De la créativité à l'innovation

Pourquoi j’ai renversé ma classe ?

Vidéo du webinaire (17 janvier 2020) de la « Cartographie des Talents »

Pourquoi avez vous renversé votre classe ? D’où vient cette idée bizarre de proposer à ses élèves de faire cours pour le professeur ? Telle pourrait être résumée la question qui m’a été posée par le collectif « Cartographie des talents«  lors d’un webinaire organisé le 17 janvier 2020. Le collectif de la Cartographie des talents pédagogiques a pour ambition de mettre en réseau tout chargé d’enseignement de l’enseignement supérieur. Il a été imaginé pour valoriser les enseignants du supérieur, donner de la visibilité à leurs pratiques et initiatives pédagogiques, favoriser la découverte de différentes pratiques innovantes, inspirer tout enseignant qui souhaite changer ses modalités d’enseignement, proposer, favoriser et faciliter des partages, des rencontres et des échanges autour de la pédagogie, faciliter le développement pédagogique et favoriser le développement professionnel.

La « Cartographie des talents » invite les enseignants à parler de leurs pratiques d’enseignement avec autant de fierté que de résultats de recherche. Chacun peut ainsi s’enrichir de l’expérience et des pratiques de ses pairs. L’idée est de briser cette «solitude pédagogique » dont parle Shulman (1993) et qui est encore bien présente dans les établissements de l’enseignement supérieur. Afin de présenter le collectif, des webinaires comme celui-ci sont organisés régulièrement. Pour connaître les prochaines dates, il suffit de consulter l’activité du collectif sur www.cartotalents.fr ou de contacter Nathalie LENEVEU (contact@cartotalents.fr), conseillère pédagogique chez IMT Atlantique.

Ci-dessous les questions qui ont été posées et les réactions lors du webinaire :

  • Cette pratique nécessite-t-elle un temps long ? vous avez parlé d’un semestre…
  • Les étudiants font-ils ce travail pendant le temps de cours ou seulement en dehors ?
  • Avez vous eu des étudiants récalcitrants qui souhaitait avoir un support de cours? Comment avez vous procédé ?
  • Comment s’organise la répartition des temps chez les élèves : temps encadré, temps personnel des élèves ?
  • Combien d’étudiants?
  • Pourquoi des groups de 6 ? est-ce par rapport à la taille du groupe complet ?
  • Concernant la durée du module ? quelle est le volume et la répartition idéale ?
  • Je pratique aussi. Pour nous, 95% du temps de travail est en classe. Les étudiants ne travaillent qu’exceptionnellement hors classe
  • Les élèves écrivent le contenu des chapitres : sur quel support ? A partir de quel moment ils donnent l’info à leur pairs ?
  • Les élèves sont-ils guidés dans la lecture des livres de référence ?
  • Quel impact avez vous observé sur l’apprentissage des élèves ?
  • Est-il possible de préciser les modalités d’évaluation ? Est-ce que ça s’adosse à une approche par compétences ?
  • Y-a-t-il une évaluation continue ? Si oui sous quelle forme ?
  • Les étudiants ne risquent-ils pas de récupérer la travail fait l’année précédente ?
  • La principale difficulté, au début, c’es t que les élèves ne sont pas des profs, et donc les tâches d’apprentissage qu’ils proposent ne sont classiquement pas des tâches d’apprentissage. Par défaut, ils feraient du magistral. Je leur montre donc, lors d’une ou deux séances, les « ficelles », les « trucs » derrière la fabrication de mes supports de cours, et les raisons derrière mes choix pédagogiques. Enseigner c’est un métier 🙂
  • Moi j’observe que le groupe apprend aussi bien qu’avant ce qu’enseignent les pairs, mais chaque individu est vraiment expert de la partie qu’il a enseignée lui. Vous observez la même chose ?
  • Lors de ma classe renversée, le problème que je rencontre est que lors de la restitution du contenu cela se fait de facon magistrale et la promo est très passive.. comme lors d’un CM classique.
  • C’était un peu comme ça pour moi. Donc j’ai insisté au début sur ce qu’est une tache d’apprentissage (une activité dans laquelle les apprenants font quelque chose) et sur ce que ça n’est pas (le prof parle). Je ne leur demande pas de rédiger le contenu mais de concevoir des activités que feront leurs camarades, pour apprendre.
  • L’évaluation par les pairs a-t-elle été introduite ?
  • Depuis 5 ans, ca n’est pas arrivé et j’utilise le détecteur de plagiat

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.