous a pas permis d’échanger suffisamment – deuxième moment de la mise en groupe = difficulté de se parler (configuration de la salle) – votre expression sur nos images manquaient de structuration et je perdais parfois un peu le fil de votre pensée (mon côté enseignante, certainement…) – « trop théorique », groupe important – j’ai été moins à l’aise sur le premier temps d’échanges à deux ou trois, sans connaitre les personnes avec qui j’étais – le fait de se mettre en recherche par groupe m’a perturbée – le groupe trop nombreux dans la première partie du temps de construction des diapos – difficile de prendre des notes pendant la conférence, rythme des enchainements d’idées rapide dans la seconde partie – difficulté à « visualiser » le travail de groupe car un seul ordinateur pour tous (fallait trouver un point négatif !) – beaucoup de paroles (le débit), fatigant – mes voisines qui ne partagent pas mon enthousiasme – le deuxième échange par équipe en regroupant deux signes astrologiques : groupes trop nombreux pour moi, moins de place pour les échanges (je me suis sentie moins à l’aise et moins impliquée) – le lancement de la conférence et le titre de la conférence étaient peu explicites – temps en groupe (nombre de personnes trop important pour échanger) – des groupes d’échanges trop importants – la trop grande référence à l’enseignement supérieur – je suis restée sur ma faim quant au système des points (comment les distribuer ?) ; en grand questionnement sur l’évaluation où je cherche une méthode « intelligente et créative » : j’avais envie d’approfondir ce sujet ! – RAS (x2) – des échanges lors de la pause ! – travail collaboratif difficile sur le temps des « deux signes astraux » (PS : Merci, c’était super !!) – j’ai été déstabilisée quand il a fallu réunir les deux groupes – où sont les primaires ? On s’adresse aux profs des collèges et des lycées ; « yes, but… », profs et primaires, travailler en groupe : parlons-nous le même langage ? – je n’ai pas été le plus à l’aise quand on s’est retrouvé avec le deuxième groupe : j’ai eu du mal à faire noter mes idées, j’ai été un peu frustrée ! – j’ai été mal assis dans les chaises (chaises trop serrées) ! – peut-on vraiment éluder la question du temps ? – le moment que je n’ai pas aimé ou plutôt qui m’a perturbée, déstabilisée = l’arrêt de la conférence pour la mise en groupes au début – la place du besoin ? Ne peut-on innover que par envie ? – les chaises trop serrées dans la salle – le moment (au début de la conférence) où on nous a dit qu’il fallait être actif (peur du changement, manque de confiance…) – la notion d’erreur ou de changement de direction = remédiation oubliée (un peu) ; il aurait fallu plus développer la mise en œuvre : vous avez évoqué « on ne fait pas la classe renversée pour tout » (concrètement, nous en dire un peu plus) – un peu serrée – je n’ai pas aimé avoir peu de temps pour échanger – je n’ai pas trop aimé certains moments dans la création de la diapo car le temps a manqué pour faire connaissance avec les personnes du groupe et libérer la parole – la pause ! ; les dernières minutes du temps de travail en équipe quand tout le monde revient dans sa zone de confort (ses collègues, ses amis…)

Be Sociable, Share!

Commentaires (3)

  1. François

    Excellent ! La permaculture dans la formation et l’éducation.

    Répondre
    1. Jean-Charles Cailliez (Auteur de l'article)

      Innovation pédagogique = permaculture ! A lire : Ma classe n’est pas un champs de carottes sue ce même blog : http://blog.educpros.fr/jean-charles-cailliez/2017/10/31/ma-classe-nest-pas-un-champ-de-carottes/

      Répondre
  2. EUGENE

    assez passionnant . Il faut juste bien cadrer la consigne de départ

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *