De la créativité à l'innovation

Le partage d’expérience… la marque des profs innovants !

Quelle différence majeure y a-t-il entre les enseignants qui innovent et ceux qui ne veulent pas changer de méthode ? Attention, je précise qu’aucun de ces deux profils n’a tort, ni raison. A chacun son choix et c’est tout à fait respectable. Et bien, cette différence est que les enseignants qui innovent apprécient de se réunir pour échanger sur leurs pratiques pédagogiques, qu’ils animent des blogs et qu’ils organisent des événements à ce sujet, ce que ne font pas les autres à ma connaissance. En effet, personne n’a jamais entendu parlé du colloque sur le cours magistral ou du blog sur la « classe normale » ! Les enseignants qui innovent en pédagogie, qu’ils aient tort ou raison de le faire, sont bien les seuls à participer à l’émergence de communautés apprenantes, rompant avec cet image que les profs sont des professionnels « solitaires », chacun dans leur classe, les portes fermées avec leurs élèves, et reproduisant depuis des décennies leurs activités de transmission de connaissances par le cours magistral, de réponses en classe aux questions de leurs élèves, puis d’évaluation par le contrôle continu et les examens pour les noter, voire les classer dans la foulée.

Depuis la nuit des temps, les enseignants qui ont innové n’ont partagé cela qu’avec leurs élèves et leurs expériences ont très souvent fini par sombrer dans l’anonymat, à l’exception bien sûr de celles de quelques figures mises à l’honneur bien plus tard, comme Maria Montessori ou Célestin Freinet. Aujourd’hui avec le développement des réseaux sociaux, les enseignants innovants ont la possibilité de partager leurs pratiques bien au delà de leur établissement et de leur cercle de collègues. Ils ne se contentent pas de transformer leur pédagogie, mais ils le font en s’inspirant des autres et en partageant avec eux.

L’exemple de l’association « Inversons la Classe« , fondée en 2015, en est une belle illustration. Suivre cette communauté de profs motivés est un véritable plaisir tant ce qu’ils échangent avec nous est source d’inspiration. Pour ma part, j’aime toujours enseigner de manière classique, car je pense que le cours magistral et les exercices sont particulièrement utiles pour transmettre les connaissances et ancrer les savoirs. Mais je ne pense pas qu’il faille se limiter à ça pour 100% de son enseignement.

Lors de cette 5ème édition du Colloque de la Classe Inversée, le CLIC qui a été organisé du vendredi 30 octobre au dimanche 1er novembre 2020, cette année entièrement en ligne pour cause de pandémie virale, j’ai eu l’occasion de me rendre compte combien appartenir à cette communauté apprenante était vital pour moi, pour m’encourager à continuer à innover avec mes étudiants, notamment pour qu’ils puissent aussi développer des compétences dans mes cours et non pas uniquement accumuler des savoirs. 600 participants en 3 jours consécutifs, pour une multitude de conférences, tables rondes et ateliers collaboratifs, dont le samedi et le dimanche ! Cette édition en ligne du CLIC2020, animée par une armée de bénévoles hyper efficaces et tous plus motivés les uns que les autres, m’a permis présenter la boîte à outil de la classe renversée et d’échanger avec des collègues de niveau d’enseignement et de matières différents. Au CLIC, on s’inspire entre profs de primaire, collèges, lycées et supérieur… sans parler de la formation continue. « The place to be » quand on veut innover dans ses pratiques pédagogiques, et pas uniquement pour inverser la classe ! Assurément, une communauté d’enseignants qu’il est bon de fréquenter… sans modération !

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.